AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.04 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jean Haëntjens économiste et urbaniste, est aujourd'hui conseil en stratégies urbaines (Urbatopie).

Il a auparavant dirigé l'agence d'urbanisme de Saint Nazaire (ADDRN) qui a coordonné la stratégie et les projets urbains de cette ville, souvent citée en exemple pour son spectaculaire renouveau.

Il anime régulièrement des séminaires et conférences pour des institutions telles que: Futuribles, Ministère de l'Ecologie, Université de Copenhague, Ihedate, Paris Métropole, Europartenaires, Ekopolis...

Ses interventions et publications sont appréciées pour leur capacité à simplifier la complexité urbaine. Elles se nourrissent de sa pratique de l'urbanisme opérationnel et de ses échanges permanents avec des enseignants et chercheurs, français et européens.

Il est diplômé d'HEC et de Science Po urba.







+ Voir plus
Source : Urbatopie
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
deuxquatredeux   23 novembre 2014
Le Gouvernement des machines, ou le défi de la croissance verte de Jean Haëntjens
La question des "menaces" que les machines feraient peser sur l'humanité peut être qualifiée de récurrente. A chaque cycle d'innovation technique, et presque à chaque génération, cette question est reposée.

A chaque fois, le progrès fait le tri entre les peurs et les fantasmes. Il propose de nouvelles machines pour corriger les défauts des anciennes et démontre que, tout compte fait, nos auxiliaires mécaniques nous apportent bien plus de libertés que de servitudes.

A chaque fois, la menace se déplace. Elle a été successivement d'ordre économique (destruction d'emplois par la mécanisation), social (asservissement de l'homme à la machine), environnemental (dégradation de la planète), géopolitiqué, ou éthique (prédominance d'une morale matérialiste). A chaque fois, les machines ont été vivement critiquées pour le risque de "perte d'humanité" qu'elles laissaient entrevoir et violemment désirées pour le supplément de puissance qu'elles apportaient. A chaque fois, le désir l'a emporté sur la peur, mais sans triompher totalement.

Dans ses relations avec les machines, l'homme a rarement été totalement serein. Il a souvent aimé se faire peur, jouer à l'apprenti sorcier, quand il ne concluait pas, comme Faust, des pactes avec le Diable. Il a joué avec les lignes. Celles-ci ont été franchies au moins à deux reprises, les deux grandes guerres mondiales, guerres mécaniques par excellence.

La menace qui intéresse aujourd'hui l'humanité est celle d'un krach écologique ou énergétique, conséquence de la prolifération des machines polluantes et avides d'énergie. Si cette menace mérite évidemment d'être prise en compte, elle ne constitue en fait qu'un aspect du sujet. La question de fond se pose en termes de souveraineté: De l'homme et des machines, qui commande qui?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
deuxquatredeux   16 mars 2014
Urbatopies : Ces villes qui inventent l'urbanisme du XXIe siècle de Jean Haëntjens
Les villes apparaissent, à plusieurs titres comme une des clés qui permettront d’inventer le XXIème siècle. Elles sont à la fois les moteurs de l'économie de la connaissance, les matrices des choix de vie et de consommation, les points d'ancrage les plus solides de la démocratie, des lieux majeurs de foisonnement culturel et social et des enjeux écologiques de premier plan. Certaines, qualifiées ici d'urbatopies, ont, sur les autres, un fort effet d'entraînement. Ce sont, selon le mot de Fernand Braudel, les lièvres de la mutation. Depuis le XIIème siècle, les villes ont, en fait, joué ce rôle de lièvre à chaque étape importante de notre Histoire: invention de l’économie marchande, invention de la démocratie, révolution industrielle.
Commenter  J’apprécie          30
deuxquatredeux   23 novembre 2014
Le Gouvernement des machines, ou le défi de la croissance verte de Jean Haëntjens
La thèse développée ici est que cette "autre croissance", bien qu'eminemment souhaitablé, ne pourra s'imposer qu'au prix d'une reprise en main des machines de toutes sortes qui pèsent d'un poids considérable sur nos modes de vie, notre organisation sociale, nos désirs, notre dépendance énergétique, et donc sur notre avenir.
Commenter  J’apprécie          30
deuxquatredeux   23 novembre 2014
Le Gouvernement des machines, ou le défi de la croissance verte de Jean Haëntjens
Ce sont elles - Copenhague, Lyon, Barcelone, et bien d'autres - qui tirent aujourd'hui l'innovation en matière de développement. En décrivant ce mouvement dans Le pouvoir des villes, il m'est apparu qu'une des causes majeures de leur avance, c'était leur capacité à gouverner les machines.
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeux   18 août 2016
La ville frugale : un modèle pour préparer l'après-pétrole de Jean Haëntjens
Pour les spécialistes de la mobilité, il ne fait aucun doute que la marche à pied est une solution d'avenir. Elle possède, par rapport aux autres modes, une caractéristique unique qui est la capacité du piéton à se détourner de son itinéraire pour improviser différentes activités - regarder une vitrine, bavarder avec une personne rencontrée ou s'asseoir sur un banc. Or ce sont précisément ces activités qui constituent l'intensité de la vie urbaine.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur