AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.08 /5 (sur 65 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1963
Biographie :

C'est dans le quartier métissé de Belleville, où se côtoient plusieurs langues, plusieurs couleurs et traditions que Jean-Jacques Fdida a grandi au sein d'une famille juive d'origine tunisienne. Sa formation théâtrale l'a amené à explorer encore d'autres univers tels que celui d'Antoine Vitez, d'Ariane Mnouchkine, de Niels Arelstrup, de Philippe Adrien... Ce mélange de cultures se retrouve aujourd'hui dans le travail de création de cet artiste atypique. Il entremêle contage et jeu d'acteur dans les spectacles qu'il écrit lui-même comme 'Peau d'Ane et tradition orale', 'L' Oiseau de vérité, à la recherche du père' ou dernièrement 'Béréchit, au commencement ...' qui obtient le soutien à la création du ministère de la Culture ainsi que de la fondation du Judaïsme. En 2006, il est lauréat de la bourse de la Villa Medicis hors les murs. Son goût pour la musique l'amène à collaborer avec des compositeurs et interprètes tels que Jean-Marc Padovani, Elise Caron, Jean-Marie Machado, Djalal Akhbari, etc. En artiste complet, Jean-Jacques Fdida évolue dans un univers artistique hétéroclite qui mêle conte, théâtre, musique et poésie.
+ Voir plus
Source : http://www.evene.fr/
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21   16 janvier 2015
Contes des sages et fous amoureux de Jean-Jacques Fdida
Le vieillard et la grenouille



Un vieillard traversait une forêt quand sur son chemin, de derrière une souche, a surgi une grenouille qui lui a adressé ces paroles :

- Eh ! vieil homme, je suis une jeune et belle princesse ensorcelée. Embrasse-moi, je retrouverai ma forme première et je serai tienne à jamais !

Le vieillard n'en cru ni ses yeux ni ses oreilles. Il s'approche, tend le cou, et la grenouille répète :

- Oui, vieil homme, tu m'as bien entendue ! Je suis une jeune et belle princesse de dix-sept ans, yeux bleus, cheveux blonds... Embrasse-moi et je serai tienne à jamais !

Alors, le vieillard a pris la grenouille, l'a mise dans sa poche et a poursuivi sa route le visage rayonnant. Depuis la poche, la grenouille s'est écriée :

- Oh ! vieillard ! Tu m'as peut-être mal comprise ! Je t'ai dit : je suis une jeune et belle princesse de dix-sept ans, yeux bleus, cheveux blonds, joliment faite et bien bâtie... Embrasse-moi et je serai tienne à jamais !

Mais le vieillard, tapotant sa poche, lui a répondu :

- Tu sais, à mon âge, il est beaucoup plus amusant d'avoir une grenouille qui parle pour me tenir compagnie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          256
mariech   03 février 2013
Contes des sages et fous amoureux de Jean-Jacques Fdida
Il te faudra trouver un homme qui ait à la fois une situation stable et qui ne rechigne pas à aider aux soins de la maison ; deuxièment , tu devras trouver un homme en qui tu puisses avoir vraiment confiance ; troisièmement , un homme qui possède esprit et humour , quatrièmement , un homme avec lequel tu t'accorderas formidablement sur l'oreiller , cinquièmement , fais toujours en sorte que ces quatre hommes ne se connaissent pas .
Commenter  J’apprécie          230
Gwen21   15 janvier 2015
Contes des sages et fous amoureux de Jean-Jacques Fdida
Inutile de faire de longs discours,

Le temps court et le destin suit son cours...
Commenter  J’apprécie          190
Gwen21   22 janvier 2015
Contes des sages et fous amoureux de Jean-Jacques Fdida
Pleines de fierté, les vieilles dames qui avaient paré [la mariée] ont fait retentir leur youyou ! Elles [...] ont accompagné la jeune fille jusque dans la chambre nuptiale.

[...] Hélas, c'est ici qu'est survenu le drame. Comment dire ? Aboul Hossein avait mangé trop de viandes rôties. Il avait abusé aussi de foul - les fameuses fèves bouilles ! Il avait repris et repris du houmous - la succulente crème de pois chiches ! A présent, il se sentait un peu lourd, congestionné, ballonné... Et donc, au détour d'un pas un peu vif, il a lâché un pet ! Et pas un de ces pets discrets qui ne prêtent pas à conséquence. Non, un de ces gaz épouvantables qui s'échappent dans un fracas de tonnerre et - comme disaient les Touaregs - qui s'entendent d'un bout à l'autre de l'univers.
Commenter  J’apprécie          150
Gwen21   20 janvier 2015
Contes des sages et fous amoureux de Jean-Jacques Fdida
L'Eternel n'a pas créé de plus beau paysage

Que l'union de l'homme et de la femme.

Tous les deux enlacés,

Et devisant sagement, la tête sur l'oreiller.
Commenter  J’apprécie          151
Gwen21   21 janvier 2015
Contes des sages et fous amoureux de Jean-Jacques Fdida
SAGESSE CHINOISE



Une mère expliquait à sa fille les cinq préceptes secrets adressés aux femmes pour réussir son mariage :

- Entends-moi bien, mon enfant. Ces préceptes sont simples et se complètent aussi bien que les doigts de la main. Premièrement, il te faudra trouver un homme qui ait à la fois une situation stable et qui ne rechigne pas à aider aux soins de la maison ; deuxièmement, tu devras trouver un homme en qui tu puisses avoir vraiment confiance ; troisièmement, un homme qui possède esprit et humour ; quatrièmement un homme avec qui tu t'accorderas formidablement sur l'oreiller ; cinquièmement, fais toujours en sorte que ces quatre hommes ne se connaissent pas.
Commenter  J’apprécie          70
psycheinhell   05 janvier 2013
Contes des sages musiciens de Jean-Jacques Fdida
"Nous qui, sans rien détenir,

sommes contents,

Nous qui, de jour ou de nuit,

sommes contents.

"A quoi aboutirez-vous ?"

nous demande-t-on.

A nous qui, sans aboutir à rien,

sommes contents."



[Rûmi, cité en exergue du conte "Les Louris"]
Commenter  J’apprécie          50
Anassete   21 mars 2012
La Barbe Bleue ou conte de l'oiseau d'Ourdi de Jean-Jacques Fdida
Il y avait une fois, près d'un village un peu perdu, un château sinistre où demeurait un seigneur dont la peau était à ce point recouverte de poils qu'on ne savait plus trop s'il était homme ou bête. L'incroyable toison lui couvrait les bras, les jambes, le ventre, la poitrine, et lui mangeait même entièrement le visage, du menton jusqu'au front. Outre cela, il avait une barbe qui lui descendait par-dessus la ceinture. Elle était drue, touffue, et d'un noir si profond qu'elle en paraissait bleue.
Commenter  J’apprécie          40
FanEtSyCie   22 juin 2015
Contes des sages du Maghreb de Jean-Jacques Fdida
Le temps est dans le temps,

Le poisson dans l'étang,

L'oiseau est dans le chat,

Et le conte en ma voix
Commenter  J’apprécie          30
mafossi   30 avril 2015
Ianos et le dragon d'étoiles de Jean-Jacques Fdida
En vérité, cette femme était une ourma, une fée.

Aussi, pour récompenser ce jeune homme

qui, malgré ses habits de misère,

gardait un regard tout empli de lumière,

elle lui a donné un sabre,

un vieux sabre rouillé.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur
.. ..