AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.98 /5 (sur 88 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 21/12/1912
Mort(e) à : Versailles , le 10/04/2006
Biographie :

Jean Grosjean, né à Paris le 21 décembre 1912 et mort à Versailles le 10 avril 2006, est un poète et écrivain français, traducteur et commentateur de textes bibliques.

Après une enfance en province, l'exercice du métier d'ajusteur, il entre au séminaire Saint-Sulpice d'Issy-les-Moulineaux en 1933. Il effectue son service militaire au Liban puis, en 1936-1937, il voyage au Proche-Orient (Syrie, Palestine, Égypte et Irak). Il est ordonné prêtre en 1939, puis mobilisé. Prisonnier, il rencontre André Malraux au camp de Sens, puis Claude Gallimard et Roger Judrin pendant sa captivité en Poméranie et au Brandebourg, compagnons qui resteront des amis proches.

En 1946, c'est chez Gallimard, dans la collection « Métamorphoses » de Jean Paulhan, que paraît le premier livre de Jean Grosjean, une suite de notes poétiques, Terre du temps. Désormais, il restera fidèle à la maison d'édition, comme auteur et comme membre du comité de lecture. Il participera également très activement à la vie de la NRF auprès de Marcel Arland et de Dominique Aury, puis (à partir de 1977) de Georges Lambrichs.

En 1950, il quitte la prêtrise, se marie et achète une propriété à Avant-lès-Marcilly, dans l'Aube, où il résidera très fréquemment. Il se livre désormais à des travaux de traduction de Eschyle et de Sophocle, de Shakespeare ou du Coran et de la Bible, notamment avec son «camarade» Michel Léturmy. Il est aussi essayiste. Poète hors des mondes, poète de l'intemporel, c'est un mystique toujours en questionnement.

En 1989, il crée avec Jean-Marie Le Clézio, chez Gallimard, la collection « L'Aube des peuples ». Y sont publiés les grands textes fondateurs des civilisations. Il publie de nouveau des recueils de poèmes. Sa poésie est intemporelle, mystique et faite en même temps d'une grande humilité. Il interroge dans une méditation permanente les grands textes sans jamais perdre de vue le simple paysage de la campagne qui transparaît à sa fenêtre. Robert Sabatier dans son Histoire de la poésie française écrit : « …c'est comme si le monde se créait sous nos yeux, comme si les textes saints étaient de ce jour, comme si le chaos se déroulait sous nos yeux, sans jamais rien de redondant ou de posé, dans un climat où la gravité n'éloigne pas la sensualité, où l'amour est sans fadeur, où la tendresse de l'élégie n'est jamais pleurnicharde, où le poème s'inscrit dans la vie sans jamais quitter le voisinage du divin.»
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Jean GROSJEAN – Dans l’univers de la Parole (Chaîne Nationale, 1956) L’émission « Le poème et son image », par Pierre Emmanuel, diffusée le 12 avril 1956 sur la Chaîne Nationale.


Citations et extraits (139) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   05 novembre 2016
Arpèges et paraboles de Jean Grosjean
INATTENDU



Inattendu se montre le matin

à travers les effeuillements des nuits.

Les étourneaux dansent au bord d'un ciel

dont les constellations se sont terrées.

J'entends grincer les grilles d'autrefois.

Ah les jardins désertés par la nuit.
Commenter  J’apprécie          420
Piatka   07 novembre 2016
Arpèges et paraboles de Jean Grosjean
QUIÉTUDE



L’éblouissement solaire s’étale sur les éteules et les coteaux soutiennent les bords du ciel. Mais la quiétude des apparences cache mal les impatiences du temps. Ni la paix de l’âme n’empêche la chute du jour.



Le soleil s’incline dans les flamboiements des nuages. Les hirondelles se croisent au-dessus de nous. L’ombre nous gagne comme un attendrissement.
Commenter  J’apprécie          330
sabine59   02 mai 2018
Nathanaël de Jean Grosjean
L'ombre tourne sous le hêtre

sans que le soleil descende.

Le soleil stagne au zénith

les pommiers plient sous leur charge.



La respiration d'une herbe,

le chemin secret des taupes,

la fumée droite et tranquille

d'un hameau qui brûle au loin.



Sous le silence on entend

un autre silence.
Commenter  J’apprécie          322
Jean Grosjean
sabine59   27 janvier 2017
Jean Grosjean
Ainsi va



La neige après les frimas

traîne encore le long des bois

Les nuées d'un hiver en fuite

s'attardent sur l'horizon.



Les chemins douteux du ciel

les chemins boueux du monde

le ruisseau du jour abreuve

les troupeaux d'instants.



Ma vie pareille à la tienne

aussi simple qu'insoluble .
Commenter  J’apprécie          270
sabine59   12 juillet 2018
Nathanaël de Jean Grosjean


Les respirations du ciel

sur l'étendue des jardins

Les nuages sur les maisons

comme des toitures.



Une ondée soudaine suffit

à tendre en l'air l'arc-en-ciel.



Le brasier solaire

se rallume sur le pays.

L'arbre sur le mur

laisse luire son feuillage.
Commenter  J’apprécie          200
si-bemol   19 août 2018
La rumeur des cortèges de Jean Grosjean
SI VITE



On a frôlé les villages du monde,

on s'arrache à ces jours qu'on n'a pas vus,

on s'écarte de soi. Tout va si vite.

Juste eu le temps de m'essuyer les mains.

J'aurais aimé avoir longtemps vingt ans

comme un busard qui plane.
Commenter  J’apprécie          200
Jean Grosjean
sabine59   26 juillet 2018
Jean Grosjean
Chaleur torride entre les champs de blé.

Là-bas aboie le chien des Breniquet.

On voit stagner sur le bois les nuages

Et pas un souffle d'air pour qu'ils voyagent.



(" Nathanaël ")
Commenter  J’apprécie          200
coco4649   15 mai 2018
Arpèges et paraboles de Jean Grosjean
Le signe





Ta voix sous la Grande Ourse qui tournait lente dans le

ciel, la netteté de ta voix. Les silences de ta voix malgré

l’urgence.



Et maintenant les cheminées de la centrale, leurs

colonnes de vapeur blanche qui vont chercher très haut

les respirations de l’azur. Maintenant une fois, deux fois

cet admirable signe de tes sourcils qui n’est qu’à toi.

Commenter  J’apprécie          180
dancingbrave   28 mars 2020
Le Messie de Jean Grosjean
La senteur entêtante des premières giroflées entrait par la porte comme un mélange de joie, de deuil et de doute.
Commenter  J’apprécie          190
dancingbrave   04 avril 2020
Arpèges et paraboles de Jean Grosjean
Les travaux



Bientôt la nuit. Je suis las des travaux.

Penché sur eux comme un saule sur l’eau

je les vois fuir et rider mon image.

Mais ne me prenez pas l’amour de toi.

Tant que tu vis je ne serai pas mort.
Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Merveilles à dire ou à chanter !

En sortant de l’école / nous avons rencontré / un grand chemin de fer / qui nous a emmenés / tout autour de la terre / dans un wagon doré… est un poème de Jacques Prévert qui a été chanté par :

Charles Trenet et les frères Jacques
Mireille et Jean Nohain
Yves Montand et Renan Luce
Gilbert Bécaud et Alain Souchon

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : poèmes , chanson , musiques et chansonsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..