AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.33 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jean-François BOURG est chercheur au Centre de droit et d'économie du sport/OMIJ (université de Limoges), membre de l'International association of sports economists. Il a publié dix ouvrages traduits dans plusieurs langues. Il est également directeur de la jeunesse et des sports de la ville de Brive.

Source : http://www.acteursdusport.fr/TPL_CODE/TPL_OUVR_AUT_FICHE/PAR_TPL_IDENTIFIANT/41/PAG_TITLE/M+Jean-Fra
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
jmlire92   02 septembre 2018
La société dopée de Jean-François Bourg
A moins de changer les stratégies des sportifs en renforçant les valeurs éthiques ou en pratiquant une détection et une répression efficaces, le dopage est inéluctable dans la pratique sportive de haut niveau. Il est établi que son ampleur dépend de plusieurs variables : plus l'écart des dotations monétaires entre le vainqueur et le vaincu est grand, plus l'incitation au dopage est forte ; plus la saison compte d'épreuves sportives, plus le sportif tend à se doper, car les revenus sportifs augmentent avec le nombre d'épreuves, alors que le coût du dopage, lui, varie faiblement ; moins le système de détection et de sanction des dopés est efficace, moindre est le coût immédiat du dopage pour le sportif ; moins le sportif perçoit le danger du dopage pour sa santé, plus il se dope ; moins le sportif éprouve un sentiment de culpabilité et de déshonneur, plus il triche.



   Pour le champion, gagner grâce à un artifice ne réduit pas la fierté retirée de la victoire. En effet, les sportifs se persuadent qu'ils n'ont pas triché, puisqu'ils n'ont pas été pris ! Par leur existence même; les contrôles antidopage, bien qu'inefficaces, légitiment de fait les performances des dopés. Un des dopeurs les plus célèbres au monde le confirme : " Tout ca qui n'est pas détecté par le contrôle n'est pas du dopage.*" De plus, les sportifs estiment que leurs adversaires non seulement utilisent les mêmes méthodes qu'eux-mêmes, mais encore font pire de leur côté. Certes, l'ensemble du milieu sportif regrette et critique le dopage, qui, à l'évidence, a un coût financier, sanitaire et moral.Tous les acteurs déclarent régulièrement y renoncer pour de bon. Mais personne n'applique cette résolution, parce que chacun est convaincu que les autres continuent. Cette autopersuasion alimente la généralisation du dopage, elle explique la contradiction entre le discours affiché et les pratiques effectives, mais également le déni récurrent des réalités. L'analyse économique l'a montré : il est classique que les marchés ou domaines caractérisés par un tel contexte de défiance ( cf. les domaines de l'armement, de la pollution ou de l'éthique) engendrent ce type de stratégie dite du "passager clandestin". Ainsi, par exemple, il a été mis en évidence que la plupart des contribuables seraient d'accord pour ne pas frauder l'administration fiscale si on leur certifiait que tout le monde se soumet effectivement à la même exigence. Cette condition préalable étant impossible à satisfaire dans la mesure où il est impossible d'apporter la preuve que chacun respecte la loi, la fraude continue.



* Le Dr Michele Ferrari, dans l'Equipe, 6 Octobre 2005
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jmlire92   02 septembre 2018
La société dopée de Jean-François Bourg
Plusieurs témoignages, dont celui de Marie Georges Buffet, ministre française des Sports en exercice à cette date, avouant avoir cédé sous les pressions de toutes sortes, ont révélé la "protection" dont a bénéficié l'équipe de France de football, avant et pendant la Coupe du monde 1998, afin que les Bleus, futurs champions du monde, ne soient pas exposés à des contrôles inopinés, et ce, dans l' "intérêt supérieur" du pays. Les autorités gouvernementales françaises ont même accédé à la demande qui leur a été faite par la Fédération internationale de football association ( FIFA) : celle de détruire des échantillons prélevés dès l'issue de l’événement, éliminant ainsi toute possibilité de contre-expertise ultérieure et de preuve de dopage..
Commenter  J’apprécie          10
jmlire92   02 septembre 2018
La société dopée de Jean-François Bourg
Jusqu'à l'instauration des premiers contrôles à la fin des années 1960 ( soit de 1896 à 1968 pour les JO), des milliers de médailles ont été attribuées à des dopés non détectés, et ce, alors que la plupart des procédés dopants étaient connus de longue date. De plus, la découverte a posteriori de la positivité des échantillons prélevés plusieurs années auparavant, notamment parmi les anciens vainqueurs du Tour de France ou médaillés olympiques, confirme que la lutte antidopage constitue une grande illusion. Le fait que l'AMA( Agence Mondiale Antidopage ) n'ait révélé, durant ses seize premières années d'existence, aucun des principaux scandales connus ( les affaires BALCO  en 2003, Puerto en 2006 et Armstrong en 2012, le dopage d'Etat en Russie en 2015) apporte une nouvelle illustration de son inefficacité. Aucun athlète ne saurait se prévaloir d'un contrôle négatif pour certifier qu'il ne se dope pas, les possibilités de se doper en toute impunité étant infinies... Durant sa carrière, Lance Armstrong, vainqueur de sept Tours de France, a subi cinq cents contrôles ; Marion Jones, quant à elle triple championne olympique des 100 mètres, 200 mètres et 4X100 mètres, en a subi deux cents. Tous négatifs !... En réalité, la fonction essentielle des contrôles antidopage, admise officieusement par tous, est de crédibiliser la performance des dopés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-47927

Quelle était la profession d'André-Charles Boulle (1642-1732) à la cour du roi Louis XIV?

jardinier
ébéniste
médecin

7 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms propres , guerre mondiale , littérature française , sport , artisanatCréer un quiz sur cet auteur