AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.98 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1952
Mort(e) : 2018
Biographie :

Né à Paris en 1952, Jean-Marie Kerwich, poète itinérant né dans une famille de Gitans piémontais, est l'auteur de "l'Ange qui boîte" (Temps qu'il fait) Il a passé son enfance au Canada, sous la neige ensevelissant la caravane familiale. A paris, ses parents, amis de Django Reinhardt, présentaient des chiens savants dans les cinémas ou sur les places publiques.
"L'arrière-grand-père de Jean-Marie Kerwich arrive à cheval de Hongrie en 1786. Il vit en France puis en Algérie où il vole un linceul par jour. Des linceuls cousus il fait un chapiteau. Puis il continue sa cavalcade, traverse le temps, la mort, jette devant la caravane de Jean-Marie des dizaines de linceuls qui deviennent des dizaines de pages blanches sur lesquelles s'écrivent les visions extatiques de «l'Evangile du Gitan». La poésie est le Christ du langage. Un texte par page, à chaque fois un clou en or dans la main divine du réel.

Jean-Marie Kerwich a longtemps vécu dans le cirque de ses parents. Les coups ont ouvert son âme à toutes les compassions. La pauvreté lui a légué ses ronces. Pour gagner sa vie il a craché du feu, jonglé dans les cirques qui inquiètent les enfants et dans les cabarets où s'endorment les diables." (Christian Bobin)
+ Voir plus
Source : http://bibliobs.nouvelobs.com
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (2) Voir tous


Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
Jean-Marie Kerwich
sabine59   21 février 2018
Jean-Marie Kerwich
J'envie l'oiseau sauvage

qui de son aile caresse

les blessures du ciel.
Commenter  J’apprécie          431
coco4649   05 décembre 2019
L'ange qui boite de Jean-Marie Kerwich
Extrait 7





De fatigue je me suis assis sur une roche. Mes mains

soutenaient ma tête désolée, car aucun de mes sem-

blables n’avait d’indulgence pour moi. J’entendis une

voix douce me dire : «Tu n’es plus seul mon frère».

Cette voix était celle d’un petit cours d’eau.
Commenter  J’apprécie          230
Jean-Marie Kerwich
coco4649   21 février 2018
Jean-Marie Kerwich
 

 

Les poètes prenaient entre leurs mains un bout de ciel

et le caressaient délicatement comme on caresse un

nouveau né, et soudain la parole était vêtue de poésie…



Pour gagner quelques sous, je garde un immeuble devant

lequel j’essaie à mon tour d’attraper un morceau du ciel.

Quand j’y parviens, le ciel se pose sur ma poitrine et il é-

coute les battements de mon cœur.
Commenter  J’apprécie          220
Amble   30 janvier 2017
L'Evangile du gitan de Jean-Marie Kerwich
On croit que les étoiles sont dans le ciel mais elles sont sous nos pas. On les écrase. Ce qu'on voit briller dans la nuit, ce sont leurs cris.
Commenter  J’apprécie          220
livranne   20 octobre 2009
L'ange qui boite précédé de Les jours simples de Jean-Marie Kerwich
Ce qui'il y a de magnifique en la nuit c'est qu'elle ne suit pas les saisons. Été comme hiver elle garde son magnifique voile noir sur les yeux.

Ce matin le vent a parlé au grand arbre de ma rue. Mais que lui a t-il dit pour que soudain un oiseau se soit envolé d'une branche en chantant.
Commenter  J’apprécie          180
Lupesther   29 octobre 2015
L'Evangile du gitan de Jean-Marie Kerwich
Certains soirs il m'arrive de chanter en duo avec le vent . Oh , ce sont des chansons improvisées . Tous les deux on se tient par les épaules et on chante à voix basse .
Commenter  J’apprécie          181
Jean-Marie Kerwich
Immortale_peruviana   19 décembre 2015
Jean-Marie Kerwich
Durant un voyage avec mes semblables, il n'était question que de festin et de rêves, leur insuffisance d'âme n'éveillait pas en leurs esprits les pensées qui nous disent qu'il existe un autre monde que celui de la réussite. Quand je fus de retour, je retrouvai mes premiers pas de solitude, les trottoirs étaient maculés d'une pluie si belle, que son éclat m'intimidait. les feuilles d'automne m'attendaient comme des petites filles heureuses de me retrouver, et les hauts arbres qui longeaient la chaussée étaient trop fières pour me saluer, mais je distinguais leurs sourires sur leurs veilles écorces. j'étais heureux car j'avais retrouvé les miens.
Commenter  J’apprécie          150
Jean-Marie Kerwich
maryperly   03 janvier 2013
Jean-Marie Kerwich
Si tous les hommes étaient bons et s'il n'y avait que justice sur cette terre, à quoi Dieu servirait-il ?
Commenter  J’apprécie          120
Jean-Marie Kerwich
Immortale_peruviana   19 décembre 2015
Jean-Marie Kerwich
En longeant un trottoir, je découvrit un prison de la cité. Je vis un homme derrière les barreaux, je lui fis un geste de salut, il éleva son bras et me salua a son tour. Quoi qu'aie fait cet homme, a cet instant sa main était devenue l'innocence même, car les yeux de sa main semblait pleurer de mon geste .
Commenter  J’apprécie          100
coco4649   05 décembre 2019
L'ange qui boite de Jean-Marie Kerwich
Extrait 3





J’avais huit ans, et à l’école je ne savais pas apprendre.

Mais pourtant sur le chemin du retour, je savais lire dans

les espaces du ciel.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit quiz sur la Science-fiction !

Quel auteur écrivit le recueil de nouvelles Chroniques martiennes ?

Isaac Asimov
Ray Bradbury
Frank Herbert
Orson Scott Card

13 questions
230 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur cet auteur

.. ..