AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.76 /5 (sur 33 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Journaliste, collabore à Paroles et musique depuis 1983. Traduit de l'anglais en français. Jean-Dominique Brierre est l'auteur d'une quinzaine de livres, principalement sur la chanson et le jazz. : Le jazz français de 1900 à aujourd’hui et Edith Piaf, sans amour on n’est rien du tout.
Il a également collaboré à L'Encyclopédie de la chanson française et des 50 ans de l'Olympia, parus chez Hors Collection en 1997 et 2003.
Il a en outre écrit une biographie de l’acteur Fabrice Luchini.

Source : Catalogue de la BNF
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Dominique Brierre   (20)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Milan Kundera, Une vie d?écrivain Jean-Dominique Brierre En librairie le 13 mars 2019 336 pages ? 20 ? Le 1er avril 2019, Milan Kundera fête ses 90 ans ! Évoquant les personnages de la Guerre et la Paix, Milan Kundera remarque que leur vie est « un voyage dont les phases successives sont non seulement différentes, mais repre?sentent souvent la ne?gation totale des phases pre?ce?dentes ». Ce parcours en ligne brise?e est aussi celui de l?auteur de la Plaisanterie. Son ?uvre est faite des me?mes contradictions. Ne? le 1er avril 1929, destine? a? une carrie?re de musicien, il devient poe?te communiste, puis romancier critique a? l?e?gard du re?gime. Exclu du Parti, mis a? l?index apre?s l?e?crasement du Printemps de Prague (1968), il quitte la Tche?coslovaquie sept ans plus tard pour s?installer en France. Ni dissident ni exile?, il continue toutefois a? e?crire en tche?que (L?Insoutenable Le?ge?rete? de l?e?tre), avant de choisir le franc?ais comme langue unique d?e?criture et d?« exploration de l?existence ». Paradoxal, secret, absent des me?dias, Kundera est conside?re? comme un des e?crivains majeurs du dernier demi-sie?cle. Succe?s qu?il attribue, non sans ironie, « au fait d?e?tre mal compris ». Avec ou sans re?serves, des auteurs aussi divers que Jonathan Coe, Orhan Pamuk, Salman Rushdie ou Taslima Nasreen le regardent comme un mai?tre, dont les re?flexions sur l?« art du roman » questionnent leur me?tier en profondeur. Ce parcours artistique, intellectuel, politique et litte?raire, Jean- Dominique Brierre l?a reconstitue? en l?inse?rant dans son contexte historique, du « coup de Prague » (1948) a? la « re?volution de Velours » (1989), s?appuyant notamment sur ses e?crits, ses entretiens et sur des te?moignages ine?dits, notamment ceux de son ami Alain Finkielkraut et de son traducteur Franc?ois Ke?rel. http://www.editionsecriture.com/livre/milan-kundera-une-vie/ -------------------- Écrivain, journaliste, musicologue, Jean-Dominique Brierre est notamment l?auteur d?essais biographiques consacrés à Leonard Cohen (Le cherche midi, 2014) et Bob Dylan (L?Archipel, 2016).
+ Lire la suite

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
cascasimir   20 décembre 2019
Jean Ferrat, une vie de Jean-Dominique Brierre
Dans "Nuit et brouillard", l'on perçoit en filigrane la présence de ses poètes préférés. Les réminiscences sans doute inconscientes, émaillent le texte de la chanson. Ainsi:

" Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent" rappelle étrangement le vers d'Aragon:

"Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent."



De même: "Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vishnou, d'autres ne priaient pas , mais qu'importe le ciel." fait il penser au leitmotiv:

