AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.4/5 (sur 114 notes)

Biographie :

Jean-Michel Audoual est professeur de français au collège et lycée Sainte Marthes-Chavagnes à Angoulême. Depuis douze ans, il accompagne des enfants intellectuellement précoces. En 2000, lorsque le collège dans lequel il travaille ouvre une classe pour ce type d’enfants, il en devient le professeur principal, et parvient à remotiver ces enfants en souffrance.

Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Michel Audoual   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
C'est très long d'attendre en silence, à côté des adultes qui chantent tous ensemble et qui s'occupent pas de moi. C'est comme si j'étais une potiche, un objet inutile qu'on a posé dans un coin. Quelquefois, quand même, j'ai des frissons quand le clan des moustaches chante avec des voix très graves. Les vibrations envahissent la pièce et tout mon corps. J'aimerai tant que les mots sortent du puit-silence eux aussi, qu'ils s'envolent dans le ciel, avec le chant des oiseaux. Mais j'ai beau essayer, c'est peine perdue.
Commenter  J’apprécie          130
Moi, je me bouche les oreilles quand tout le monde crie. Les gens rient pour n’importe quoi, pour des bêtises de grands et papa se croit toujours plus malin que les autres, il dit : « Ne vous inquiétez pas pour Mick, c’est pas elle qui ira le répéter. » Alors, ça me fait mal d’entendre de telles méchancetés, surtout de la part d’un adulte qui est censé montrer un peu de compassion. Ce mot aussi, je l’aime beaucoup, bien qu’on le pratique pas vraiment avec moi.
Commenter  J’apprécie          60
Jean-Michel Audoual
J’ai eu beaucoup de peine à cause d’un lion qui tournait lentement dans sa cage sur ses coussinets, comme un vieux papi en chaussons.
Commenter  J’apprécie          70
Je crois que maîtresse a raison. Je m'ennuie. Je regarde de plus en plus souvent par la fenêtre. Je pourrais refaire le puzzle, les yeux fermés. J'aimerais bien faire les autres mais ils sont plus gros. Soizic veille au grain. Il y a un âge pour tout, une case pour chaque individu, une prison pour chaque cobaye.
Commenter  J’apprécie          50
Moi, j’ai des tas de choses à révéler, à extirper de mon ventre. Un jour, tous les mots s’envoleront de la boite-silence. Ils seront précis, directs, en plein dans la cible. Personne me coupera la parole parce que les gens devant moi seront interloqués.
Commenter  J’apprécie          50
Les étoiles scintillent dans la froidure de l’hiver. Je repense à papa, à toutes ces nuits, où nous avons observé le silence en imaginant la promesse d’un ciel plus clément. Ce soir, on distingue nettement la grande Ourse, et Vénus appelée communément l’étoile du berger. Contrairement à la croyance populaire, l’étoile du berger n’est pas une étoile. Il s’agit d’une planète et pas n’importe laquelle car c’est la plus proche du soleil. Elle scintille, guide les bergers et les navigateurs mais il faut se méfier des apparences. Sa température est de quatre cent soixante-degrés et sa pression, quatre fois plus importante que sur la Terre. Parfois, les apparences sont trompeuses. J’en ai fait les frais.
Commenter  J’apprécie          30
Je ne pouvais plus être complice de cette faute que j'avais pas commise.
Commenter  J’apprécie          50
Alors, j'ai eu de nouveau ce sentiment que j'avais essayé de dissimuler au fond de moi et qui est sorti comme un gros bouton plein de pus. Ce sentiment , c'est la honte. Je savais qu'on pouvait avoir peur, je l'ai su certainement dès ma naissance mais la honte, c'est pas pareil. Elle soulève le cœur, elle prend les tripes, les intestins, elle tord l'estomac et quelquefois, elle fait vomir. Les jours suivants, on a plus entendu de symphonie. On ne pouvait plus rien partager. A part la peur.
Commenter  J’apprécie          30
j'écoute de la musique classique car c'est une musique qui raconte des histoires sans parler.
Commenter  J’apprécie          40
Elle avait dans les yeux cette tristesse infinie des femmes qui subissent.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jean-Michel Audoual (127)Voir plus

Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1502 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..