AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.3 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Figeac , le 23/12/1790
Mort(e) à : Paris , le 04/03/1832
Biographie :

Jean-François Champollion dit Champollion le Jeune est un égyptologue français.

Il est le frère de l’archéologue Jacques-Joseph Champollion dit Champollion-Figeac (1778-1867).

En 1807, il obtient une bourse et suit les cours de langues orientales au Collège de France, et plus particulièrement ceux d’arabe. Il assiste aussi à ceux de l’École des langues orientales dans les mêmes matières et fréquente la Bibliothèque impériale. En juillet 1809, il est nommé, à 18 ans, professeur adjoint d'histoire à l'Université de Grenoble. À partir de 1812 et jusqu'en 1815, puis de 1818 à 1821, il est professeur d'histoire à l'Université de Grenoble.

Il se passionne pour l'archéologie et les hiéroglyphes égyptiens qu'il tente de comprendre. Il lui faut de l'enthousiasme pour s'attaquer à l’œuvre de sa vie : déchiffrer des hiéroglyphes gravés sur la pierre de Rosette. Il s'agit d'une stèle de basalte portant un texte gravé en trois écritures différentes (hiéroglyphique, démotique et grecque) découverte en 1799 par l'expédition française en Égypte.

Afin de déchiffrer ces écritures, Jean-François Champollion étudie de nombreuses langues : l'arabe, le syrien, le chaldéen et le copte. Il lui faudra 10 ans d'études comparatives pour percer définitivement le mystère de ces signes. À partir de 1821, il déchiffre les premiers cartouches royaux, dont celui de Ptolémée V sur la pierre de Rosette, puis celui de Cléopâtre sur la base d'un obélisque et sur un papyrus bilingue. Jean-François Champollion rend compte de sa découverte en 1822.

Nommé conservateur du département égyptien du musée du Louvre en 1826, il obtient la chaire d'Antiquité égyptienne au Collège de France en 1831. Cependant, il meurt à Paris en 1832 à l'âge de 41 ans.

Sa "Grammaire égyptienne" (1835) et son "Dictionnaire égyptien" (1843) ont été publiés par son frère après sa mort.
+ Voir plus
Source : Wikipedia et EVENE
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
Jacopo   04 septembre 2018
Dictionnaire égyptien de Jean-François Champollion
Champollion le jeune avait travaillé de longue main à la rédaction d'un Dictionnaire égyptien en écriture hiéroglyphe. Avant même l'année 1822, qui est celle de sa mémorable découverte du système phonétique égyptien,et habitué dès sa plus précoces études à en ordonner les résultats qui lui semblaient avoir quelque valeur, il avait relevé sur des cartes isolées, bientôt après avoir recopiées en tableaux méthodiques, d'abord tous les signes hiéroglyques qui lui étaient connus par le grand nombres de dessins, empreintes, gravures ou monuments originaux qu'il lui était possible de consulter, et ensuite tous ceux de ces signes dont le sens lui paraissait s'être révélé, absolu ou relatif, dans ses incessantes recherches.
Commenter  J’apprécie          50
Jacopo   05 septembre 2018
Pantheon egyptien : collection des personnages mythologiques de l'ancienne egypte de Jean-François Champollion
Dans la théologie Égyptienne, Amon, dont le nom signifiait occulte ou caché, suivant l'égyptien Manéthon, était le premier et le chef des dieux, l'esprit qui pénètre toutes choses, l'esprit créateur précedant à la génération et à la mise en lumière des choses cachées.

La légende hiéroglyphique qui accompagne ordinairement les représentations de cet être divin, est celle que porte notre gravure, et qui signifie, dans son entier, Amon-ré, seigneur des trois régions du monde, seigneur suprême ou céleste.
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   04 septembre 2018
Monuments de L'Egypte Et de la Nubie de Jean-François Champollion
Mais mon but principal étant de retrouver une stèle du roi Osortaseu, dont je connaissais un dessin fait par le docteur Ricci, je courais de droite à gauche des ruines, partout où quelques débris pouvaient me donner l'espoir de la reconnaître.
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   04 septembre 2018
Precis Du Systeme Hieroglyphique Des Anciens Egyptiens Ou, Recherche de Jean-François Champollion
L'intérêt universel que le sujet de cet ouvrage a excité dans l'Europe lettrée, et les honorables temoignages de bienveillance que j'ai reçus des savans les plus distingués, m'ont imposé l'obligtion d'amiliorer et de compléter mon travail autant qu'il a dépendu de moi et de l'étude assidue des nouveaux matériaux que j'ai pu consulter depuis que la première édition de ce Précis a été rendue publique.Une auguste protection m'a permis de visiter, avec toutes les facilités désirables, les monumens égyptiens qui se trouvent dans les collections publiques ou particulières d'Italie, le riche musée de Turin, celui de Florence, les collections de Romes et de Naples; et par-tout j'ai vu l'antique Égypte reprendre, dans l'attention publique, la place que les souvenirs traditionnels de l'histoire et la majesté de ses ruines devaient infailliblement lui assigner.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94   11 juillet 2018
Principes généraux de l'écriture sacrée égyptienne de Jean-François Champollion
16. On donnait ordinairement des chairs jaunes aux figures de femmes, et leurs vêtements variaient en blanc, en vert et en rouge.

Les mêmes règles sont suivies dans le coloriage des hiéroglyphes dessinés en petit sur les stèles, les sarcophages et cercueils; mais les vêtements sont tous de couleur verte.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   04 septembre 2018
Grammaire Egyptienne, Ou Principes Generaux de L'Ecriture Sacree Egyptienne Appliquee a la Representation de La Langue Parlee... de Jean-François Champollion
Nous dirons donc que la Grammaire Égyptienne est son derner ouvrage. Il en fit la première copie, qui en est la seconde rédaction, aussitôt après son retour de voyage en Égypte, et il inséra dans son manuscrit un assez grand nombre d'exemples tirés des monuments qu'il avait vu et étudiés durant ce voyage. Il passa l'automne de l'année 1831 dans le Quercy, et il employa ce temps à écrire les 332 pages qui forment la seconde copie. Après les premières atteintes (au mois de décembre suivant) de la cruelle maladie qui lui accorda une trève si courte et si trompeuse, il ne s'occupa encore que de cette Grammaire; il en mit les feuilles en ordre; et après s'être assuré que rien ne manquait : «Serrez-la soigneusement, nous dit-il, j'espère qu'elle sera ma carte de visite à la postérité. »
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jean-François Champollion (44)Voir plus


Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur