AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.5 /5 (sur 2 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jean Michel Neri vit en Corse, où il a exercé le métier d'élagueur pendant plus de vingt ans. Il est aujourd'hui consultant dans le domaine de la préservation du patrimoine arboré et des oliveraies anciennes. Son premier livre "La peau de l'olivier", paru en 2012, donnait la parole à un vénérable olivier millénaire. "Minoru" est son second roman. "Mon envie était de confronter deux cultures, deux types de structures mentales, très différentes et éloignées, et d'y chercher pourtant d'improbables similitudes."


Source : colonna édition
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   19 novembre 2018
La peau de l'olivier de Jean-Michel Neri
La lumière semble irréelle, comme filtrée. Les teintes changent aussi, virent sépia sous un ciel d'éclipse. Puis tout s'assombrit brusquement dans une dominante rouge, comme ça en plein jour, et il se met à neiger, là, au beau milieu de l'été. Le ciel devient maintenant opaque et je réalise que l'énorme main qui s'avance au-dessus de nous égraine en fait des cendres. Ce couvercle qui s'installe c'est la fumée d'un gigantesque feu qui doit brûler au loin.
Commenter  J’apprécie          180
araucaria   12 avril 2016
Minoru de Jean-Michel Neri
La veste du Kimono de Minoru portait en effet une trace brune à côté du coeur, juste sous l'aisselle. le trou qu'elle entourait montrait que la balle avait frôlé les côtes.

- J'ai eu de la chance! Sa main tremblait. c'était un risque à courir mais dans mon élan, même touché, j'aurais achevé mon geste. Il arrive qu'un homme quasiment mort parvienne à accomplir l'impossible quand sa détermination le porte encore. Je comptais là-dessus. Et sur la rapidité, aussi.

- Tu es fou! Brillant, courageux, mais fou. Nous ne regardons décidément pas la mort avec les mêmes yeux. L'envisager comme un simple moyen de parvenir à ton but me dépasse complètement. Je peux comprendre l'esprit de sacrifice mais chez toi c'est autre chose... c'est presque fanatique, bien que froid et calculé, et sans que tu ne laisses rien transparaître.

- C'est... "Samouraï". Tu m'as souvent demandé ce que ça signifiait; cela en fait partie. J'avais promis de protéger Vanina et sa fille : il fallait que ce canon se taise! Tu l'as dit toi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
araucaria   11 avril 2016
Minoru de Jean-Michel Neri
Petru avait un motif autre que la simple nostalgie de la Corse pour hâter leur retour. L'île était en train de vivre des heures exaltantes. Elle était à un carrefour de son histoire. Elle avait proclamé son indépendance quatorze ans auparavant et la défendait farouchement. Toutes les cours d'Europe avaient les yeux fixés sur elle et s'il s'en disait du mal à Gênes, ce ne pouvait être que de bon augure pour la Corse. Car la Sérénissime était frustrée. Frustrée d'avoir perdu son faste, sa puissance et son hégémonie en Méditerranée.
Commenter  J’apprécie          160
araucaria   19 novembre 2018
La peau de l'olivier de Jean-Michel Neri
Comble de malchance, en cet automne pluvieux le sol est détrempé et meuble depuis des semaines, rendant douteux l'ancrage de certains arbres. Un long et fort chêne vert, mal protégé en bord de verger vient de s'affaler de toute sa hauteur, découvrant ses racines maltraitées encore imbriquées dans leur semelle de terre désormais inutile.
Commenter  J’apprécie          160
araucaria   10 novembre 2018
La peau de l'olivier de Jean-Michel Neri
Je suis né Oléastre... en olivier sauvage... il y a bien longtemps et j'ai muté ensuite, en partie tout au moins, pour devenir Olivier à part presque entière.
Commenter  J’apprécie          160
araucaria   01 avril 2016
Minoru de Jean-Michel Neri
Je me nomme Kimura Minoru et je vais mourir aujourd'hui. Mon coeur est triste mais ce n'est pas pour cette raison. Mon âme, elle, est déterminée. Elle s'envolera dans un magnifique souffle glacé.

Je le sais.

Je le veux.

Ma vie va s'achever loin du fracas des armes qui l'ont remplie, suspendue encore quelques instants terribles au sillon de ma propre lame dans ma propre chair.

Désormais, rien ne peut me combler davantage.
Commenter  J’apprécie          140
araucaria   21 novembre 2018
La peau de l'olivier de Jean-Michel Neri
La leçon posthume que me livre le chat est de ne pas oublier que les hommes me tolèrent, à défaut de m'aimer. Tant que mon existence sert leurs intérêts, ils veilleront sur moi. Mais cette étrange espèce peut être lunatique et semble n'avoir, vis-à-vis du reste du vivant, aucune attitude réellement concertée.
Commenter  J’apprécie          120
araucaria   09 avril 2016
Minoru de Jean-Michel Neri
Petru Bartoli flânait le long des ruelles étroite de la vieille ville. Il se laissait ballotter par la cohue inévitable en cette fin de matinée.

Le modeste logis mansardé qu'il occupait au dernier étage d'un immeuble du quartier, avec son père Francescu Maria et sa jeune soeur Vannina, donnait sur le marché et jouxtait le port. L'activité sous les fenêtres était incessante, se calmant à peine à la tombée du jour pour laisser place aux déambulations nocturnes et souvent sonores de la clientèle avinée des tavernes des quais.
Commenter  J’apprécie          100
araucaria   21 novembre 2018
La peau de l'olivier de Jean-Michel Neri
Pas moyen, semble-t-il, de faire classer un arbre pour le protéger de nous, à moins qu'il ne se trouve dans le faible rayon d'un site bâti, classé lui-même aux "bâtiments de France".

Pour certains sujets remarquables, il eût été de bon goût et bien plus efficace en vue d'un classement, que Napoléon ou Pasquale Paoli vinssent de façon notoire et récurrente faire la sieste sous leur ombre, ou pisser à leur pied.

L'arbre anonyme n'a aucune chance.
Commenter  J’apprécie          90
araucaria   12 avril 2016
Minoru de Jean-Michel Neri
Voilà maintenant un mois que les combats font rage. Qu'Antò me pardonne mais il avait vu juste. Dès les premiers jours d'août, les Français nous ont pris Patrimoniu et Barbaghju et n'ont de cesse, depuis, de s'enfoncer plus avant dans le Cap. Les nôtres cèdent et reculent partout, jusqu'à nos tours fortifiées de Farinole et Nonza, lesquelles, malgré la vaillance de nos soldats, sont déjà tombées entre les mains de nos ennemis. Et l'inquiétude grandit car le bruit court dans nos rangs que Chauvelin en personne vient d'accoster à Saint-Florent avec d'innombrables bataillons en renfort. La désillusion est d'autant plus amère que nous nous battons pourtant comme des lions. Mais l'armée que nous affrontons est une implacable machine de guerre, dotée d'une artillerie puissante qui nous fait cruellement défaut.
Commenter  J’apprécie          80
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jean-Michel Neri (1)Voir plus


Quiz Voir plus

👙 Petit Bikini 👙

🎶🎵🎵 Sur une plage, il y avait une belle fille Qui avait peur d'aller prendre son bain Elle craignait de quitter sa cabine Elle tremblait de montrer au voisin Un, deux, trois, elle tremblait de montrer quoi? 👙

Son petit bitsi itsi tini ouini, tout petit, petit bikini
Son petit itsi bitsi tini ouini, tout petit, petit bikini
Son petit tini itsi bitsi ouini, tout petit, petit bikini
Son petit itsi tini bitsi ouini, tout petit, petit bikini

8 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , bikini , maillot de bain , chanson , vacancesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..