AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 1518 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 19/12/1910
Mort(e) à : Paris , le 15/04/1986
Biographie :

Jean Genet est un écrivain, poète, et auteur dramatique français.

Jean Genet eut une vie tumultueuse. Enfant adoptif, il est envoyé en maison de redressement. À l'âge de 18 ans, il s'engage dans la Légion. Il déserte l'armée en 1938 pour rentrer à Paris où il vit une vie d'errance et de menus larcins entrecoupée de réguliers séjours en prison. Autodidacte, Jean commence alors à écrire ses premières poésies ("Condamné à mort" est publié en 1942) et ébauches romanesques.

Ses premiers romans paraissent. Censurés, car on les classe pornographiques ou choquants, ils se distribuent sous le manteau. "Le Journal du voleur" décrit ses errances adolescentes hors de France. "Le Miracle de la rose" met en parallèle ses années de prison et sa fascination pour un assassin avec ses années à la colonie de Mettray. "Notre-Dame-des-Fleurs" évoque l'enfance et les créatures ambiguës de la nuit homosexuelle parisienne du Paris d'avant-guerre - il s'agit probablement du premier roman mettant en scène les aventures d'un travesti.

Encensé par Cocteau et Sartre, Genet fréquente les milieux artistiques parisiens et devient dramaturge. Sa pièce la plus célèbre "Les Bonnes" est jouée en 1947. Viendront ensuite "Le Balcon" (1956) et "Les Nègres" (1958). Il commence un journal, "Le Captif amoureux", qui est publié en 1986 quelques mois après sa mort.

Marginal, homosexuel, ses personnages sont des parias. Ses pièces avec leur langage cru, leur mise en scène de la perversité et leurs sujets provocants, sont comme des actes de délinquance envers l'ordre social. Il expérimente ainsi une dramaturgie liée à la fascination pour le Mal, assez proche du "théâtre de la cruauté", développé par Antonin Artaud.

Lors d'une interview, il affirme s'être beaucoup ennuyé lors de l'écriture de ses livres et pièces excepté pour "Les Paravents".

Sa tombe se trouve au vieux cimetière espagnol de Larache au Maroc.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (71) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Jean GENET – Une Vie, une Œuvre : 1910-1986 (France Culture, 2010) Émission "Une Vie, une Œuvre", par Matthieu Garrigou-Lagrange, diffusée le 28 novembre 2010 sur France Culture. Invités : Gilles Leroy, Jacques Nerson, Jean-Jacques Pauvert, Lydie Dattas, Alexandre Romanes et Albert Dichy.
Podcasts (21) Voir tous

Citations et extraits (310) Voir plus Ajouter une citation
Jean Genet
Dionysos89   02 octobre 2013
Jean Genet
Il faut rêver longtemps pour agir avec grandeur, et le rêve se cultive dans les ténèbres.



Commenter  J’apprécie          861
Malaura   17 janvier 2013
Le Condamné à mort et autres poèmes, suivi de " Le Funambule" de Jean Genet
Transparent voyageur des vitres du hallier

Par la route du sang revenu dans ma bouche

Les doigts chargés de lune et le pas éveillé

J'entends battre le soir endormi sur ma couche.



Votre âme est de retour des confins de moi-même

Prisonnière d'un ciel aux paresseux chemins

Où dormait simplement dans le creux d'un poème

Une nuit de voleur sous le ciel de ma main.
Commenter  J’apprécie          460
Malaura   30 décembre 2012
Le Condamné à mort et autres poèmes, suivi de " Le Funambule" de Jean Genet
Le ciel peut s'éveiller, les étoiles fleurir,

Ni les fleurs soupirer, et des prés l'herbe noire

Accueillir la rosée où le matin va boire,

Le clocher peut sonner : moi seul je vais mourir.



Ô viens mon ciel de rose, ô ma corbeille blonde!

Visite dans sa nuit ton condamné à mort.

Arrache-toi la chair, tue, escalade, mords,

Mais viens! Pose ta joue contre ma tête ronde.



Nous n'avions pas fini de nous parler d'amour.

Nous n'avions pas fini de fumer nos gitanes.

On peut se demander pourquoi les Cours condamnent

Un assassin si beau qu'il fait pâlir le jour.



Amour viens sur ma bouche ! Amour ouvre tes portes !

Traverse les couloirs,descends, marche léger,

Vole dans l'escalier plus souple qu'un berger,

Plus soutenu par l'air qu'un vol de feuilles mortes.



Ô traverse les murs; s'il le faut marche au bord

Des toits, des océans, couvre-toi de lumière,

Use de la menace, use de la prière,

Mais viens, ô ma frégate, une heure avant ma mort.
Commenter  J’apprécie          430
Malaura   26 janvier 2013
Le Condamné à mort et autres poèmes, suivi de " Le Funambule" de Jean Genet
J'arrive dans l'amour comme on entre dans l'eau,

Les paumes en avant, aveuglé, mes sanglots

Retenus gonflent d'air ta présence en moi-même

Où ta présence est lourde, éternelle. Je t'aime.
Commenter  J’apprécie          430
Malaura   22 décembre 2012
Le Condamné à mort et autres poèmes, suivi de " Le Funambule" de Jean Genet
Le vent qui roule un coeur sur le pavé des cours,

Un ange qui sanglote accroché dans un arbre,

La colonne d'azur qu'entortille le marbre

Font ouvrir dans ma nuit des portes de secours.



Un pauvre oiseau qui meurt et le goût de la cendre,

Le souvenir d'un oeil endormi sur le mur,

Et ce poing douloureux qui menace l'azur

Font au creux de ma main ton visage descendre.
Commenter  J’apprécie          410
Malaura   08 janvier 2013
Le Condamné à mort et autres poèmes, suivi de " Le Funambule" de Jean Genet
Mais si je ne sais rien de précis sur la Mort

D’avoir tant parlé d’elle et sur le mode grave

Elle doit vivre en moi pour surgir sans effort

Au moindre de mes mots s’écouler de ma bave.



Je ne connais rien d’elle, on dit que sa beauté

Use l’éternité par son pouvoir magique

Mais ce pur mouvement éclate de ratés

Et trahit les secrets d’un désordre tragique.

Commenter  J’apprécie          390
Nastasia-B   31 octobre 2013
Les bonnes de Jean Genet
CLAIRE : Mais j'en ai assez de ce miroir effrayant qui me renvoie mon image comme une mauvaise odeur. Tu es ma mauvaise odeur.
Commenter  J’apprécie          350
Malaura   06 janvier 2013
Le Condamné à mort et autres poèmes, suivi de " Le Funambule" de Jean Genet
Je ne suis plus qu'amour

Toutes mes hanches brûlent

Si j'obscurcis le jour

En moi l'ombre recule.



Il se peut qu'à l'air pur

Mon corps sec tombe en poudre

Posé contre le mur

J'ai l'éclat de la foudre.



Le coeur de mon soleil

Le chant du coq le crève

Mais jamais le sommeil

N'ose y verser ses rêves.



Séchant selon mes voeux

Je fixe le silence

Quand les oiseaux de feu

De mon arbre s'élancent.



Commenter  J’apprécie          310
Jean Genet
glennherbertgould   18 mars 2017
Jean Genet
J'ai écrit mes livres pour sortir de prison.

Sorti de prison, l'écriture n'avait plus raison d'être.
Commenter  J’apprécie          301
Jean Genet
lecassin   10 août 2017
Jean Genet
Je hasarde une explication : écrire, c'est le dernier recours quand on a trahi.
Commenter  J’apprécie          300
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..