AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.84/5 (sur 152 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Etienne, Loire , le 18/8/1901
Mort(e) à : Paris , le 21/3/1999
Biographie :

Jean Guitton est un philosophe et écrivain français.

Entré à l’École Normale Supérieure en 1920, agrégé de philosophie trois ans plus tard, il devient docteur ès lettres en 1933.

Jean Guitton débute dans les Lettres en 1933 avec une thèse sur "Le temps et l'éternité chez Plotin et Saint-Augustin".

Il obtient l'une de ses premières affectations au lycée Théodore-de-Banville à Moulins (Allier). Il enseigne au lycée pendant plusieurs années avant d'être nommé à l'Université de Montpellier en 1937. Il est fait prisonnier de juin 1940 à juin 1945.

Professeur au lycée d'Avignon puis à la faculté de Dijon, il est nommé en 1955 à la chaire de philosophie à la Sorbonne.

Il obtient le Grand Prix de littérature de l'Académie française en 1954. Son œuvre, abondante, compte surtout des études et des essais philosophiques qui l'imposent comme l'un des plus grands penseurs catholiques de la fin du XXe siècle.

Pratiquant la peinture depuis son enfance, il a exposé régulièrement ses œuvres à la Galerie Katia Granoff de Paris.

Il est élu à l'Académie française en 1961, puis à l'Académie des sciences morales et politiques en 1987, commandeur de la Légion d'honneur.
+ Voir plus
Source : evene
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Guitton   (64)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Guitton et les papes
Jean GUITTON compare les qualités respectives des papes Jean XXIII et Paul VI.

Citations et extraits (216) Voir plus Ajouter une citation
Jean Guitton
Être dans le vent, c'est avoir le destin des feuilles mortes .
Commenter  J’apprécie          330
Jean Guitton
Etre dans le vent, c'est avoir le destin des feuilles mortes.
Commenter  J’apprécie          320
Il faut accepter la part du fardeau du médiocre quotidien, qui n’est médiocre que dans son apparence et non dans son essence, que ce soit dans la vie en famille ou dans une communauté religieuse. Alors, on est prêt à tous les dépassements, à tous les héroïsmes. C’est là que se forme, dans l’humilité, le pur amour.
Commenter  J’apprécie          290
Jean Guitton
Ce genre de miracle [la synchronicité] qui n’offusque pas et qui éclaire intimement, j’en ai connu plusieurs dans mon existence, rencontres silencieuses, ordinaires, explicables et qui pourtant sont comme une parole pour moi seul prononcée.
Commenter  J’apprécie          280
Jean Guitton
Nous, "les grandes personnes", nous t'expliquons que tout est plus difficile que tu ne le crois et toi, tu enseignes à nos fronts déjà ridés que tout est plus facile qu'on ne l'aurait cru !
Commenter  J’apprécie          250
On sait que le jeûne favorise l’émergence des images de l’inconscient : ce qui ne préjuge rien de leur origine, car l’inconscient n’est pas seulement une banque de données à la manière de la mémoire, mais aussi un « ailleurs » hors de l’espace-temps.
Commenter  J’apprécie          200
L'art de ponctuer est plus précieux à mon sens que l'orthographe car l'orthographe relève, au fond, de la mémoire, mais le sens de la différence entre le « point et virgule » et les « deux points » manifeste la pensée. Et penser vaut mieux que se souvenir.
Commenter  J’apprécie          172
Un honnête homme armé de tout le savoir à notre portée aujourd'hui se devrait d'affirmer que l'origine de la vie paraît actuellement tenir du miracle, tant il y a de conditions à réunir pour la mettre en oeuvre.
Commenter  J’apprécie          170
Dans toute vie existent des instants privilégiés, des moments cachés, secrets, singuliers, où nous est donné en un instant récapitulatif ou prophétique ce qui se déroule d’une manière diachronique dans notre histoire.
Commenter  J’apprécie          160
Selon les spécialistes de la mystique, Görres, et plus près de nous le père Thurston et le Dr H. Larcher, les tendances ascétiques et mystiques semblent régressives, donc négatives, puisque la chasteté ramène à l’état d’enfance, l’inédie au nouveau-né, l’apnée et l’anurie au fœtus, l’arrêt du cœur à l’embryon, la biostasie à l’ovule. Mais c’est là une vue purement humaine, liée à l’idée horizontale du « progrès ». En réalité, cette rétro-évolution récapitule à rebours le développement. Elle superpose au cycle progressif et horizontal de la vie biologique un cycle vertical tout intérieur. Dans l’ordre de l’esprit, il apparaît comme profondément progressif. Toute mortification spirituelle, à condition d’être purifiée du dolorisme d’autrefois, est une vivification. Elle accroît l’indépendance du microcosme par rapport au macrocosme.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jean Guitton (274)Voir plus

Quiz Voir plus

Animaux dans les titres de romans policiers

Des cadavres sont retrouvés tout grignotés, ça ne peut pas être des humains, mais quelles bêtes, des grosses bêtes ? Jean d` Aillon

Le chat Catia mène l'enquête, tome 1 : Miaou, bordel !
Le rat géant de l'hôtel Saint-Pol
Les plumes du dinosaure
On achève bien les poissons rouges

12 questions
114 lecteurs ont répondu
Thèmes : animaux , romans policiers et polars , humourCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..