"Celui qui croyait au ciel, celui qui n'y croyait pas." qui ponctue le poème " La rose et le réséda " d'Aragon.
Commenter  J’apprécie          260
Kawane   12 janvier 2022
Le mystère Luchini de Jean-Dominique Brierre
Au cours de Jean-Laurent Cochet, il comprend que l'énergie dépensée de manière désordonnée pour exister, il pourrait la canaliser dans une activité structurante : le théâtre. "J'ai eu la sensation aiguë que toutes mes incapacités, mes indispositions dans l'existence pouvaient trouver leur place ici....je me suis dit : ce n'est pas croyable, c'est MON lieu. C'est le lieu où je dois être. C'est le lieu où je vais développer mes qualités non exploitées, décalées, excessives."
Commenter  J’apprécie          110
Kawane   13 janvier 2022
Le mystère Luchini de Jean-Dominique Brierre
Lorsqu'il évoque l'art de l'acteur, Luchini se réfère constamment à la musique, ainsi préfère -t-il parler de partition et de rythme que de phrasé ou d'intonation. Un rythme où les mots sont des notes dont il faut apprécier la durée et l'intensité.
Commenter  J’apprécie          80
Kawane   12 janvier 2022
Le mystère Luchini de Jean-Dominique Brierre
"Tous les jours, si je joue, ce n'est pas pour le public, ni contre. C'est pour essayer d'aller mieux, eux aussi. Moi, j'ai une maladie : je ne suis pas heureux dans la vie. Donc, je me guéris par mon métier. Vivre n'est pas pour moi une partie de plaisir extrême. Je n'ai pas la santé, la joie et le bonheur de vivre."
Commenter  J’apprécie          60
Kawane   12 janvier 2022
Le mystère Luchini de Jean-Dominique Brierre
" ...Par les escaliers, ses lilas, ses bouts de campagne qui résistent, Montmartre est un lieu privilégié où la sensibilité peut s'exacerber. Surtout quand on est adolescent. C'est un endroit presque nietzschéen. On est en altitude, dans l'univers de l'esprit. Là, en hauteur, on comprend les choses. C'est le lieu de de la première escalade spirituelle."
Commenter  J’apprécie          50
pleasantf   06 juillet 2019
Milan Kundera, une vie d'écrivain de Jean-Dominique Brierre
Comme le remarque Alain Finkielkraut, ce pessimisme a quelque chose de paradoxal : " Cet homme qui met l'humour au coeur de son oeuvre est en même temps complètement désespéré. Il n'attend plus rien, n'espère plus rien. Il a connu le communisme. On aurait pu croire qu'il se satisferait des bienfaits et des libertés qu'accorde la démocratie. Mais il voit aussi une autre version - certes plus douce - de la modernité à l'oeuvre. Et cette modernité lui apparaît comme totalement destructrice."
Commenter  J’apprécie          40
bohanon   15 mars 2013
Le mystère Luchini de Jean-Dominique Brierre
A seize ans,il est enfin admis dans les boites."Tous les mercredis après-midi,j'allais danser aux Champs-Elysée.Je passais mon temps a observer les noirs,a les regarder danser.J'avais l'impression d'avoir affaire a une aristocratie.C'était l'époque de James Brown,qui incarne de manière définitive la danse maitrisée,le contraire de la danse ou l'on se laisse aller ou l'on s'agite.La,je me suis comporté en acteur.J'ai mimé de l'extérieur ce qui chez eux venait de l'intérieur.Je dansais seul,mais pas pour moi.On ne dansait pas pour se libérer,mais pour produire un résultat exceptionnel.On faisait des figures,il fallait etre le meilleur.Il y avait une rivalité immense.Et a ce jeu-la,la moindre faute t'éliminait".
Commenter  J’apprécie          30
Christian_Attard   11 juillet 2019
Milan Kundera, une vie d'écrivain de Jean-Dominique Brierre
Le mot "intellectuel", dans le jargon politique d'alors, était une insulte. Il désignait un homme qui ne comprend pas la vie et qui est coupé du peuple. Tous les communistes qui ont été pendus en ce temps-là par d'autres communistes ont été gratifiés de cette injure. Contrairement à ceux qui avaient solidement les pieds sur terre, ils planaient, disait-on, quelque part dans les airs. Il était donc juste, en un sens, que la terre fut par ce châtiment définitivement refusée à leurs pieds et qu'ils restent suspendus un peu au-dessus du sol.
Commenter  J’apprécie          30
Christian_Attard   09 juillet 2019
Milan Kundera, une vie d'écrivain de Jean-Dominique Brierre
Alors que, tout en travaillant à son livre théorique sur Vancura, il s'escrime à terminer sa pièce Les Propriétaires des clefs, Kundera, sans autre ambition que celle de se distraire, s'amuse à écrire une nouvelle achevée en deux jours. L'exercice lui est inconnu et il s'étonne lui-même de la légèreté et du plaisir qu'il y trouve. Cela lui ouvre des perspectives inattendues : «J'avais trouvé mon ton, la distance ironique à l'égard du monde et de ma propre vie, bref mon chemin de romancier », écrira- t-il dans une note à la première édition tchèque de Risibles Amours en 1991. Ce déclic qui déterminera le reste de sa vie,

Kundera l'évoquera à maintes reprises, notamment en 1993 dans Les Testaments trahis: «La seule chose que je désirais alors profondément, avidement, c'était un regard lucide et désabusé. Je l'ai trouvé enfin dans l'art du roman. C'est pourquoi être romancier fut pour moi plus que pratiquer

un "genre littéraire" parmi d'autres ; ce fut une attitude, une sagesse, une position. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
karavane   26 juin 2016
Le mystère Luchini de Jean-Dominique Brierre
Luchini le Montmartrois n'aime guère les voyages. Obsessionnel avec les textes, il l'est aussi avec les lieux. Il a besoin de reparcourir sans cesse les chemins empruntés à la recherche d'un détail inaperçu qui donnerait une signification nouvelle au paysage. Une quête du nouveau, davantage liée à l'approfondissement du déjà connu qu'à la découverte d'un ailleurs.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur