AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.48 /5 (sur 20 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 08/08/1920
Mort(e) le : 16/09/2011
Biographie :

Jean Leclant est un orientaliste et égyptologue français, spécialiste de l'histoire et la civilisation pharaonique, en particulier la XXVe dynastie.

Il entré à l'École normale supérieure en 1940, et est agrégé de géographie en 1945.

De 1963 à 1979, il est professeur d’égyptologie à la Sorbonne et de 1964 à 1990, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, Ve section.

De 1979 à 1990, il est professeur d’égyptologie au Collège de France et depuis 1992, conservateur de la Villa Kérylos.
Funérailles, le 23 septembre 2011 à Saint-Germain-des-Prés

En 1993, il reçoit le Prix Balzan pour l'art et l'archéologie de l’antiquité.

Il est aussi directeur de la Mission des experts archéologues en Éthiopie (1952-1956), de la Mission archéologique française de Saqqarah (depuis 1963) et de la Mission archéologique française au Soudan (Soleb, 1960-1978 ; Sedeinga, depuis 1979).

Pendant les dernières années de sa vie, il occupe les fonctions de vice-président de l'Observatoire du patrimoine religieux (OPR), une association multiconfessionnelle qui œuvre à la préservation et au rayonnement du patrimoine cultuel français.

Grand-Officier de la Légion d'honneur.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Leclant   (21)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Le temps des pyramides
Cette seconde partie du documentaire "Mystères des pyramides" porte sur la société pharaonique et la pensée égyptienne de l'ancien empire. Jean LECLANT et Catherine BERGER situent les Textes des Pyramides dans leur contexte, et en proposent l'analyse. Rainer STALDELMANN compare la société égyptienne et l'organisation de la nécropole. Paule POSENER, décrypte un papyrus de la Vème...

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleur   26 octobre 2015
Dictionnaire de l'Antiquité de Jean Leclant
Le cuivre, métal de couleur rouge, tire son nom de l'île de Chypre, dont les gisements ont été exploités dès l'âge du bronze. Il fut vite un des premiers métaux recherchés par l'homme, qui utilisa d'abord le cuivre natif et surtout les carbonates verts (malachite) ou bleus (azurite) abondants à l'affleurement des filons, puis les oxydes de la zone de cémentation et enfin les sulfures, plus difficiles à traiter.
Commenter  J’apprécie          70
Henri-l-oiseleur   26 octobre 2015
Dictionnaire de l'Antiquité de Jean Leclant
PIETE (Mésopotamie) : ... le rapport personnel au dieu échappe en général à l'expression littéraire, mais s'exprime dans certaines locutions populaires : avoir de la chance, c'est "avoir un dieu" ; mourir, c'est "être invité par ses dieux".
Commenter  J’apprécie          70
Henri-l-oiseleur   27 octobre 2015
L'Empire des Conquérants. Univers des formes de Jean Leclant
La décoration des tombes royales de la Vallée des Rois constitue un domaine à part. Des compositions picturales extrêmement abstraites, encore énigmatiques pour la plupart bien qu'accompagnées de textes explicatifs, décrivent le voyage du dieu du soleil à travers les profondeurs du monde des ténèbres durant les douze heures de la nuit. Les représentations ont un caractère nettement scientifique ; elles constituent la somme de toutes les spéculations sur l'autre monde, un répertoire de tous les êtres qui peuplent l'au-delà, les dangers qui surgissent devant la barque solaire et des formules qui permettent de les conjurer. Ces Livres du monde des ténèbres (Amdouat) sont réservés à l'au-delà des rois.



p. 188
Commenter  J’apprécie          40
Henri-l-oiseleur   27 octobre 2015
L'Egypte du crépuscule. Univers des formes de Jean Leclant
Tournée depuis toujours vers son passé, modèle par excellence (paradis perdu?), l'Egypte se concentre encore davantage sur ses valeurs originelles. La tendance archaïsante que l'on avait d'abord attribuée aux règnes des souverains saïtes (XXVI° dynastie), où l'on avait surtout vu ensuite l'influence des souverains koushites (XXV° dynastie), pourrait s'amorcer en réalité à la fin de l'époque libyenne, mais avec Psammétique et la XXVI° dynastie, on assiste à une véritable renaissance culturelle.



p. 12
Commenter  J’apprécie          40
Henri-l-oiseleur   27 octobre 2015
Le temps des pyramides. Univers des formes de Jean Leclant
... l'artiste égyptien, quand il possède l'habileté manuelle nécessaire, prendra toujours modèle sur des précédents plus anciens. C'est ainsi qu'il y a au Moyen Empire comme à la Basse Epoque, des oeuvres "néo-memphites", s'inspirant directement des grands modèles de Saqqara et de Giza. L'artiste ne cherche jamais, consciemment du moins, à innover, à s'exprimer en tant qu'individu. Lorsqu'un style nouveau apparaîtra, à la Première Période Intermédiaire et au début du Moyen Empire par exemple, c'est parce que la formation traditionnelle des artistes a été interrompue par les événements politiques. Les artistes ne possèdent plus la technique qui permet l'exécution d''euvres de même style ou d'un style comparable à celui des oeuvres de l'Ancien Empire. Dès que cette technique aura été de nouveau assimilée, les artistes produiront à nouveau des oeuvres que seul un spécialiste, par des détails souvent subtils, pourra distinguer de celles des grands précurseurs.



p. 189
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Pouah ! Ça puir ... 😫 🦨

Tout a commencé quand le gars Dédé a débouché ses flacons !

son eau de toilette est à vomir ...
il s'est déchaussé ...
il a enlevé son marcel ...

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : argot , odeurs , associations d'idées , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur