AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.76/5 (sur 84 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jean Krug est glaciologue et ecrivain.
Il accompagne des croisières expédition en Antarctique depuis quelques années et entre deux rencontres glacées, il écrit.

Source : https://www.jeankrug.fr/
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Krug   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vivez, étape par étape, la conception de l'illustration destinée à la couverture de "Cité d'Ivoire" le deuxième roman de Jean Krug. Réalisation Sébastien Annoni.


Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
Ce soir-là, mon frère m'avait raconté que ce qui permettait au système de perdurer, ce qui assurait que les riches ne cèdent pas sous l'empathie, c'était qu'on leur apprenait à ignorer les autres. Ils connaissaient parfaitement l'existence de ces inégalités, mais ils avaient choisi de ne pas s'en soucier. Et lorsque perçait l'intérêt, lors des rares occasions où l'on parvenait à les mettre face aux évidences, ils s'en dédouanaient aussitôt, préférant justifier les inégalités sur la base d'une vague méritocratie ou de mauvais choix individuels, plutôt que d'admettre l'existence d'une lutte des classes permanente.
Commenter  J’apprécie          360
La vie est violente, Sam. Elle n'est ni bonne ni mauvaise. Ce serait un non-sens de la croire juste ou injuste. Elle est là, simplement, comme le fruit d'une évolution, un mélange fonctionnel de composants élémentaires.
Commenter  J’apprécie          340
"_La liberté universelle, pourtant, est toujours là. Et on la conservera tant qu'il y aura quelqu'un pour lui courir derrière. Elle s'enfuit, elle se meut, elle se glisse dans les interstices, les fentes. A chaque endroit hors du contrôle anthropique, on l'y trouve. Et il faut l'y saisir. Car si on la laisse tranquille trop longtemps ou qu'on oublie de jouer avec elle, elle s'évapore. Elle devient volatile, éthérée."
Commenter  J’apprécie          270
"Seule, tu peux juste te changer toi-même. A plusieurs, tu peux changer le monde."
Commenter  J’apprécie          250
- L'anthropocène?
- L'ère à partir de laquelle l'humain a épuisé les ressources, comme jamais auparavant. Il a brûlé tout ce qu'il pouvait dans une logique financière, avec l'espoir de produire à l'infini. En conséquence, les réserves fossiles que la terre mettait des millions d'années à régénérer, les surfaces cultivables, l'eau, l'air et les écosystèmes se sont effondrés. Sur une planète aux ressources finies, bien sûr, ce mode de fonctionnement n'avait aucun sens.
Commenter  J’apprécie          230
On veut nous faire croire que la domination est une question de nature. Que si les humains s'asservissent les uns les autres, ce serait uniquement parce que c'est gravé dans leurs gènes. Tu parles d'une connerie ! C'est dans notre construction des rapports sociaux, plutôt. Iliane, ses dômes, ses inégalités, ses coulures de merde d'un étage à un autre : tout ça, c'est juste la conséquence d'une lutte déclenchée par leur putain de soif de pouvoir et qui nous conduit à ça, cette masse tellement haineuse et sclérosée que ces crétins n'ont plus qu'à nous jeter les uns contre les autres pour se faire du pognon. Bien sûr, devant les médias, ils se sont flanqué une couche de vernis, histoire que ça brille dans leurs réceptions dorées. Ils se sont lustré le derche en parlant d'humanité et de respect. Ils nous ont promis qu'ils nous sortiraient de là, eux, les grands, les puissants. Ils nous ont demandé de les vénérer jusqu'à ce que ça ruisselle. Mais la seule chose qui a ruisselé, c'est leur haine. Un putain de distillat de mépris, dégoulinant sur ceux qui n'avaient rien demandé.
Commenter  J’apprécie          210
"Je n'avais jamais connu la défaite et je savais que c'était mon point faible. On m'en avait certes parlé, mais toujours en en soulignant les nuances. Même dans les centres d'étude pour officiers de la Flotte, on nous avait enjoints de relativiser. Ingénieurs, théoriciens et stratèges n'avaient que cette phrase à la bouche : La situation n'est jamais perdue, on peut toujours renverser le cours d'une bataille."
Commenter  J’apprécie          210
"_Crois-moi, au quotidien, l'espoir que nous procure nos rêves est plus concret et réconfortant qu'une vague promesse de liberté."
Commenter  J’apprécie          210
Dans quelle mesure tu parviens à détruire un être au-delà de toute forme d'existence? Dans quelle mesure t'arrives à lui faire oublier jusqu'à sa notion d'être et de sentir? Dans quelle mesure tu le réduis à sa fonction mécanique la plus primaire? A bouffer, à dormir et à chier?
Commenter  J’apprécie          190
Quatre-vingt-dix pour cent du temps, t'enquilles sans moufter leurs politiques de merde, et dans les dix pour cent qui restent, quand t'oses t'opposer, quand tu viens gueuler pour avoir le droit de vivre, on te dégomme à coups de grenade.
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jean Krug (93)Voir plus

Quiz Voir plus

Morales de La Fontaine (1)

Dans quelle fable de J. de La Fontaine trouve-t-on cette morale: « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » ?

Le renard et le bouc
Le laboureur et ses enfants
Le lièvre et la tortue
L’ours et l’amateur des jardins

8 questions
118 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie françaiseCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..