AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.04 /5 (sur 210 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montauban , le 04/02/1958
Biographie :

JeanLouis Tripp (également écrit Jean-Louis Tripp) est un dessinateur et un scénariste de bande dessinée, un sculpteur et un peintre français.

Il publie ses premières planches dans Métal Hurlant en 1977. Son premier album, "Le Bœuf n’était pas mode" (en collaboration avec Marc Barcelo), paraît en 1978, puis vient la période Futuropolis, de 1982 à 1985.

En parallèle, il commence chez Milan la publication des aventures de Jacques Gallard (4 tomes) : "Parfum d’Afrique" (1983), "Soviet Zigzag" (prix de la presse Angoulême 1987), "Zoulou Blues" (prix du public Angoulême 1988) et "Afrikaans Baazart" (1989).

En 1989, il interrompt sa production de bande dessinés pour se livrer aux activités artistiques les plus diverses : peinture, sculpture, pièces uniques de mobilier, ainsi que fresques en mosaïques. Il revient ensuite au dessin par le biais des livres pour enfants (Milan), de l’illustration (Flammarion, Presse Pocket, Milan, Elle, Autrement), et de story-boards. En 2002, Il dessine celui du film de Tronchet, "Le nouveau Jean-Claude", ainsi que son adaptation en bande dessinée (Albin Michel).

En 2003, il part au Québec enseigner la bande dessinée à l’Université du Québec en Outaouais et dessine "Paroles d’Anges" (Glénat). Il cosigne la série "Magasin général" (2006-2014) avec Régis Loisel aux Éditions Casterman.
JeanLouis Tripp partage sa vie entre Paris et Montréal.
+ Voir plus
Source : /bd.casterman.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Louis Tripp   (44)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Après la saga "Magasin Général" co-dessinée avec Régis Loisel et après les deux premiers tomes de son introspection sur la vie sexuelle dans "Extases", Jean-Louis Tripp revient sur un épisode traumatique de son adolescence : la mort de Gilles, le "Petit Frère", qui a été fauché par une voiture sur une route de Bretagne à l'été 1976. Pour ce nouveau récit, il s'est replongé dans les archives familiales et a collecté les témoignages des membres de sa famille. #BD #bandedessinée #FranceCulture _____________________ Prenez place à la Grande Table pour rencontrer d'autres personnalités qui font l'actualité de la culture https://www.youtube.com/watch?v=xJHbbKHstIM&list=PLKpTasoeXDrpsBVAaqJ_sANguhpPukaiT ou sur le site https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie Suivez France Culture sur Facebook : https://fr-fr.facebook.com/francecult... Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
marina53   30 mai 2022
Le petit frère de Jean Louis Tripp
J'ai le sentiment que le deuil d'un enfant ne peut se partager qu'avec quelqu'un ayant vécu le même drame. On peut se projeter, imaginer et faire preuve de toute l'empathie de la terre, mais l'expérience de cette épouvantable douleur, la douleur de la perte contre-nature, l'amputation violente de la chair de sa chair... non, on ne peut pas savoir.
Commenter  J’apprécie          340
marina53   05 juin 2022
Le petit frère de Jean Louis Tripp
« J'ai cueilli ce brin de bruyère

L'automne est morte souviens-t'en

Nous ne nous verrons plus sur terre

Odeur du temps brin de bruyère

Et souviens-toi que je t'attends »

Guillaume Apollinaire
Commenter  J’apprécie          231
Ziliz   04 janvier 2018
Extases, tome 1 de Jean Louis Tripp
[ JeanLouis, 12 ans, 1970 ]

Qu'y a-t-il sous les jupes des filles ?

A quoi ressemble-t-il, cet inaccessible Graal ?

Qu'y a-t-il aussi, derrière leurs yeux noirs ? Surtout ceux de Pili Martinez..

Les dessins anatomiques que lui a montrés son papa ne le disent pas...

Ces dessins-là sont clairs, nets et froids.

Ils ne lui disent rien de ce qui se passe en lui quand il pense à Pili Martinez.

(p. 11)
Commenter  J’apprécie          200
Ziliz   29 décembre 2017
Extases, tome 1 de Jean Louis Tripp
[ le narrateur a 16 ans ]

Je venais de prendre en pleine gueule (si j'ose dire) un orgasme féminin exubérant... Or l'orgasme féminin est une chose à laquelle, je dois le confesser, j'avais très peu pensé jusque là.

Mais WHAOOO !! Je pense ne m'en être jamais remis...

C'était un peu comme la découverte du feu à l'époque des âges farouches...

D'abord la fascination, puis le désir de savoir l'allumer soi-même...

Ce serait comme être un magicien, un druide, un sorcier, un... un Jedi...

Mais loin d'être un Jedi, je n'étais qu'un jeune Padawan et force m'était de constater que mon sabre laser n'avait été pour rien dans la jouissance de Caroline.

(p. 87-88)
Commenter  J’apprécie          182
Ziliz   05 janvier 2018
Extases, tome 1 de Jean Louis Tripp
Ainsi, se serrer le bout de la quique en pensant qu'il embrassait Beth avec la langue devint son activité principale pour le reste de l'été.

Serrer... et bouger un peu, donc... et à force de bouger un peu, puis un peu... quelque chose de tout à fait inattendu arriva.

Vous dire la surprise que provoqua cette... chose... chez Petit JeanLouis... c'est impossible...

C'était...

Il n'était pas préparé à ça...

Se serrer la quique, il le faisait parce que c'était agréable... mais ça !!

Que s'était-il passé ?

On était loin des dessins en coupe de l'appareil reproducteur masculin et des cours d'éducation sexuelle de son père dans lesquels Maman pond un oeuf, et où Papa met son zizi dans celui de Maman et dépose une petite graine qu'on appelle un spermatozoïde, qui est contenu dans le sperme, bon d'accord... et il comprenait bien que ce liquide sur son ventre, c'était ça le sperme en question... Dans la cour de récré, on disait 'juter'... Il avait juté, donc...

Mais son père n'avait pas dit un mot sur la secousse !!

La porte d'un chaos grandiose et inconnu...

La clef des abysses...

Des abîmes et des galaxies...

Le plaisir radical...

L'ultime vibration...

Et le calme...

Son père ne lui avait pas parlé de ça... le plaisir... un plaisir d'une nature inouïe... qui apporte le repos, l'apaisement, le calme enfin...

La vie allait changer radicalement.

(p. 23-29)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Ziliz   20 janvier 2018
Extases, tome 1 de Jean Louis Tripp
TROMPER !! Le grand mot est lâché, la boîte de Pandore est ouverte !!!

Voici : L'AFFRONTEMENT !!!

A ma droite, la civilisation judéo-christiano-musulmane et son cortège de tabous, d'interdits, de restrictions, de péchés et de répression !! Et pour ce qui est de contrôler les moeurs, on ajoutera les bouddhistes, les communistes, etc. Bref, tous ceux qui veulent exercer un pouvoir religieux et/ou politique...

Et à ma gauche : l'animalité, l'instinct, les hormones, les neurotransmetteurs, les fluides corporels, les odeurs, la nature...

Démerde-toi avec ça !!

(p. 132-133)
Commenter  J’apprécie          150
Erik_   04 mai 2022
Tu ne tueras point de Jean Louis Tripp
Ça donne à réfléchir sur le prix d'une vie et celui d'une tondeuse.
Commenter  J’apprécie          170
marina53   30 mai 2022
Le petit frère de Jean Louis Tripp
À ce stade, je ne pensais pas que mon frère allait mourir. Je pensais – on pensait tous – qu'il n'était « que » gravement blessé... le terme consacré, c'est « grièvement blessé », mais quand on dit « grièvement », on sait que la mort n'est pas loin, qu'elle est possible et même probable, et cette idée ne m'avait pas effleuré. Non. On allait l'opérer, le soigner. On ne meurt pas en pleines vacances d'été quand on a 11 ans et demi.
Commenter  J’apprécie          150
Ziliz   30 décembre 2017
Extases, tome 1 de Jean Louis Tripp
A cette époque-là [années 70], le choix était limité, la plupart des modèles étaient des reproductions (plus ou moins grosses, avec ou sans c0u!ll3s) de la réalité. On sentait que l'esthétique n'était pas la priorité...

Les plus gros modèles étaient noirs, les clichés ont la vie dure...

C'est drôle de penser qu'il y a des gens dont le métier est de concevoir des vibromasseurs...

Et quelque part dans les années 80-90, dans le sillage d'un grand courant mondial, le design a fait irruption là aussi, comme chez Jacob Delafon ou Ikea.

- Et si on essayait 'tulipe vénitienne', comme couleur pour le dessous ?

- Ou 'rhododendron à l'aube', non ?

Si bien qu'aujourd'hui (et, en tant qu'amateur de design contemporain, je m'en réjouis) on appelle cela 'sex-toys' et qu'on pourrait décorer son salon avec la dernière collection printemps.

(p. 200)
Commenter  J’apprécie          142
marina53   30 mai 2022
Le petit frère de Jean Louis Tripp
Parfois, on est sidéré de constater que la vie – on ne sait comment – a continué. On croyait ne jamais sortir de l'abîme, mais doucement, sans qu'on s'en rende compte, ça change. Puis un jour, on réalise avec surprise qu'il y a longtemps qu'on n'y a pas pensé.
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Une citation : Trouvez le titre du livre (n°2)

"Dans cette direction-là, indiqua le Chat d'un mouvement circulaire de sa patte, vit un Chapelier, et dans cette direction-là, fit-il de l'autre, demeure un Lièvre de Mars. Allez voir celui que vous voulez : ils sont fous tous les deux."

Roméo et Juliette (Shakespeare)
Candide (Voltaire)
Fahrenheit 451 (Bradbury)
L'Avare (Molière)
Le Chat Botté (Perrault)
Le nom de la rose (Eco)
Le livre de la jungle (Kipling)
Le Petit Prince (Saint-Exupéry)
Alice au pays des merveilles (Carroll)
Virgin suicides (Eugenides)
Robinson Crusoé (Defoe)
Le crime de l'Orient-Express (Christie)
Le Parfum (Süskind)

10 questions
370 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , littératureCréer un quiz sur cet auteur