AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.65 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Charleroi , le 14/11/1950
Biographie :

Jean-Luc Wauthier né à Charleroi le 14 novembre 1950, est un poète et essayiste belge.
Décédé en 2015

Licencié en philosophie et lettres de l'Université de Liège en 1973, il préside le groupe Carré H (avec notamment le peintres Daniel Pelletti) depuis 1981. Il est, depuis 1991, Rédacteur en chef du Journal des Poètes et, depuis 2008, Président de la Maison internationale de la Poésie-A. Haulot. De 1995 à 2008, il a enseigné la Littérature à la Haute Ecole P.-H. Spaak de Bruxelles.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Luc Wauthier   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
coco4649   30 mars 2017
Secrète évidence de Jean-Luc Wauthier
MIROIR





Prendre un fragment de silence

Le déposer sur les marches du temple

Repartir

Se dissoudre

Effacer toute trace



     Renaître enfin

Nu sous les braises du poème.



p.29
Commenter  J’apprécie          190
coco4649   30 janvier 2017
Les Vitres de la Nuit de Jean-Luc Wauthier
 

 

Ce soir, je parle avec ma mort

comme avec une ancienne associée

un instant perdue de vue

Il fait bon sur la terrasse

où nous nous tenons,

à distance chaste et respectueuse

— moi, assis, face au grand mur blanc

elle, de dos, accoudée au balcon

et regardant passer l'ombre

interdite des oiseaux migrateurs.

J'ai envie de l'appeler par son prénom

— que je ne connais pas

mais voudrais simple

Et pourtant, elle debout

moi assis

nous tournant le dos

nous continuons à nous vouvoyer,

tandis qu'elle lance dans le vide

un vague bouquet d'immortelles

qui pourrira demain

au soleil d'un trottoir

déserté.



p.71
Commenter  J’apprécie          150
coco4649   29 mars 2017
Secrète évidence de Jean-Luc Wauthier
L'INSTANT D'AIMER

Pour ma femme





Est-ce le vent

que tu entends

à l'angle de ces rues

où le rire des marins

a gout de saumure et de songe

Est-ce le temps

que tu retiens

au bord de ces rires

où le corps des amants

fait ravage sous la toile du ciel

Est-ce toi

Est-ce moi

cette foule étrange

cette fête lointaine

cet ailleurs

cette extrême tension

de la mer et du blé

de la nuit et du jour.

À toute heure

cette absence

cette présence



Où sommes-nous

Quel jour reste à naître ?



p.23
Commenter  J’apprécie          140
coco4649   24 janvier 2017
Les Vitres de la Nuit de Jean-Luc Wauthier
 

 

Assez

Assez

Ce n'est pas un arbre

ni un jardin

mais le nom de l'arbre

celui du jardin

Passé cette tempête de sable,

les mots glissent sous les doigts,

lâchent pour toujours les mailles

Assez

Assez

Tourbillons de chair

où de grands pans d'habits morts

ne peuvent nous faire oublier

La nudité du feu.



p.59
Commenter  J’apprécie          140
coco4649   11 février 2017
Les Vitres de la Nuit de Jean-Luc Wauthier
 

 

Elle [la mort] entre

le regarde au fond des yeux

mutile à gestes griffus

un lent miroir de sable



Elle s'approche

jauge la peur

la vitesse du souffle

interroge sans relâche

le cœur



Elle s'assied à son chevet

a l'air d'une veuve

ne dort jamais



Parfois, lorsqu'il délire

Elle avance dans les hautes herbes

le couteau entre les dents



Elle se détourne quand

dans les yeux du malade

repassent la clarté du ciel

le cri des oiseaux



S'il guérit

rageuse

Elle jure de revenir bientôt

et repart vers le Fleuve

où la béance

fait son nid.



p.72
Commenter  J’apprécie          120
Jean-Luc Wauthier
sabine59   27 avril 2017
Jean-Luc Wauthier
Un jour sur le quai

encerclé des grands oiseaux de la mélancolie

la vérité, passagère imprévue

m'a frôlé.

Je n'ai pas reconnu son visage

caché par le soleil et l'ombre.

Aujourd'hui sous la pluie

je regrette le voyage inaccompli

et ne puis plus

me retourner.



(" Manteau de silence")
Commenter  J’apprécie          120
coco4649   20 janvier 2017
Les Vitres de la Nuit de Jean-Luc Wauthier
 

 

Ce feu ancien était simple comme un visage

tu criais et tu suppliais, pris en otage.

Au ciel, très haut, l'épervier de feu planait

Tu espérais tout bas que Dieu lui ressemblait

Qu'il foncerait vers toi jusqu'au cœur des fougères

Pour te conduire au creux du ciel de naguère

Mais nul ne t'attendait sur l'autre bord du pont

Pas une âme pas une femme sans passion

Ni même un regard pour te donner le frisson

Seul ton sourire éteint pour unique prison

Et, sur toi, la neige de la mort à foison.



p.66
Commenter  J’apprécie          110
coco4649   27 janvier 2017
Les Vitres de la Nuit de Jean-Luc Wauthier
 

 

Chaque nuit à présent répète à l'envi

       les images de l'enfance.

Les convives discrets du repas de minuit

       devenus sans défense

Sont un à un partis au fond de la nuit

       mais vous, saisons d'hiver

Où l'enfant triste, les yeux derrière la vitre

       rêvait sans fin de l'enfer,

Vous en savez long encore sur ce long chapitre

       Que je parle ici des songes

       ou de métamorphoses,

C'est au passé mal tué que toujours je songe

       à la page à demi morte

Qu'un homme nu, à chaque rêve, quand il l'ose

       retrouve intacte sous sa porte.



p.9
Commenter  J’apprécie          100
coco4649   11 janvier 2017
Les Vitres de la Nuit de Jean-Luc Wauthier
 

 

Les goélands

lèvent les marées

font l'amour avec le temps

usent nos gestes de boîteux

        nos mots de papier

si peu faits

pour les falaises

et pour le vent



p.47
Commenter  J’apprécie          100
coco4649   26 mars 2017
Secrète évidence de Jean-Luc Wauthier
CLAIR-OBSCUR





     Non, morte, ma morte,

tu n'es pas mangée sous la terre.

Tu m'appartiens, à peine plus pesante

qu'un souffle d'oiseau sur la neige



Ton souvenir me frôle — je n'y vois rien

et pourtant te voici

toi qui habites ma nuit

et tu respires un air plus vaste que la terre

tes yeux ont repris leur couleur de lilas tranquilles

ta marche redevient dansante

le ciel s'aventure à redresser les traits de ton sourire



Non,

ceci n'est qu'une bulle et fausse mort

une mort très vivante

qui ne nous quittera plus.



p.16
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Écrivains prénom prénom

Olivier

Abel
Adam
Armand
Rolin

15 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : écrivain , prénoms , nomsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..