AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.13 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1970
Biographie :

Né à Paris en 1970, Jean-Marc Hovasse est ancien élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé et docteur ès lettres.

Après sept ans d'enseignement au lycée français de Belgique (coopération) puis aux Universités Charles-de-Gaulle Lille III et Paris VII Denis-Diderot, il est directeur de recherche au CNRS, directeur du Centre d’étude des correspondances et journaux intimes, Université de Bretagne Occidentale (Brest).

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Visite guidée : Les arcs-en-ciel du noir : Victor Hugo .
La Maison de Victor Hugo expose 80 lavis de l'écrivain, qui, mis en regard de manuscrits, d?extraits de l??uvre romanesque et poétique, de photographies et d?estampes, soulignent le rôle fondateur et moteur du noir dans la création hugolienne. Visite guidée avec un de ses biographes, Jean-Marc Hovasse.RÉALISATIONPierrick AllainTiphaine HonoréVOIX OFFFrançois EkchajzerEXTRAITS MUSICAUXLa Fantaisie-Impromptu de Frédéric ChopinLa Symphonie fantastique de Berlioz(marche ausupplice)Télérama.fr - juin 2012

+ Lire la suite
Podcast (2) Voir tous


Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Victor Hugo A propos des anniversaires et célébration officielles



Journal d’Adèle, fille de Victor Hugo en date du 11 Juin 1855 reprenant les propos de son père au sujet de la célébration du 14 Juillet des proscrits républicain durant le second empire.



“D’ailleurs ces idées d’anniversaires sont de stupides idées. Les anniversaires n’amènent rie d’utile : l’on s’imagine avoir agi et l’on n’a pas agi. On se rabâche toujours les mêmes choses, on sait d’avance ce qu’il y aura. C’est sans imprévu, sans utilité, et autant je suis pour les actions provoquées pour une situation donnée et surgissant d’elle-même, autant je blâme les manifestations sans spontaniéité, prévues d’avance, cérémonies qui fondent une espèce de religion avec ses fêtes annuelles et transforment la république en un pontificat soporifique.”

Commenter  J’apprécie          40
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Conversation avec un boutiquier germanique en 1840



Pendant son voyage sur le Rhin en 1840, Victor Hugo vit le cauchemar des monnaies en cours dans la Confédération germanique. Le système décimal venait d’être imposé en France, les voyages semblent bien rigolo !!!



“ A propos, depuis Bacharach je suis sorti des thalers, des silbergrossen et des pfennings, et je suis entré dans les florins et les kreutzers. L’obscurité redouble. Voici, pou un peu qu’on se hasarde dans une boutique, comment on dialogue avec les marchands :

• Combien ceci ?

• Monsieur, un florin cinquante-trois kreutzers

• Expliquer-vous plus clairement.

• Monsieur, cela fait un thaler et deux gros et dix-huit pfennings de Prusse.

• Pardon, je ne comprends pas encore. Et en argent de France ?

• Monsieur, un florin vaut deux francs trois sous et un centime ; un thaler de Prusse vaut trois francs trois quarts ; un silbergrossen vaut deux sous et demi ; un kreutzer vaut les trois quart d’un sou ; un pfenning vaut les trois quarts d’un liard

• C’est parfaitement clair et j’ouvre ma bourse au hasard.

Les ténèbres se compliquent de la prononciation. Kreutzer se prononcent chez les Hessois creusse, chez les badois criche et en Suisse cruche.”

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Définition de la Poésie



Jean Marc Hovasse dans sa biographie sur Victor Hugo, Fayard 2002, dirait que cette définition de la poésie contient en germe tout le romantisme passé, présent et à venir. Pour moi, la Poésie est cette porte sur l’invisible, ce monde qui nous est fermé aujourd’hui.



"Au reste, le domaine de la Poésie est illimité. Sous le monde réel, il existe un monde idéal qui se montre resplendissant à l’œil de ceux que des méditations graves ont accoutumés à voir dans les choses plus que les choses. Les beaux ouvrages de poésie, en tout genre, soit en vers, soit en prose, qui ont honorés ce siècle, ont révélé cette vérité, à peine soupçonnée auparavant, que la Poésie n’est pas dans la forme des idées, mais dans les idées elles-mêmes. La Poésie, c’est tout ce qu’il y a d’intime dans tout."

In Victor Hugo, Préface des Odes et poésies diverses, 1822 avec la ponctuation de l’édition originale.



Commenter  J’apprécie          30
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Victor Hugo – Les Etats-Unis d’Europe en 1849



Victor Hugo prononce à l’occasion de l’ouverture du Congrès de la Paix le 21 Août 1849 un discours programme de politique internationale. Au-dessus des partis, au-dessus des frontières, sur un ton religieux, libéral, prophétique son projet de paix perpétuelle et universelle.

Pour la première fois est prononcé et écrit dans l’Evènement l’expression Etats-Unis d’Europe.



“Un jour viendra où la guerre paraîtra aussi absurde et sera aussi impossible entre Paris et Londres, entre Saint Petersburg et Berlin, entre Vienne et Turin, qu'elle serait impossible et qu'elle paraîtrait absurde aujourd'hui entre Rouen et Amiens, entre Boston et Philadelphie. Un jour viendra où vous France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne, absolument comme la Normandie, la Bretagne, la Bourgogne, la Lorraine, l'Alsace, toutes nos provinces, se sont fondues dans la France. Un jour viendra où il n'y aura plus d'autres champs de bataille que les marchés s'ouvrant au commerce et les esprits s'ouvrant aux idées.

Un jour viendra où les boulets et les bombes seront remplacés par les votes, par le suffrage universel des peuples, par le vénérable arbitrage d'un grand sénat souverain qui sera à l'Europe ce que le parlement est à l'Angleterre, ce que la diète est à l'Allemagne, ce que l'Assemblée législative est à la France ! (Applaudissements.) Un jour viendra où l'on montrera un canon dans les musées comme on y montre aujourd'hui un instrument de torture, en s'étonnant que cela ait pu être ! (Rires et bravos.)

Un jour viendra où l'on verra ces deux groupes immenses, les États-Unis d'Amérique, les États-Unis d'Europe (Applaudissements), placés en face l'un de l'autre, se tendant la main par-dessus les mers, échangeant leurs produits, leur commerce, leur industrie, leurs arts, leurs génies, défrichant le globe, colonisant les déserts, améliorant la création sous le regard du Créateur, et combinant ensemble, pour en tirer le bien-être de tous, ces deux forces infinies, la fraternité des hommes et la puissance de Dieu ! (Longs applaudissements)” Paru in Politique, Laffont, p301.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Victor Hugo - A tous les littéraires



A tous les littéraires souffrant jusqu’en classe de première avec ses chiffres, ses équations et autres fonctions, Victor Hugo en 1855 retracent ses années au collège Louis le Grand. La réalité est certainement autre mais cela est tellement bien exprimé.



J’étais alors en proie à la mathématique.

Temps sombre ! enfant ému du frisson poétique,

Pauvre oiseau qui heurtait du crâne mes barreaux,

On me livrait tout vif aux chiffres, noirs bourreaux ;

On me faisait de force ingurgiter l’algèbre ;

On me tordait, depuis les ailes jusqu’au bec,

Sur l’affreux chevalet des X et Y ;

Hélas ! on me fourrait sous les os maxillaires

Le théorème orné de tous ses corollaires ;

Et je me débattais, lugubre patient

Du diviseur prêtant main-forte au quotient.

De là mes cris.

In A propos d’Horace, les Contemplations, I, 13.

Commenter  J’apprécie          30
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Des traducteurs



Que les traducteurs tirent la substantifique moelle de cet appel au miroir obéissant à la lumière lui renvoyant un éblouissement.



"Ils en savent plus long que leurs maîtres. Ils sont plus malins que le génie, ces imbéciles. Le traducteur vrai, le traducteur prépondérant et définitif, étant intelligence, se subordonne à l’original, et se subordonne avec autorité. La supériorité se manifeste dans cette obéissance souveraine. Le traducteur excellent obéit au poète comme le miroir obéit à la lumière, en vous renvoyant l’éblouissement. Être ce vivant miroir ; mérite rare que Molière a cherché en présence de Plaute et Chateaubriand en présence de Milton. Plus de fidélité produit plus de rayonnement."

Commenter  J’apprécie          20
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
“Quand j’étais petit j’ai beaucoup lu, je me vautrais à même les bibliothèques.

…j’ai passé mon enfance à plat ventre sur les livres.” In Choses vues, juillet 1844

Commenter  J’apprécie          30
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Victor Hugo – Les insultes aux politiques au XIXème



Ah ! Quel plaisir que cette liberté de ton au XIXème dans cette échange d’amabilité entre hommes politiques



“Déclamateur, banal, bouffi de lieux communs, rogue et pédant. Il est méchant mais il est faible. Il fait ce qu’il peut, mais il ne peut qu’un avortement. Il veut faire une blessure et ne fait qu’une piqure. Professeur, académicien, pair de France, ministre, jamais on a vu sortir une idée de sa tête, cette outre sonore. Il a toute la prétention du philosophe, toute l’apparence d’un charlatan, et toute la réalité d’un cuistre.”

Portrait de Victor Cousin par Victor Hugo in Choses vues, 1848

Commenter  J’apprécie          10
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Mais laissons ce même Victor Hugo mettre en relation les rayons de la physique aux ombres de la poésie.



“Toute son enfance, à lui poète, n’a été qu’une longue rêverie mêlées d’études exactes. C’est cette enfance qui a fait son esprit ce qu’il est. Il n’y a d’ailleurs aucune incompatibilité entre l’exact et le poétique. Le nombre est dans l’art comme dans la science. L’algèbre est dans l’astronomie, et l’astronomie touche à la poésie ; l’algèbre est dans la musique, et la musique touche à la poésie.”



In Préface des Rayons et des Ombres, 1840

Commenter  J’apprécie          10
Pchabannes   24 juillet 2010
Victor Hugo, tome I : Avant l'exil, 1802-1851 de Jean-Marc Hovasse
Victor Hugo – De l’orateur homme d’état



De l’embrouille comme talent obligatoire de l’homme d’Etat. Une bonne manière d’écouter les discours de nos hommes politiques…



“M Guizot et M Dufaure, en effet, quoique fort divers et forts inégaux, avaient l’un et l’autre cette rare qualité de l’orateur homme d’Etat, peu enviable pour les cœurs honnêtes, mais la plus utile de toutes peut-être, qui consiste à embrouiller les questions par une série d’éclaircissements. Ils expliquent si bien les choses qu’on n’y comprend plus rien. Ils ont une clarté qui obscurcit. Ils sont si nets, si lucides, qu’on se récrie à chaque instant : Comme c’est vrai ! comme c’est juste ! comme c’est lumineux ! Ils font le jour, et quand ils ont bien fait le jour, on n’y voit plus goutte. Qualité rare, je le répète, triste, mais nécessaire dans les assemblées, car ces cohues se conduisent bien plutôt par les ombres qu’on y jette que par les lumières qu’on y répand. Voulez-vous gouverner un parlement ? ne entez sur rien, ne trompez personne, cela est grossier ; embrouillez tout.”

Victor Hugo in Choses vues, Décembre 1848

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49618

La femelle du canard?

cane
canne

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : facilité , animaux , michael jackson , roman , écoleCréer un quiz sur cet auteur

.. ..