AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.79 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Passionné par la civilisation et la culture anglo-saxonnes, Jean-Marie Pottier est journaliste spécialisé dans l'actualité économique et politique.

Mais il écrit aussi sur le rock, pour le magazine SoFoot, sur le blog musical Interprétations Diverses et pour le site Slate.fr.

C'est donc à la fois avec un oeil musical, culturel, social et politique qu'il s'intéresse au rock indépendant des années 1980-2000, et particulièrement à la britpop et au groupe Pulp dont il est un fervent admirateur.

Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Marie Pottier   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Danièle Renon de Courrier international, Jean-Marie Pottier de Slate.fr, Bamiyan Shiff de Fastforword (Huffiington Post), Olivier Postel-Vinay de Books, animée par Marc Mentré. Captation et montage Frisnel Enkary.

Podcast (2) Voir tous


Citations et extraits (2) Ajouter une citation
YANCOU   01 mai 2016
Indie Pop - 1979-1997 de Jean-Marie Pottier
"Les labels indépendants sont là pour chercher, ce sont "des gens qui font passer la musique d'abord", comme l'a chanté Stiff Little Fingers sur "Rough Trade", morceau en hommage à leur label. Évoquant la différence entre les majors et les indépendants, Tony Wilson a un jour expliqué que "les uns sont guidés par la pratique consistant à signer un groupe pour avoir un tube ; les autres par le fait de dire "ça a l'air intéressant, enregistrons un disques"." Une recherche qui passe par un refus des clichés du rock devenu empâté, toutinier, au point que même le mot rock'n'roll fait figure de repoussoir. "Different story", la face B d'un des premiers singles publiés par Rough Trade, "Ambition" de Subway Sect, clame ainsi "We oppose all rock'n'roll" ("Nous nous opposons à tout le rock'n'roll"), tandis que Pete Wylie de Wah! Heat, un des têtes d'affiches de Zoo, forge en 1981 le néologisme "rockism" pour désigner tous les clichés qui ont épuisés le genre, du rappel obligatoire lors des concerts à l'album lui-même.



Il existe un intellectualisme très présent dans cette scène, qui se nourrit de livres autant que de disques. Chez Fast, Bob Last cite volontiers le processus de distanciation cher au dramaturge allemand Bertold Brecht ou les théories sur la reproductivité de l'œuvre d'art du philosophe Walter Benjamin. Chez Factory, Tony Wilson puise dans le situationnisme une inspiration pour titrer un album ou imaginer un epochette, et en tire même le nom du club qu'il crée en 1982, l'Haçienda, emprunté au Formulaire pour un urbanisme nouveau du lettriste Ivan Chtcheglov ("il faut construire l'Haçienda"). Leurs soutiens ne sont pas en reste, parsemant à la même époque les colonnes du NME de noms de philosophes français, de Jacques Derrida à Michel Foucault en passant par Roland Barthes."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
abitbol84   07 avril 2012
Brit Pulp : La britpop selon Pulp de Thatcher à Blair de Jean-Marie Pottier
"A l'époque, il y avait ce comportement qui commençait à émerger dans la classe moyenne, et qui consistait à glorifier ce qui était jusque là la culture des classes ouvrières, la culture populaire. C'était le cas par exemple de David Baddiel, qui commençait à s'intéresser au football. Vous vous dites : "Pourquoi ce crétin se met-il à s'intéresser au football ?"

Jarvis Cocker, Mojo interview, décembre 2006
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les Liaisons dangereuses

Durant quel siècle "Les liaisons dangereuses" furent-elles publiées ?

XXème siècle
XIXème siècle
XVIIIème siècle
XVIIème siècle

12 questions
996 lecteurs ont répondu
Thème : Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de LaclosCréer un quiz sur cet auteur