AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.54 /5 (sur 42 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Cabourg , le 24/09/1948
Biographie :

Jean-Louis Ezine, né le 24 septembre 1948 à Cabourg dans le Calvados, est écrivain, journaliste et chroniqueur radio.

Critique littéraire au Nouvel Observateur, il est membre de la tribune littéraire du Masque et la plume, sur France Inter et tient une chronique quotidienne sur France Culture dans l'émission Tout arrive ! depuis 1990. Il a également collaboré à L’Express et aux Nouvelles Littéraires, journal dont il fut rédacteur en chef et directeur littéraire.

Jean-Louis Ezine a été distingué honorable concitoyen de la ville de Pontault-Pontault-Combault

Prix Octave Mirbeau 2011 pour Les taiseux

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo

Le roman dans sa diversité
Bernard PIVOT reçoit Anne GOLON pour son livre "Angélique à Québec", François Régis BASTIDE pour son livre "L'Enchanteur et nous", Patrick MODIANO pour son livre "une jeunesse", Jacques LANZMANN pour son livre "Rue des mamours", Philippe SOLLERS pour son livre "Paradis" et Jean Louis EZINE auteur de "Des Ecrivains sur la Sellette". le débat est fortement axé, en partie, sur le sens et la...
+ Lire la suite

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Morriszapp   03 avril 2010
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
Chez nous, quand ça se tait, il faut avoir l'oreille fine pour distinguer la pudeur de l'indifférence. (p. 57)
Commenter  J’apprécie          180
meeva   22 août 2015
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
Au reste, je dois convenir qu’il n’avait pas eu de mauvais geste personnel à mon égard. Pour ça, il avait maman. Fatalement, un mauvais geste n’aurait pas manqué de nous engager dans une relation quelconque, lui et moi, une relation humaine, comme on dit. Et c’est justement ce qui était impossible entre nous, une relation, un rapport humain.
Commenter  J’apprécie          110
Morriszapp   03 avril 2010
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
Pourquoi l'homme est-il un animal qui ne sait plus du tout qui il est quand il ne sait pas d'où il vient ? (p. 72)
Commenter  J’apprécie          120
zabeth55   19 janvier 2014
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
Qu’est-ce d’autre, écrire, que chercher son double perdu, son frère, son lecteur ? Des deux côtés dut texte, c’est la compassion même qui nous motive. Je cachais ma plaie. J’écorchais celle des autres.
Commenter  J’apprécie          110
Eloah   09 mai 2010
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
Je ne me suis pas toujours appelé du nom que je porte, et c'est comme si j'avais vécu une autre fois. C'est comme si j'avais été un autre. Mais de cet autre, je n'ai aucun souvenir. Rien qui puisse se dire tel, plutôt les ombres floues des réminiscences où s'évanouissent, aux limites de la mémoire, les ultimes rayons d'un monde éteint. J'étais trop jeune pour les souvenirs, quand j'ai cessé d'être lui. Et cependant il a toujours occupé ma pensée, toute ma pensée. Il ne m'arrive rien d'important, ou de misérable, ou de triste ou d'heureux que je n'aie le sentiment étrange de recevoir par délégation. Nous sommes pourtant très différents, lui et moi. Pour commencer, lui avait un père, tandis que moi, je n'ai eu que le manque.
Commenter  J’apprécie          90
Morriszapp   03 avril 2010
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
Si on n'est pas chez soi dans sa tête, où pourrait-on l'être ?
Commenter  J’apprécie          110
GabySensei   14 août 2013
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
Voyons les choses simplement. il nous manque à tous quelque chose. Et à tous, quelque chose d'essentiel, il ne faut pas se leurrer. Il est inutile de s'attarder aux injustices qui nous font penser que certains doivent endurer des carences plus cruelles que d'autres, c'est égal. Ce qu'il faut, c'est aller chercher ce qui manque. Et ne pas craindre l'échec. Ce qui compte, c'est de chercher, c'est ça qui donne un sens à la vie.



(P101)
Commenter  J’apprécie          90
zabeth55   19 janvier 2014
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
C’est feutré, l’écrit, ça n’a pas la violence d’un abordage frontal, ça ménage les distances et les sentiments et ça laisse la mémoire faire son chemin.
Commenter  J’apprécie          100
Stemilou   07 mai 2011
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
Je ne me suis pas toujours appelé du nom que je porte, et c’est comme si j’avais vécu une autre fois. C’est comme si j’avais été un autre. Mais de cet autre, je n’ai aucun souvenir. Rien qui puisse se dire tel, plutôt les ombres floues des réminiscences ou s’évanouissent, aux limites de la mémoire, les ultimes rayons d’un monde éteint. J’étais trop jeune pour les souvenirs, quand j’ai cessé d’être lui. Et cependant il a toujours occupé ma pensée, toute ma pensée. Il ne m’arrive rien d’important, ou de misérable, ou de triste ou d’heureux que je n’aie le sentiment étrange de recevoir par délégation. Nous sommes pourtant très différents, lui et moi. Pour commencer, lui avait un père, tandis que moi, je n’ai eu que le manque. Tout, depuis toujours, a gravité autour de ce trou noir.

Je me heurte tous les jours au fantôme de celui que je fus quand je portais un autre nom.

Commenter  J’apprécie          50
mariecesttout   26 janvier 2014
Les Taiseux de Jean-Louis Ezine
« Je ne me suis pas toujours appelé du nom que je porte, et c’est comme si j’avais vécu une autre fois. C’est comme si j’avais été un autre. Mais de cet autre, je n’ai aucun souvenir. Rien qui puisse se dire tel, plutôt les ombres floues des réminiscences où s’évanouissent, aux limites de la mémoire, les ultimes rayons d’un monde éteint. J’étais trop jeune pour les souvenirs, quand j’ai cessé d’être lui. Et cependant il a toujours occupé ma pensée, toute ma pensée. Il ne m’arrive rien d’important, ou de misérable, ou de triste ou d’heureux que je n’aie le sentiment étrange de recevoir par délégation. Nous sommes pourtant très différents, lui et moi. Pour commencer, lui avait un père, tandis que moi, je n’ai eu que le manque. Tout, depuis toujours, a gravité autour de ce trou noir.

Je me heurte tous les jours au fantôme de celui que je fus quand je portais un autre nom."

Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..