AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Vidéos de Jean Giono (41)
Ajouter une vidéo





ThibaultMarconnet15 février 2021
video
Jean Giono : Un Roi sans divertissement (1963 / France Culture). Photographie : Dernier portrait de Jean Giono par Jean Dieuzaide, Manosque, 1968. Diffusion sur France Culture le 8 décembre 1963. Adaptation par Alain Allioux. Réalisation de Claude Mourthé. Le titre "Un roi sans divertissement" renvoie à la phrase qui clôt le roman et que Giono emprunte aux "Pensées" de Pascal : « un roi sans divertissement est un homme plein de misères » (fragment 142 de l'édition Brunschvicg), indiquant ainsi l'interrogation moraliste de l'auteur qui veut montrer que l'homme — pour sortir de son ennui existentiel par le divertissement — peut aller jusqu'à la fascination du Mal. C'est dans le monde figé du grand silence blanc de l'hiver montagnard que cet ennui atteint son paroxysme qui peut conduire au meurtre ou au suicide. L'action du roman se déroule dans une région que Giono connaît bien, le Trièves, entre les massifs alpins du Vercors et du Dévoluy, et qui lui a déjà fourni le cadre de "Batailles dans la montagne" et d'une partie des "Vraies richesses". Cette action s'inscrit dans une période d'un peu moins de cinq années, rythmées par six hivers successifs, de 1843 à 1848 et a pour axe le capitaine de gendarmerie Langlois qui s'installe dans l'auberge d'un village isolé par la neige pour rechercher un tueur mystérieux qu'il finira par abattre. Ayant démissionné de la gendarmerie, il revient ensuite au village comme commandant de louveterie et organise une chasse au loup qui rappelle la poursuite précédente. Il veut s'installer et se marier et participe aux fêtes locales mais effrayé de sa fascination pour la beauté du sang d'une oie sur la neige, il se suicide en fumant un bâton de dynamite. Le roman est remarquable aussi par sa complexité narrative caractérisée par la multiplicité des narrateurs qui vise à restituer la tradition orale d'événements vieux d'un siècle. Ce choix narratif permet également de diversifier les tons et les points de vue sur le personnage principal, le mystérieux et troublant Langlois, et enrichit le roman en lui conférant une saveur et une originalité singulières.
Interprétation : Raymond Pellegrin, Pierre Bertin, François Chaumette, Bernard Lajarrige, Marcel André, Alexandre Rignault, Margo Lion, Rosy Varte, Lise Delamare, Albert Médina, Sylvie Favre, Jacques Gripel, Bruno Balp, René Clermont, Jean Clarens, Yves Duchateau, Elsa Manet, Jacqueline Moresco, Philippe Mahrer, Jean Péméja, Yves Peneau, Lily Siou, Yvonne Farvel, Anne Wartel et Geneviève Morel.

Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
videos29 novembre 2020
video
[ÉMISSION] LA PETITE LIBRAIRIE - S3E5

La Petite Librairie, c'est tous les mois ! Votre libraire Gérard Collard vous présente ses dernières pépites littéraires. Un programme qui vous réservera des surprises et des rencontres exclusives ! A NE PAS MANQUER !!!!!!!


le grand amour de Marie-Antoinette : Lettres secrètes de la reine et du comte de Fersen de Evelyne Lever aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/1055438-encyclopedie-le-grand-amour-de-marie-antoinette-----lettres-secretes-de-la-reine-et-du-comte-de-fersen.html

1984 de George Orwell et Josée Kamoun aux éditions Folio
https://www.lagriffenoire.com/1042137-poche-1984.html

La ferme des animaux de George Orwell et Jean Quéval aux éditions Folio
https://www.lagriffenoire.com/19057-poche-la-ferme-des-animaux.html

1984 de George Orwell et Fido Nesti aux éditions Grasset
https://www.lagriffenoire.com/1061898-divers-litterature-1984.html

Orwell de Christin Pierre et Verdier Sébastien aux éditions Dargaud
https://www.lagriffenoire.com/1006628-achat-bd-georges-orwell.html

le Gant de Véronique Cauchy et Virginie Grosos aux éditions Circonflexe
https://www.lagriffenoire.com/1028704-divers-jeunesse-le-gant.html

le Cinquième Coeur T2 de Dan Simmons et Cécile Arnaud aux éditions Robert Laffont
https://www.lagriffenoire.com/1057368-nouveautes-polar-le-cinquieme-coeur.html

Noyade de J.P. Smith et Philippe Loubat-Delranc aux éditions Gallimard
https://www.lagriffenoire.com/1044716-nouveautes-polar-noyade.html

Histoire féminine de la France : de la Révolution à la loi Veil (1789-1975) de Yannick Ripa et Michelle Perrot aux éditions Perrin
https://www.lagriffenoire.com/1054818-encyclopedie-histoire-feminine-de-la-france-----de-la-revolution-a-la-loi-veil.html

La Gestapo Sadorski de Romain Slocombe aux éditions Robert Laffont
https://www.lagriffenoire.com/1054909-divers-litterature-la-gestapo-sadorski.html

L'homme qui plantait des arbres de Jean Giono aux éditions Gallimard
https://www.lagriffenoire.com/119669-article_recherche-l-homme-qui-plantait-des-arbres.html

le chant du monde de Jean Giono aux éditions Folio
https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=71308&id_rubrique=397

le voyage en Italie de Jean Giono aux éditions Folio
https://www.lagriffenoire.com/1064438-article_recherche-voyage-en-italie.html


Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com

Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv

Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n...
• Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar
+ Lire la suite
ThibaultMarconnet04 septembre 2020
video
Jean Giono : Le hussard sur le toit (1953 / France Culture). La version radiophonique du “Hussard sur le toit” a été réalisée en 1953 par René Wilmet, d’après une adaptation d’André Bourdil. © Photographie : Jean Dieuzaide, dernier portrait de Jean Giono, Manosque, 1968. Écrit en 1951, c’est un roman d’aventure, un roman d’amour, un roman de voyage. On y suit Angelo Pardi, un carbonaro italien en fuite, qui gagne la Provence mais qui, en guise de refuge, découvre une région infestée par le choléra. Au fil de son périple à travers un pays rendu fantomatique par l’épidémie, une question se pose : est-ce le choléra qui tue ou bien est-ce la peur ?

Avec Gérard Philipe (Angelo), Jeanne Moreau (Pauline), René Lefebvre (récitant), Louise Conte (récitante), Mady Berry (la bonne), Jean Topart (le médecin), Jean Toulout (le gros monsieur), Nicolas Amato (l’officier), Paul Morin (la sentinelle), Léon Larive (l’aubergiste), Antonin Bayrel (le voyageur), Louise Debrakel (la paysanne).

C’est Jean Giono que vous entendrez ensuite au micro de Jean Carrière, il détaille son processus d’écriture, le style, d’encre très noire, de papier mais aussi d’allumettes.

Source : France Culture
+ Lire la suite
videos31 juillet 2020
video
25 janvier 2013

Un débris de hameau où quatre maisons fleuries d'orchis émergent des blés drus et hauts. Ce sont les Bastides Blanches, à mi-chemin entre la plaine et le grand désert lavandier, à l'ombre des monts de Lure. C'est là que vivent douze personnes, deux ménages, plus Gagou l'innocent. Janet est le plus vieux des Bastides. Ayant longtemps regardé et écouté la nature, il a appris beaucoup de choses et détient sans doute certains secrets. Maintenant, paralysé et couché près de l'âtre, il parle sans arrêt, « ça coule comme un ruisseau », et ce qu'il dit finit par faire peur aux gens des Bastides. Puis la fontaine tarit, une petite fille tombe malade, un incendie éclate. C'en est trop ! le responsable doit être ce vieux sorcier de Janet. Il faut s'en débarrasser... Dans Colline, premier roman de la trilogie de Pan (Un de Baumugnes, Regain), Jean Giono, un de nos plus grands conteurs, exalte dans une langue riche et puissante les liens profonds qui unissent les paysans à la nature.
+ Lire la suite
videos18 juin 2020
video
7 mars 2010 :

Mot de l'éditeur :
Parce qu'il a lu trop de romans de chevalerie, don Quichotte a perdu la raison : il est persuadé que le monde est peuplé de chevaliers errants et d'enchanteurs maléfiques. Comme dans ses livres préférés, il veut rendre la justice et combattre pour l'honneur de sa dame. Accompagné de Sancho Panza, son fidèle écuyer, il part sur les routes d'Espagne. Et voici notre héros qui affronte des moulins à vent, qui prend des auberges pour des châteaux et des paysannes pour de belles princesses ! Avec son roman, Cervantès a réussi à faire d'un vieux fou à l'imagination débordante et de son valet plein de bon sens un couple mythique ; de leurs aventures rocambolesques, il a su tirer une oeuvre d'une prodigieuse modernité, qui continue d'amuser et de ravir le lecteur, quatre siècles après. Ce volume réunit les grands épisodes de Don Quichotte. le dossier permet d'analyser quelques-unes des représentations picturales du fantasque hidalgo et de son écuyer (Goya, Daumier, Picasso, Dalì), et propose un groupement de textes sur la mise en abyme romanesque (Diderot, Jacques le Fataliste, Flaubert, Madame Bovary, et Giono, noé).
+ Lire la suite
videos04 juin 2020
video
15 décembre 2009 :
Mot de l'éditeur :
Un inconnu vient se réfugier en un lieu où il croit trouver la tranquillité : une cave donnant sur une petite place, dans un village du Sud.
Un inconnu : un Arabe.
Le jour, il charrie des tonnes de cailloux sur un chantier de terrassement. le soir il rentre dans son trou. Pourquoi se cache-t-il ?
Le village s'agite, une hostilité sourde monte de la terre. Ici, il n'est pas chez lui et ne le sera jamais. L'Arabe n'entend rien, se berce de l'illusion qu'à force de vivre invisible, il finira par disparaître.
Lorsqu'un meurtre est commis sur la place, cette illusion se dissipe. Aux yeux de tous, c'est lui le coupable.
Mais les forces qui se dressent contre lui sont anciennes, comme le feu, la rage, la peur. Pour leur échapper, se rendre invisible ne suffira plus.

L'Arabe est un grand roman «sudiste», où des personnages de Faulkner ou de Flannery O'Connor traverseraient des paysages à la Giono. le Sud d'Antoine Audouard est lui aussi un vieux pays vaincu, peuplé de figures tour à tour tragiques et grotesques. Ecrit dans une langue où le parler populaire se mêle à un lyrisme altier, ce roman qui multiplie les dissonances et les ruptures de ton est l'oeuvre d'un écrivain accompli.

Antoine Audouard est né en 1956. Il est l'auteur de huit romans, dont Adieu, mon unique et Un pont d'oiseaux (Gallimard).
+ Lire la suite
videos20 mars 2020
video
"Les fléaux, en effet, sont une chose commune, mais on croit difficilement aux fléaux lorsqu'ils vous tombent sur la tête", écrit Albert Camus en 1947. Malgré les multiples exemples dont l'histoire regorge, nous sommes toujours autant dépourvus. Fabrice D'Almeida, historien, revient sur les grandes épidémies de l'histoire dont le choléra, une maladie qui a inspiré une profusion de textes dans la littérature. "Le hussard sur le toit" de Jean Giono, se déroule en 1832 dans une ville confinée lors d'un épisode de choléra. Auparavant, la peste noire, au milieu du XIVe siècle, a été une hécatombe dans certaines régions. C'est la naissance de la guerre bactériologique et de la quarantaine.



Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous :
https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1303385-le-courage.html
+ Lire la suite





Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Jean Giono

Né à Manosque en ...

1875
1885
1895
1905

12 questions
320 lecteurs ont répondu
Thème : Jean GionoCréer un quiz sur cet auteur