AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
étiquettes

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
nath93   06 août 2015
Le Plateau de Sable de Jean-Pierre Cornier
Un extrait du livre : Prologue : L’école du dimanche

Ma mère nous faisait l’école du jeudi et du dimanche, comme on disait chez les protestants lorsqu’on parlait d’instruction religieuse. A cette époque, dans les années 1936, 1940, nous ne connaissions pas la bande dessinée, nous avions très peu de livres et nous étions trop pauvres pour en acheter. Nous n’allions jamais au cinéma. Ma mère, pour animer son enseignement et tenter d’intéresser les garnements en culottes courtes que nous étions alors, avait demandé au menuisier de la paroisse de fabriquer un plateau ceinturé d’un bord de faible hauteur qu’elle remplissait de sable. Pendant la semaine, elle dessinait sur du carton, avec un joli coup de crayon, tous les personnages de la bible et leur environnement. Puis, elle coloriait superbement les silhouettes découpées pour leur donner vie et réalité.



Ainsi, nous avons vu défiler, piqués dans le sable, Adam et Ève, le pommier et ce salopard de serpent.



Puis sont venus tour à tour Caïn, le premier méchant, Abel, Noé avec son Arche et sa ménagerie, Abraham, notre Grand-Père à tous, Isaac, Jacob et son frère Ésaü, l’amateur de lentilles. Nous avons suivi Joseph, esclave, sur le chemin de l’Égypte, nous avons parié sur les chances de Moïse dérivant dans son panier sur le Nil… Coulera, coulera pas ? : Dix billes sur le crocodile !

Avec les Juifs, nous avons été esclaves en Égypte, nos mains ont saigné en tirant des morceaux de pyramides sous les coups de fouet et nous avons fui dans le désert. Nous avons traversé la mer Rouge entre deux murailles d’eau, les chars égyptiens aux fesses.

En suivant Moïse, nous avons escaladé le Sinaï. Nous l’avons vu brandir vers le ciel les Tables de la Loi. Nous avons fait sonner (à nous faire péter les tympans), les trompettes sous les murs de Jéricho. Nous avons averti Samson, (faut jamais faire confiance aux filles), combattu Goliath (j’ai encore la fronde), et dit « chiche » lorsque Salomon proposait de couper l’enfant en deux.

Bref, suspendus aux lèvres de ma mère, nous avons vécu pendant quatre ans la plus merveilleuse, la plus passionnante, la plus belle des histoires. Et nous, les sales gosses au crâne rasé à cause des poux, avec notre gale, nos engelures, nos tabliers gris rapiécés aux coudes, avec nos galoches et nos genoux couronnés, nous avons écouté de toutes nos oreilles décollées. Nous avons ri et pleuré même si parfois, nous ne comprenions pas tout. Mais ma mère avait un tel talent de conteuse, une telle foi communicative et une si belle voix que nous étions émus au plus profond de nous.

Oui, grâce à ma mère, nous avons appris la Bible, mieux que ne pourra jamais le faire, la plus grande production cinématographique.

Et voici comment, l’affreux garnement à l’imagination fertile et colorée que j’étais en 1943, a réécrit l’Ancien Testament…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean-Pierre Cornier (1)Voir plus


Quiz Voir plus

Le quiz qui va faire un bide.... 😵 😶

Voici monsieur Bid..... :

ochon
assoa

12 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , Devinettes et énigmes , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur