AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 53 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 05/01/1925
Mort(e) à : Saint-Germain-en-Laye , le 29/06/2009
Biographie :

Jean-Paul Roux est un historien français spécialiste des mondes turc et mongol, et de la culture islamique.

Il étudia à l'École nationale des langues orientales vivantes (aujourd'hui INALCO) et à l’École du Louvre.

Il entre à 27 ans au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), où il devient directeur de recherche. Il obtient également le poste de professeur à l’École du Louvre où il enseignait les arts islamiques, maîtrisant de nombreuses langues orientales.

Jean-Paul Roux a consacré de nombreux livres à l'Orient et à l'Asie ainsi qu'à l'histoire comparée des religions.

Il organisa à Paris les deux grandes expositions d'art islamique de l'Orangerie (1971) et du Grand Palais (1977) qui contribuèrent à réveiller l'intérêt du public pour la culture islamique et aboutirent à la création en 2003, au sein du musée du Louvre, du département des arts de l'Islam.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Ca va saigner
Cet Apostrophes "saignant" est consacré au "sang", décliné dans tous ses aspects, couleurs, fonctions et chatoiements et fantasmes.Jean-Paul ROUX, historien et professeur, présente son livre "Le sang, mythes, symboles et réalités". Il évoque le rôle fondamental du sang dans la vie de l'homme et son ambivalence "la vie de l'homme ne peut pas s'expliquer sans Le sang" :...

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Blackbooks   14 mai 2020
Le Roi : mythes et symboles de Jean-Paul Roux
A l'humanité aspirant si désespérément à trouver dans le roi un être qui jouit des deux natures, le christianisme apportait enfin de quoi combler son attente. Le roi sacré préfigurait Jésus-Christ. Il en était la propédeutique. Venant sur terre pour le salut des hommes, Jésus était le Sauveur attendu, celui qu'on cherchait – et qu'on cherchera, hors du monde chrétien, longtemps encore – chez les rois. Il était le Roi. Il était vrai Dieu et vrai homme, l'un et l'autre à la fois et dans la plénitude – comme, unanimes, les chrétiens le proclament; ce sur quoi, unanimes, ils font reposer leur foi. 
Commenter  J’apprécie          70
Acerola13   05 août 2014
Histoire des Turcs de Jean-Paul Roux
Ma seule ambition dans ces pages a été de restituer ce qui a été, un passé vraiment prodigieux, extraordinaire au sens propre du terme, en témoin rare, non ès qualité, mais parce que, étranger, il en est peu. C'est au passé que j'ai voulu accorder l'essentiel de mes soins, espérant non pas en percer les arcanes, mais plutôt faire apparaître une silhouette qui se détache en clair, alors même que les traits du visage et les plis du vêtement demeurent confus. D'autres complèteront peu à peu le dessin, lui donneront ses couleurs, corrigeront sans doute quelques lignes imparfaites, voire inexactes. J'aurai pleinement réussi ce que j'ai souhaité si mes pages peuvent servir de canevas ; je ne considérerai pas avoir échoué si le lecteur ne fait que prendre conscience de l'ampleur du sujet : au moins aurai-je tiré le monde turc d'un injuste silence.
Commenter  J’apprécie          50
liberliger   30 janvier 2013
L'Asie centrale : Histoire et civilisations de Jean-Paul Roux
Le nomade de l'Asie centrale est le meilleur soldat du monde. Il possède la meilleure et la plus nombreuse cavalerie et le meilleur armement. D'une robustesse sans égale, il peut se passer de boire, de manger, de dormir. Il est discipliné et obéissant quand il a reconnu un chef. Il a toujours la supériorité de l'offensive, car il peut décider où et quand frapper, car on ne peut l'attaquer que si l'on sait où il est, et il a toujours la possibilité de se dérober.
Commenter  J’apprécie          50
liberliger   30 janvier 2013
L'Asie centrale : Histoire et civilisations de Jean-Paul Roux
Dès les temps les plus anciens, dès que des hommes se sont accrochés à la glèbe pour en tirer leur nourriture, les nomades et les sédentaires se sont fondamentalement opposés. Tout les sépare et les pousse à se mépriser. Pour les uns, seuls comptent la chaumière enfumée, le petit village, le sillon où la charrue précède la semence, ce sillon miraculeux qui rendra cinq ou dix fois plus qu'on ne lui aura confié. Les autres préfèrent les grands espaces, la liberté, le troupeau qui porte la vie. Les nomades sont pillards, toujours prêts à déferler sur les agriculteurs qui n'ont même pas la ressource de fuir et, une fois leur butin amassé, ils repartent aussi vite qu'ils sont venus.
Commenter  J’apprécie          30
Acerola13   05 août 2014
Histoire des Turcs de Jean-Paul Roux
Si l'historien attend de ses études une meilleure compréhension du monde contemporain, il ne peut guère en espérer la connaissance de l'avenir ; l'expérience lui a certes appris le jeu des effets et des causes, mais aussi que des évènements fortuits venaient souvent changer le cours normal des choses. Que le passé annonce le futur n'a jamais été considéré par lui comme une loi, et moins encore aujourd'hui que pèsent tant d'incertitudes et de menaces. Je laisse à d'autres l'idée que l'histoire est un éternel recommencement, convaincu pour ma part de sa continuelle progression vers un but. Ne constatons-nous pas que les prévisions à court terme se révèlent inexactes ?
Commenter  J’apprécie          30
picaflor   26 octobre 2011
Histoire de l'Empire Mongol de Jean-Paul Roux
Pendant trente ans, l'Occident ne sut rien des fantastiques événements qui se déroulaient en Asie.

On ne savait rien, du moins rien de sûr. Il y avait bien des bruits qui couraient, mais ils étaient soit inconsistants, soit déformés,amplifiés, enjolivés. L'Islam avait été secoué. On en avait eu des échos, mais ceux-ci n'étaient pas faits pour causer de la peine.
Commenter  J’apprécie          30
lehibook   29 mars 2020
L'Asie centrale : Histoire et civilisations de Jean-Paul Roux
Le grand nomadisme qui fut une des gloires du passé est mort.Les cavaliers ont perdu, depuis l'invention des armes à feu , leur supériorité , et jamais ils ne la retrouveront Jadis un million d'entre eux pouvait bouleverser le monde et dominer cent millions de sédentaires.Juste revanche des choses! Désormais ils sont impuissants devant les hordes des cultivateurs à la recherche de terre et qui déferlent sur eux.
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13   05 août 2014
L'Asie centrale : Histoire et civilisations de Jean-Paul Roux
Cet ouvrage n'obéit pas à une règle, qui me semble trop fréquente, et qui consiste à construire une pyramide reposant sur la pointe, c'est-à-dire à augmenter le nombre de pages au fur et à mesure qu'on se rapproche de notre siècle. Mon souci a été de mettre en lumière les périodes les moins connues de l'Histoire, souvent celles où les Turcs ont tenu leur plus grand rôle et ont donné la mesure de leur génie.
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibri   19 mai 2017
Les explorateurs au Moyen Age de Jean-Paul Roux
...si les années qui passent vieillissent l'homme, elles enrichissent l'historien.



Avant-propos
Commenter  J’apprécie          30
Henri-l-oiseleur   19 octobre 2015
Histoire de l'Iran et des Iraniens : Des origines à nos jours de Jean-Paul Roux
Les villes que fondent ou refondent les Parthes - Merv, Ctésiphon, Hatra, Chich (Takht-é Sulayman), Firuzabad - sont construites selon un plan circulaire dans lequel on verra une projection du ciel, mais qui reprend en réalité celui des camps nomades, dressés à l'intérieur du cercle des chariots qui servent de remparts : Attila, aux Champs Catalauniques, le rendra célèbre, comme le Ring des Avars. Cette disposition toute nouvelle connaîtra un grand succès, au point d'être reproduite au VIII°s par la Bagdad abbasside.



p. 184
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..