AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 2 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1943
Biographie :

Jean-Manuel de Queiroz est agrégé de philosohie, docteur en sociologie et professeur émérite à l’université de Rennes 2.

Il fut l’un des premiers à s’interroger sur les rapports entre l’école et les familles ouvrières. Sa thèse effectuée sur ce sujet en 1981 fait référence parmi les sociologues de l’éducation.
Jean-Manuel de Queiroz a publié un ouvrage de synthèse des recherches en sociologie de l’éducation :
"l’école et ses sociologies" (éditions Nathan Université), dont l’édition réactualisée paraîtra fin 1999.
Son second livre est consacré à "l’interactionnisme symbolique" (Presses Universitaires de Rennes -PUR), du nom d’un courant sociologique américain qui étudie les actions collectives mettant l’accent sur les interactions existant entre les acteurs qui les accomplissent et sur les univers de signification auxquels ces acteurs se réfèrent.
Egalement spécialiste de la construction de l’identité de l’élève, étudié à travers ses déviances, Jean-Manuel de Queiroz mène actuellement une recherche avec des conseillers principaux d’éducation et des enseignants sur l’autorité et la discipline dans les collèges. Sa prochaine étude portera sur les conduites à risques chez les jeunes en Bretagne.
+ Voir plus
Source : http://back.ac-rennes.fr et Catalogue de la BNF
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (8) Ajouter une citation
ibon   12 octobre 2016
L'école et ses sociologies de Jean-Manuel de Queiroz
Le curriculum scolaire est une construction. D'abord dans la masse des connaissances disponibles, seule une petite partie est retenue comme intéressante et digne de figurer dans les programmes d'enseignement. Si on examine l'évolution des différentes disciplines, on s'aperçoit que les considérations épistémologiques sont de peu de poids dans la sélection des contenus et leur évolution, mais que des motivations morales, politiques et économiques entre largement en ligne de compte.
Commenter  J’apprécie          140
lesptitchats   21 décembre 2014
L'école et ses sociologies de Jean-Manuel de Queiroz
Il y a bien mobilité dans nos sociétés. Mais, si on raisonne grosso modo sur une structure sociale divisée en trois grands groupes (populaire, moyen, supérieur), les ascensions sociales se produisent pour l ' essentiel à l ' intérieur de chacun de ces groupes et beaucoup moins entre eux.
Commenter  J’apprécie          50
lesptitchats   02 janvier 2015
L'école et ses sociologies de Jean-Manuel de Queiroz
● Le curriculum caché véhicule aussi une conception particulière de l ' intelligence et de la division du travail. À l ' exception des pédagogies coopératives, dans la lignée de Freinet,le travail scolaire repose sur la concurrence et la compétition individuelle. L ' élève apprend à travers ses résultats à mesurer sa valeur à celle des autres et à accepter leurs hiérarchisation comme naturelle. La fonction spécifique de l ' école serait dès lors moins de transmettre des connaissances en sélectionnant socialement, que de légitimer une telle sélection en imprégnant ses agents d ' une conception méritocratique.

● On peut enfin détecter dans les rapports des curricula aux différents publics, une préparation implicite aux rôles sociaux auxquels ils sont destinés. Claude Grignon montre, dans une étude sur le lycée technique, comment l ' organisation propre à cet enseignement prépare les élèves à intérioriser l ' "ordre des choses" et à s ' y soumettre. Les travaux d ' atelier par exemple constituent autant un apprentissage symbolique des rapports sociaux d ' entreprise qu'un pur apprentissage technique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lesptitchats   02 janvier 2015
L'école et ses sociologies de Jean-Manuel de Queiroz
L ' invention d ' un nouvel âge, l ' âge d ' enfance, Philippe Ariès en repère l ' émergence à partir du XVIe siècle dans les couches supérieures de la société où l ' enfant se spécifie et s ' individualise. Mais le sentiment de l ' enfance se fortifie et s ' institutionnalise nettement pendant les deux siècles qui suivent et la scolarisation est au coeur du dispositif. L ' enfant désormais retiré du monde adulte connaît une longue " quarantaine" - l ' expression est d ' Ariès- avant d ' entrer dans la vie.
Commenter  J’apprécie          20
lesptitchats   02 janvier 2015
L'école et ses sociologies de Jean-Manuel de Queiroz
Il revient à Durkheim d ' avoir le premier constitué la culture scolaire en objet sociologique. Issu d'un cours donné depuis 1904 pendant dix ans, son livre posthume L ' Évolution pédagogique en France analyse le système d ' enseignement depuis ses origines et considère que les idéaux éducatifs ainsi que les programmes qui les traduisent, sont à mettre en rapport avec le système social tout entier et ses changements -économiques, sociaux, culturels.

● Sa thèse la plus générale est la suivante : le passage d ' une culture scolaire subordonnée aux enjeux religieux et moraux, à un humanisme réaliste beaucoup plus ouvert à la science, correspond à un vaste mouvement de laïcisation, à un "devenir-profane" de la société, et au développement de besoins nés de la division du travail.

● Mais c'est pour chaque époque que Durkheim essaie d ' exhiber les raisons déterminantes des formes et contenus de scolarisation. Ainsi souligne-t-il l ' importance pour la Renaissance de la formation d ' une société "polie", imitée des moeurs de la noblesse. L ' humanisme pédagogique qui imprègne les programmes des collèges aura pour but essentiel d ' aider à "préparer l ' homme de cette société spéciale et restreinte" (p.238).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lesptitchats   02 janvier 2015
L'école et ses sociologies de Jean-Manuel de Queiroz
Ces deux orientations parviennent tout d'abord à des conclusions identiques et pessimistes : dans une société de classes, la scolarisation ne peut réaliser l ' égalité des chances et participe d ' un processus structurel de reproduction. S' agissant du statut des acteurs, les positions sont moins éloignées que les auteurs ne l ' affirment : l ' acteur boudonien est sans doute calculateur, mais son calcul s ' inscrit dans un cadre de contraintes liées à une position de classe qui limitent singulièrement ses choix ; l ' agent bourdieusien est sans doute prédéterminé par un "habitus de classe" mais dans des textes ultérieurs, Bourdieu accorde que l ' habitus ne conduit pas seulement à une reproduction figée des situations, mais procure au sujet social des capacités d ' invention et d ' adaptation qui laissent l ' histoire ouverte à des changements. "
Commenter  J’apprécie          10
lesptitchats   02 janvier 2015
L'école et ses sociologies de Jean-Manuel de Queiroz
la répartition des niveaux d ' instruction "résulte de l ' agrégation de conduites individuelles dont on peut considérer qu'elles sont libres de contraintes proprement structurelles", tandis que la répartition des positions sociales échappe "presque totalement aux actions individuelles, car elle est largement déterminée par des contraintes économiques et technologiques".
Commenter  J’apprécie          10
lesptitchats   02 janvier 2015
L'école et ses sociologies de Jean-Manuel de Queiroz
● La soumission à des règles impersonnelles est ce qui unit entre eux ces différents éléments, (un maître, des élèves, un lieu distinct des autres activités sociales, un temps et un calendrier spécifiques,pour leur donner "forme, en faire une structure inédite.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean-Manuel de Queiroz (6)Voir plus


Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3716 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur cet auteur