AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.31 /5 (sur 18 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , 1942
Biographie :

Anthropologue, Directeur d'études à l'EHESS, Responsable pédagogique de la formation doctorale Anthropologie sociale et ethnologie.
Il est, entre autres, l’auteur de Rétrovolutions, Stock, 2010 ; L’Occident décroché, Stock, 2008 ; Branchements, Flammarion, 2001 ; Vers un multiculturalisme français, Flammarion, 1996. Il contribue régulièrement à la revue Lignes

En 1998, il a dirigé avec Emmanuelle Sibeud un ouvrage consacré à Maurice Delafosse, l'un des pionniers de l'ethnographie africaniste française.



Source : EHESS
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

C?est dans la conjoncture de l?après Deuxième Guerre mondiale et de la conférence de Bandung (1955) qu?émerge le paradigme postcolonial, courant d?idées qui accompagne l?entrée sur la scène internationale des pays décolonisés dits du « Tiers Monde ». Dans leurs critiques de la domination occidentale, le ou les postcolonialisme(s) ont mis en avant la traite esclavagiste transatlantique et la colonisation. Progressivement, une théorie plus radicale s?est imposée : la « pensée décoloniale », qui fait remonter à la découverte des Amériques, en 1492, la mise en ?uvre d?une nouvelle formule de domina¬tion sociale et d?exploitation économique, désormais indexée sur la notion de race. À partir de leurs itinéraires respectifs, le philosophe Souleymane Bachir Diagne et l?anthropologue Jean-Loup Amselle dialoguent sur des questions cruciales qui engagent les rapports entre l?Afrique et l?Occident : l?universalisme, les spécificités culturelles et linguistiques africaines, le soufisme ouest-africain, le panafricanisme. Ces échanges reposent sur la conviction partagée que toutes les entreprises qui visent à établir une communication entre les différentes cultures humaines de notre planète sont salutaires, car elles permettront d?abattre les barrières réelles ou imaginaires qui fragmentent notre monde. http://www.albin-michel.fr/ouvrages/en-quete-dafrique-s-9782226397195

+ Lire la suite
Podcasts (7) Voir tous


Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
tristantristan   09 décembre 2019
Les migrations africaines de Jean-Loup Amselle
A partir de1930, l'administration essaya d'introduire des cultures commerciales en Guinée, du café au Fuuta (où l'expérience se solda par un échec) et en forêt (où elle réussit), et des plantations de bananes en Basse-Guinée, où elles profitèrent à ceux qui avaient les moyens de les entretenir: les Européens, les Libano-Syriens et quelques Africains appartenant à l'aristocratie.

p.66
Commenter  J’apprécie          10
de   08 octobre 2011
Rétrovolutions: Essais sur les primitivismes contemporains de Jean-Loup Amselle
Plutôt que de se fondre dans l’objet de recherche, il me semble que le regardeur doit aussi s’observer lorsqu’il regarde et que son rapport à l’objet ou au sujet doit être envisagé comme le rapport entre deux sujets, comme un rapport d’élocution susceptible d’être lui-même observé des deux cotés.
Commenter  J’apprécie          10
tristantristan   09 décembre 2019
Les migrations africaines de Jean-Loup Amselle
La région de Kédougou a été très tôt soumise à de vastes mouvements de populations.Succédant aux Konyagi, aux Sonike, aux Jalonke, les Malinke, venant du nord et de l'est, s'installèrent au XIIIème siècle sur ces terres fertiles situées non loin des régions aurifères de Bambuk et du Galam.
Commenter  J’apprécie          10
tristantristan   09 décembre 2019
Les migrations africaines de Jean-Loup Amselle
Pour réduire la résistance de plus en plus vive de ces populations, Alfa Yaya, le roi de Labé, dépêcha contre la région une colonne qui ne parvint à rétablir l'ordre qu'en brûlant Bandafasi, la capitale régionale (1887).

p.65
Commenter  J’apprécie          10
de   12 septembre 2012
L'anthropologue et le politique de Jean-Loup Amselle
Et s’il en est ainsi, c’est parce qu’aucune culture, aucune langue n’est jamais véritablement apparue si ce n’est comme le segment mal délimité d’un tissu continu de cultures et de langues
Commenter  J’apprécie          10
de   08 octobre 2011
Rétrovolutions: Essais sur les primitivismes contemporains de Jean-Loup Amselle
Si le fait d’imposer les droits de l’homme (ou de la femme) constitue un mauvais usage de l’universalisme, et attire à juste titre les foudres des postcolonialistes, le relativisme culturel de ces derniers n’est pas non plus une solution satisfaisante dans la mesure où il empêche la saisie de ce que les Anglo-Saxons nomment commonalities, c’est à dire les caractéristiques communes aux différentes cultures.
Commenter  J’apprécie          00
de   12 septembre 2012
L'anthropologue et le politique de Jean-Loup Amselle
L’historicité de Balandier, telle qu’elle est appliquée par lui aux sociétés africaines, est donc limitée de deux façons, d’une part elle ne concerne que pas ou peu les zones rurales et se manifeste donc principalement dans les villes. D’autres part, elle ne s’applique pas, ou peu, à la période précoloniale puisque le dynamisme des sociétés africaines est rabattu essentiellement sur la colonisation
Commenter  J’apprécie          00
de   08 octobre 2011
L'Occident décroché: Enquête sur les postcolonialismes de Jean-Loup Amselle
Face à la perte de repères qui affecte l’ensemble des sociétés actuelles….on aurait tout intérêt à se tourner vers Gramsci et sa pensée pour retrouver la voie d’une analyse concrète des sociétés concrètes, d’une analyse qui ne se satisfasse pas d’une approche postmoderne à tendance culturaliste, d’une approche conduisant inévitablement à une ethnoracialisation des catégories sociales.
Commenter  J’apprécie          00
de   12 septembre 2012
L'anthropologue et le politique de Jean-Loup Amselle
Le fonds de commerce de l’anthropologie est encore aujourd’hui l’appréhension du ”primitivisme’‘ », les visions « d’un Indigène intemporel
Commenter  J’apprécie          10
de   08 octobre 2011
Rétrovolutions: Essais sur les primitivismes contemporains de Jean-Loup Amselle
Détestable parce qu’on enferme l’individu dans un nous collectif, dans une sorte de prison identitaire, du monde, manière quelque peu condescendante de désigner tout ce qui n’est pas le centre‘occidental, universel, la case absente du musée du Quai Branly, l’Europe en un mot, qui ne fait l’objet d’aucune exposition, qui ne s’expose pas au regard de l’autre exotique, elle.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean-Loup Amselle (39)Voir plus


Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur