AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.74/5 (sur 571 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) le : 03/1954
Biographie :

Jean-Pierre Charland a publié plusieurs romans, dont L’Été de 1939, avant l’orage (2006) et La Rose et l’Irlande (2007), salués par la critique et appréciés du public. La saga Les Portes de Québec a connu une carrière remarquable, ayant trouvé à ce jour plus de 80 000 lecteurs. La passion de Charland pour l’histoire et son talent de conteur s’allient pour offrir au lecteur des récits à la fois authentiques et profondément originaux.

Source : http://www.editionshurtubise.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Pierre Charland   (70)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Quelles recherches doit effectuer l'auteur Jean-Pierre Charland avant d?écrire ses romans? La réponse dans ce vidéo! /// Venez rencontrer l?auteur et lui poser vos propres questions lors du Salon du livre de Montréal 2019. Stand # 402 Samedi 23 nov. 14 h à 15 h Dimanche 24 nov. 13 h à 15 h /// Sa nouvelle série, Odile et Xavier, sort en librairie le 13 novembre. http://editionshurtubise.com/livre/odile-et-xavier-tome-1/


Citations et extraits (305) Voir plus Ajouter une citation
La voix contentant toute la honte, tout le désespoir de Juin 1884, comme ci son malheur datait de la veille .

-Laisser moi vous expliquer

-Lâchez moi, vous me faite mal

-A condition que vous m'accordiez deux minutes de votre temps

Sous un voile de larmes elle le distinguait à peine

Vous me promettez de ne pas vous sauver ?

Une partie d'elle même souhaitait rester là, l'autre lui disait de courir sans jamais s'arrêter, mais pour aller ou ?
Commenter  J’apprécie          90
Normalement, une femme ne doit voir que son mari dans son état naturel, et encore, je soupçonne que la plupart des épouses sont privées de cet indicible privilège.
Commenter  J’apprécie          60
En 1924, dans les transports en commun, la quasi-totalité des usagers étaient blancs. La présence de Noirs ou d'Asiatiques retenait inévitablement l'attention. Cela ne signifiait pourtant pas l'absence de diversité : les immigrants arrivaient de divers pays d'Europe, et pratiquaient de nombreuses religions. Tout de même, l'appartenance raciale commune laissait une impression d'uniformité.
Commenter  J’apprécie          00
Bientôt, deux hommes montaient l'escalier avec un brancard. Il s'assura qu'ils le laissaient sur le ventre et l'attachaient solidement. Il ne paraissait pas rendu à ses dernières extrémités, quoique dévaler les marches cul par-dessus tête ne l'aiderait pas à récupérer.
Commenter  J’apprécie          00
bon livre, bonne description de la ville de Québec dans les années fin 1800. Un peu trop une histoire d'amour pas assez de politiques. Mais bon, excellent si on veut en apprendre plus sur la ville de Québec durant cette époque.
Commenter  J’apprécie          51
Pour les hommes, la paternité paraissait rarement faire partie des expériences essentielles à l'existence. Alors que changer de voiture pour une plus puissante représentait une absolue nécessité.
Commenter  J’apprécie          00
(...) Vous avez un charmant commerce. Cependant, quelqu'un devrait faire la poussière.
-- La poussière, c'est ce qui reste du temps qui passe.
Commenter  J’apprécie          00
Tu ne seras pas la première à te maquiller, ni la dernière. Si tant de femmes le font, c’est qu’elles s’en trouvent mieux. Si les conseils de la vendeuse ne suffisent pas, on trouvera une comédienne pour t’apprendre à t’en servir.
Commenter  J’apprécie          40
Le pompiste lui avait été bien utile, finalement. Son GPS
le conduisit directement à la ferme de Wayne Douglas. Le
bonhomme était penché sur le moteur d’un pick-up Ford
quand Elliot arriva dans sa cour. Un pitbull attaché à une
chaîne jappa rageusement. Impossible d’arriver discrètement à cet endroit. Le fermier se redressa pour le regarder
descendre de la voiture et s’approcher.
— C’est moi, monsieur. Elliot Lewis.
L’homme accepta la main tendue.
— Le gars qui veut camper sur ma terre…
Le fermier semblait regretter un peu d’avoir accepté la
présence d’un inconnu. Une demande formulée par l’ami
d’un parent d’un ami.
— Vous allez pas mettre le feu à mes récoltes, au moins?
— Franchement, pourquoi je ferais une chose pareille ?
Son interlocuteur l’examina des pieds à la tête. Il parut
rassuré.
— Vous voulez manger avec nous? dit-il avec un sourire
plus amène.
— C’est très gentil à vous, mais si je veux monter mon
campement avant la nuit, je dois me presser. Et je ne veux
pas déranger.
— Si vous le dites. Je vais vous montrer par où passer.
L’homme l’accompagna jusqu’à la route. Au passage,
Elliot salua l’épouse du fermier, curieuse de voir l’original
qui entendait passer l’été en pleine nature, près du lac.
Commenter  J’apprécie          20
Dans la province de Québec, le divorce était très difficile à obtenir. Il fallait chaque fois une loi privée du Parlement fédéral. Et pour les plus tenaces qui choisissaient cette voie, l’ostracisme s’avérait certain. La séparation de corps faisait en quelque sorte office de divorce chez les catholiques. Si le lien du mariage demeurait intact, au moins les conjoints ne supportaient plus une cohabitation déprimante.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jean-Pierre Charland (321)Voir plus

Quiz Voir plus

🐱 Citation, expression ou proverbe sur le chat 😺

Une ... de chat ?

Journée
Vie

14 questions
192 lecteurs ont répondu
Thèmes : chats , proverbes , expressionsCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..