AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.88 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Diplômé de phonologie à l'Université Paris 8, Jean-Luc Azra est Professeur à l’université Seinan-Gakuin à Fukuoka au Japon.

Il est auteur et co-auteur d’une dizaine de livres de français et de civilisation destinés aux étudiants japonais.

Depuis près de dix ans, il enseigne également une "introduction à la société japonaise" aux étudiants venus de France.

Il vit au Japon depuis 1995.

blog de l'auteur:
http://lostincipango.wordpress.com/

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Sphilaptere   19 septembre 2018
Les Japonais sont-ils différents ? : 62 clefs pour comprendre le Japon ordinaire de Jean-Luc Azra
Cinq notions très françaises qui ne fonctionnent pas bien au Japon :

1 - Le sentiment de qualification

2 - L’insurrection permanente

3 - L’identité revendicative

4 - L’opinion personnelle

5 - L’indifférenciation des sexes
Commenter  J’apprécie          2110
Sphilaptere   16 novembre 2018
Les Japonais sont-ils différents ? : 62 clefs pour comprendre le Japon ordinaire de Jean-Luc Azra
Pour se faire une idée de l'histoire de l'écriture japonaise, imaginons un instant que le français n'ait pas eu tout de suite à sa disposition l'écriture latine, et qu'il ait utilisé les caractères chinois à la place.



Pour transcrire une phrase telle que « Notre père qui êtes aux cieux », les Français auraient sans doute d'abord utilisé telle quelle une traduction chinoise, quelque chose comme : « 我們在天上的父 » qui donne le sens, mais pas la structure, ni l’ordre de la phrase française.



Ils auraient alors peut-être inventé des signes spéciaux (représentons-les par des lettres latines) pour rendre plus fidèlement les signes grammaticaux de la phrase française, par exemple : « 我TRE父QUI在S上UX天EUX », où les éléments sémantiques auraient été en chinois, mais les finales grammaticales dans une autre série de caractères. C'est ce qui s'est passé en japonais, cette autre série de caractères étant les kanas.



Il se serait alors inévitablement produit qu'un même caractère chinois aurait été utilisé dans différents mots avec des prononciations différentes. Ainsi le caractère 天 (« ciel ») se serait prononcé « ci » dans 天EL, « cieu » dans 天UX, « célè » dans 天STE, mais aussi peut-être « aéri » dans 天EN, ou même « atmo » dans 天球 (atmosphère). C'est ce qui s'est produit en japonais moderne, où un même caractère possède entre une et dix prononciations différentes selon le contexte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Aelim   11 novembre 2013
Les Japonais sont-ils différents ? : 62 clefs pour comprendre le Japon ordinaire de Jean-Luc Azra
Et le Japon, vu de la France, c'est invariablement les jeunes filles de Harakuju, les mangas, les cosplays, les otakus, les robots, Amélie Nothomb, Haruki Murakami, Takeshi Kitano, Hayao Miyazaki, les homeless, les suicides, les femmes qui se révoltes contre le patriarcat, le Japon qui se meurt, le Japon qui ressuscite, un Japon toujours particulier, toujours spécial, le plus souvent anecdotique.

Pas un Japon mensonger, non, mais un Japon aussi peu représentatif de la vie quotidienne des japonais ordinaires que le serait pour les français les motards de la Madeleine, les films d'auteurs, le naturisme, le jeu du foulard, Michel Houellebecq, Luc Besson, les apéros géants ou l'affaire Bettancourt.
Commenter  J’apprécie          31

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

le journal d'Adèle

Quel est le premier mort du village ?

Clément
Emile
Jacques
Jean

15 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : Le journal d'Adèle (1914-1918) de Paule du BouchetCréer un quiz sur cet auteur