AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 237 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Tegernsee, Allemagne , le 25/11/1972
Biographie :

Jean-Paul Krassinsky est un dessinateur et scénariste de bandes dessinées français.

Il suit des études d’Art à la Sorbonne puis étudie la communication à l’école Estienne jusqu'en 1994. Il réalise ensuite des illustrations pour des jeux de rôle, des couvertures de romans et travaille comme story-boarder pour des agences de publicité jusqu'en 2004.

Il dessine, sur un scénario de David Calvo, les trois tomes de Kaarib, récit d'aventures de pirates mâtiné de fantastique. En compagnie de Calvo et de Laetitia Schwendimann, il se lance dans un roman-photo en peluche, AK, dont le premier tome sort en 2004 (éditions Carabas). Pour le même éditeur, il a aussi produit plusieurs livres jeunesse, dont la série Courgette, dessinée par Caro. En 2005, il crée la série Les Cœurs boudinés (Dargaud), où il raconte sous forme de courtes nouvelles les aventures douce-amères d'héroïnes un rien enveloppées.

Il sort en 2007 Le Singe qui aimait les fleurs, one-shot dans la collection Poisson-pilote, toujours chez Dargaud, puis commence à collaborer au mensuel Fluide Glacial, dans lequel il relate avec humour les premiers émois sexuels de dizaines d'anonymes. L'album Toutoute première fois sort en 2009. La même année, avec Michelle au dessin, il publie Génial (éditions 12bis). Il retrouve la collection Poisson Pilote en 2010 avec les Fables de la poubelle, partant du principe que toutes les belles histoires ont déjà été racontées et qu’il serait temps de raconter les autres. Deux tomes de ces fables pour le moins atypiques ont été publiés. En 2011, en compagnie de Maïa Mazaurette, il entame dans Spirou une nouvelle série, Sale Bête !
Avec "Le Crépuscule des idiots" (2016), Jean-Paul Krassinsky nous propose une fable nietzschéenne hilarante et tragique sur l'origine des religions.

Krassinsky vit et travaille à Paris.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec des titres aussi divers que Kaarib, Génial, Les coeurs boudinés, ou Toutoutes premières fois, Jean-Paul Krassinsky évolue un peu en marge des canons du 9e art franco-belge. Dans le registre de l'humour, il n'hésite pas à être jouissivement décalé, comme le prouvent ses Fables de la poubelle avec un slogan très accrocheur, pondu par cet auteur venu du milieu de la pub : Toutes les belles histoires ont déjà été racontées, il reste les autres...


Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Bouvy   21 septembre 2016
Le crépuscule des idiots de Jean-Paul Krassinsky
Certains humains sont bêtes comme des singes, dit-on. Mais il est des singes qui sont sots comme des humains.
Commenter  J’apprécie          271
RosenDero   14 avril 2017
Le crépuscule des idiots de Jean-Paul Krassinsky
Diou décide.

Diou trucide.
Commenter  J’apprécie          110
polymnia   05 janvier 2017
Le crépuscule des idiots de Jean-Paul Krassinsky
Nombreux furent ceux qui périrent en ces temps de terreur. Dès lors, Diou, s'il avait existé, ne pouvait même plus croire en lui-même.
Commenter  J’apprécie          60
Asil   16 mai 2012
Toutoute première fois de Jean-Paul Krassinsky
Le sexe, c'est comme les crêpes. La première fois, c'est toujours raté.
Commenter  J’apprécie          60
Erik35   21 septembre 2017
Le crépuscule des idiots de Jean-Paul Krassinsky
- Ils sont libres de croire en Diou s'ils le veulent !



>>> SBAT !
Commenter  J’apprécie          50
Ziliz   24 mars 2014
Commenter  J’apprécie          50
domdu84   20 août 2011
Bourvillec, N° 1 : C'est ma tournée de Jean-Paul Krassinsky
Bourvillec, c’est un coin tranquille… Trop tranquille. Et quand je dis tranquille, je sais de quoi je parle, je suis le facteur. Je sais tout ce qui se passe ici... Enfin presque. Et puis moi et la receveuse… Mais je vous parlerai de ça plus tard, vu que c’est assez personnel… Je m’appelle François Lannuzel. Ici tout le monde m’appelle Fanch.

C’est vrai que parfois on se sent inférieur aux autres, abandonné comme si c’était notre faute si tout allait mal à Bourvillec. Le vieux Taridec dit que c’est la fatalité, et qu’on ne peut rien contre ça. Il était maréchal-ferrant et quand il ferrait un cheval on sentait l’odeur de la corne brûlée dans tout le quartier. Il avait un bras avec un biceps énorme pour taper sur l’enclume, et un bras avec un biceps normal pour tenir le fer. Sa forge est fermée à cause des tracteurs. Il n’y avait plus de chevaux à ferrer. Il a un fils au Canada qui fait le bûcheron dans la forêt, au nord du lac Ontario. Ça s’appelle « Smooth Rock Falls ». D’après le pharmacien qui connaît un peu d’américain, ça veut dire « les calmes chutes d’eau dans les rochers », ou bien « les chutes d’eau dans les rochers calmes ». Un truc comme ça. C’est quand même autre chose que Bourvillec, comme nom. Lui et ses camarades, ils abattent des arbres et en font des billots pour l’usine de pâte à papier. Sur une photo on le voit auprès d’un ours mort. Moi ça me fait penser au dernier des mohicans, un livre que j’ai lu au patronage quand j’étais môme.



Taridec ne veut pas que j’abîme l’enveloppe en découpant le timbre, alors je le décolle à la vapeur d’eau. De temps en temps le boucher me refile deux ou trois côtelettes, pour me remercier des timbres que je donne à son fiston. Tout ça pour dire que quand il arrive quelque chose, on sait apprécier. C’était le cas par exemple quand l’Union Sportive de Bourvillec a battu le Football Club de Plougalan qui joue cinq divisions au dessus. Ça remonte à huit ans maintenant, mais ça nous avait fait drôlement du bien de rabattre le caquet à ces prétentieux. D’ailleurs ça pourrait bien se reproduire, parce que maintenant que Le Rohellec est président du club, il a embauché des joueurs de foot dans son entreprise. Marceau Kaminsky par exemple. Il est plus tout jeune, mais il a quand même joué en pro, dans le temps. L’USB est remontée de deux divisions en deux ans, et si on marche bien on peut tomber sur Plougalan en coupe et leur mettre une branlée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
domdu84   20 août 2011
Arrete Ton Cinema de Jean-Paul Krassinsky
Bourvillec, c’est un coin tranquille… Trop tranquille. Et quand je dis tranquille, je sais de quoi je parle, je suis le facteur. Je sais tout ce qui se passe ici... Enfin presque. Et puis moi et la receveuse… Mais je vous parlerai de ça plus tard, vu que c’est assez personnel… Je m’appelle François Lannuzel. Ici tout le monde m’appelle Fanch.

C’est vrai que parfois on se sent inférieur aux autres, abandonné comme si c’était notre faute si tout allait mal à Bourvillec. Le vieux Taridec dit que c’est la fatalité, et qu’on ne peut rien contre ça. Il était maréchal-ferrant et quand il ferrait un cheval on sentait l’odeur de la corne brûlée dans tout le quartier. Il avait un bras avec un biceps énorme pour taper sur l’enclume, et un bras avec un biceps normal pour tenir le fer. Sa forge est fermée à cause des tracteurs. Il n’y avait plus de chevaux à ferrer. Il a un fils au Canada qui fait le bûcheron dans la forêt, au nord du lac Ontario. Ça s’appelle « Smooth Rock Falls ». D’après le pharmacien qui connaît un peu d’américain, ça veut dire « les calmes chutes d’eau dans les rochers », ou bien « les chutes d’eau dans les rochers calmes ». Un truc comme ça. C’est quand même autre chose que Bourvillec, comme nom. Lui et ses camarades, ils abattent des arbres et en font des billots pour l’usine de pâte à papier. Sur une photo on le voit auprès d’un ours mort. Moi ça me fait penser au dernier des mohicans, un livre que j’ai lu au patronage quand j’étais môme.



Taridec ne veut pas que j’abîme l’enveloppe en découpant le timbre, alors je le décolle à la vapeur d’eau. De temps en temps le boucher me refile deux ou trois côtelettes, pour me remercier des timbres que je donne à son fiston. Tout ça pour dire que quand il arrive quelque chose, on sait apprécier. C’était le cas par exemple quand l’Union Sportive de Bourvillec a battu le Football Club de Plougalan qui joue cinq divisions au dessus. Ça remonte à huit ans maintenant, mais ça nous avait fait drôlement du bien de rabattre le caquet à ces prétentieux. D’ailleurs ça pourrait bien se reproduire, parce que maintenant que Le Rohellec est président du club, il a embauché des joueurs de foot dans son entreprise. Marceau Kaminsky par exemple. Il est plus tout jeune, mais il a quand même joué en pro, dans le temps. L’USB est remontée de deux divisions en deux ans, et si on marche bien on peut tomber sur Plougalan en coupe et leur mettre une branlée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MonsieurHyacinthe   08 février 2020
Les Fables de la poubelle, tome 1 de Jean-Paul Krassinsky
« (…) AVERTISSEMENT : Tous les animaux apparaissant dans cet album ont été systématiquement maltraités. Certains d'entre eux sont morts des suites de leurs blessures. On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs. (…) » (p. 49)
Commenter  J’apprécie          20
MonsieurHyacinthe   09 août 2019
Le singe qui aimait les fleurs de Jean-Paul Krassinsky
"(...) Il est un proverbe que l'on entend parfois le long des rives du Kinabatangan et qui dit à peu près ceci : "L'amitié est un diamant si bien taillé qu'on se coupe les mains en voulant le saisir par la force. L'amour est un diamant si rare qu'on continue de le chercher longtemps après l'avoir trouvé. La mort est le diamant que personne ne cherche, parce que c'est toujours lui qui vous trouve." (...)".

Jean-Paul KRASSINSKY, Le Singe qui aimait les fleurs, 2007, Dargaud/Poisson Pilote (p. 3).
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49689

Chacun des 7 enfants adoptés par le riche excentrique Reginald 'Monocle' Hargreeves est appelé par son numéro d'ordre et, parfois par un prénom ou un surnom. Ainsi, le n°1, Luther, doté d'une force musculaire impressionante, est-il surnommé ..#.. après avoir vécu quelques années à la surface de la Lune.

Moonface
Spaceboy
Rocketman

7 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : super-héros , fantastique , bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..