AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.6 /5 (sur 300 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Maur-des-Fossés , le 12/06/1953
Biographie :

Ancien élève de Sciences Po, Jean-Michel Riou a travaillé dans la presse écrite, puis comme scénariste publicitaire et professeur de Lettres.
Il a publié son premier ouvrage, Le boîtier rouge en 1995 chez Denoël.
Il obtient avec Le secret de Champollion, publié en 2005, le Prix Littérature de La Nuit du Livre.

En 2006, chez le même éditeur, il nous offre L’insoumise du Roi-Soleil, un épais roman historique, qui parle de la révocation de l’Édit de Nantes, de Louis XIV et de cette détestable cour de Versailles, coupée du peuple, qui précipita la Monarchie.

Jean-Michel Riou a toujours passé ses vacances à La Baule où ses parents séjournaient fréquemment. Depuis plusieurs années, il a choisi d’y vivre à son tour, avec un cabinet d’écriture ayant pour horizon le vaste océan.
+ Voir plus
Source : www.nouvelouest.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Michel Riou   (20)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les glorieux de Versailles de Jean-Michel Riou .
Voir l'émission : http://www.web-tv-culture.com/les-glorieux-de-versailles-de-jean-michel-riou-570.html « le palais de toutes les promesses » la nouvelle grande saga historique de Jean-Michel Riou. Trois grands romans d'aventure pour revivre la construction de Versailles. Trois livres pour suivre le destin de ces hommes anonymes qui ont bâti le palais du plus grand roi de tous les temps. « Un jour, je serai roi », « Le roi noir de Versailles », « Les glorieux de Versailles », une trilogie imaginée par Jean-Michel Riou aux éditions Belfons. La petite et la grande histoire s'entremêlent pour une fresque pleine de panache. Jean-Michel Riou est sur WTC.

+ Lire la suite

Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
Cancie   09 mars 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
Que nous en réchappions ou pas, la laideur de ces années nous collerait à la peau. Elle se montrait désormais sans pudeur, et à moins que tous les témoins de sa malédiction ne disparaissent dans le hurlement des bombes tombant en chapelet, elle s’accrocherait aux hommes puisqu’elle avait pris goût à leur chair. Et si, moi, je regardais l’avenir, ce n’était pas avec candeur. Le mal originel, ineffaçable du nazisme marquerait au fer rouge le futur. L’inconcevable s’était produit. Des hommes avaient rouvert la voie à la peste qui prenait tant de plaisir à les détruire ; je ne croyais pas comme Alex que l’espèce nazie était unique, d’autres proliféreraient bientôt. Les mouches bleues, comme il les appelait, étaient comme la mort, increvables.
Commenter  J’apprécie          290
Cancie   03 mars 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
Obéir, sinon, la schlague – le premier point du règlement qui ouvrirait la voie à la liberté.
Commenter  J’apprécie          310
Cancie   28 février 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
La sauvagerie se poursuit par la pendaison d’un vieux soupçonné de voler du pain. Suspect n’est pas coupable, mais le doute ne profite pas au cadavre ambulant, déjà mort de faim à en juger par la maigreur des jambes brassant l’air en un ultime sursaut.
Commenter  J’apprécie          300
Cancie   05 mars 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
Le baraquement accueillait surtout des politiques. Au-delà de nos divergences, nous étions soudés par la détestation du nazi. Hélas, nous n’avions pu mettre de côté les divisions. Droite et gauche ne s’accordaient pas sur l’avenir de la Pologne, puisqu’on était convaincus que les portes du camp finiraient par s’ouvrir. Les uns regardaient à l’ouest, les autres à l’est, et tous, on dévorait des yeux la gamelle du voisin …
Commenter  J’apprécie          280
Cancie   04 mars 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
Depuis mon plus jeune âge, la mémoire est mon alliée. Grace à elle, j’ai vaincu mes « hésitations verbales d’enfance », comme en parlait notre médecin de famille. « Barguigner » avec les mots, préférait dire ma mère pour me protéger des moqueries . C’était plus chic que de me traiter de bègue, mais, à dix ans, je l’étais sacrément, et par ma faute.
Commenter  J’apprécie          260
Cancie   07 mars 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
Au cours de ces nuits éclairées par les flammes consumant Sachsenhausen, alors que se mêlait dans le ciel le rugissement des avions au tonnerre des canons, lui prenait sa guitare et jouait les mélodies une à une pour n’en oublier aucune.
Commenter  J’apprécie          260
Cancie   07 mars 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
Quatre années d’étude et d’observation, de la place d’appel au châlit, en passant par la Station Z, le crématorium et les Kommandos, sont assez pour conclure que peu d’espèces partagent la boulimie des fanatiques hitlériens pour la mort. C’est en cela qu’ils ressemblent aux mouches bleues. Les deux espèces cèdent à la même frénésie pour le sang et la chair fétide. Je n’en démords pas, le diptère se frictionnant les pattes sur nos cadavres décrit le mieux le genre SS. Et, chaque jour, mon opinion se renforce. Nous sommes irrévocablement ses bêtes, ses esclaves, sa charogne.
Commenter  J’apprécie          220
Cancie   26 février 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
Sur la grille d’entrée est écrit : Arbeit macht frei, « le travail rend libre ». Question liberté, c’est si vrai que les remparts de la forteresse sont constellés de fils électrifiés et de tours équipées de projecteurs ;
Commenter  J’apprécie          220
Bazart   25 avril 2021
Les mouches bleues de Jean-Michel Riou
Dans le châlit, je tends l’oreille. J’entends la plainte des ombres faméliques. Celles de nos vies qui s’épuisent. La femme de l’escalier ne jetterait pas un regard sur l’homme affaibli et fiévreux de vingt-six ans que je suis devenu. En quatre ans (quatre ans que j’ai franchi la porte du camp), des tombereaux d’eau ont coulé sous les ponts de la Vistule à Varsovie. C’est un crève-cœur, mais je me force à l’oubli – du moins j’essaye. Sachsenhausen a aussi détruit mon passé. Et si hier et demain ne comptent pas, il reste aujourd’hui où, pour survivre, puisqu’il s’agit de ça, je n’ai que les chants d’ici.
Commenter  J’apprécie          90
Eric76   24 novembre 2015
Versailles, tome 1 : Un jour je serai roi de Jean-Michel Riou
Plus il cherchait, plus le sale souvenir qui le hantait revenait. Il voyait le dernier regard de Marie, sentait l'odeur de la vieille maquerelle. Il se repassait dans la tête chaque détail de cette cave semblable à l'idée qu'il se faisait de l'enfer et, chaque fois, le visage de l'enfant, tuméfié, marqué à jamais d'une plaie surgissait. Il devait mourir mais il s'accrochait. De quelle énergie était-il fait ? Joseph de Marolles songeait à Héphaïstos, le seul Dieu laid de l'Olympe. Héphaïstos, le Dieu du feu, des forges, des entrailles de la terre. Là où était né Toussaint. Ce fut comme une évidence. Il l'appellerait La Forge. Non. Delaforge. Un sobriquet dont le jésuite serait seul à connaître le sens et qui le relierait au passé sans que jamais personne ne sache pourquoi. Delaforge l'aiderait à inventer son histoire. Toussaint Delaforge, le garçon sans famille né d'un père angevin, forgeron et mort ainsi que la mère. Un orphelin que le bon père Marolles avait recueilli. Un misérable sauvé de l'enfer par son parrain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jean-Michel Riou (343)Voir plus


Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2543 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur cet auteur

.. ..