AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.29 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 07/1944
Biographie :

Jean-Pierre Cuzin est conservateur général du Patrimoine, retraité depuis 2010.

Il a été pensionnaire à l'Académie de France à Rome en 1972-1973, professeur à l’École du Louvre en 1973, conservateur général du département des peintures du musée du Louvre de 1973 à 2003, adjoint au Directeur général de l'Institut National d'Histoire de l'art.

Ses publications, livres, catalogues d'exposition, articles, portent sur la peinture française du XVIIe siècle : "caravagesques" (Valentin), " peintres de la réalité (la Tour, Le Nain), du XVIIIe siècle et de l'époque néoclassique.

Il est l'auteur de plusieurs publications sur Fragonard, dont un catalogue complet de l'œuvre peint (1987) et prépare le catalogue raisonné du peintre François-André Vincent (1746-1816).

Il a abordé à plusieurs reprises différents aspects de la postérité de l'art ancien, en particulier dans ses rapports avec le XXe siècle (exposition Raphaël et l'art français, Copier/Créer, d'après l'Antique).
+ Voir plus
Source : http://www.artclair.com et Amazon
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Pierre Cuzin   (23)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
jvermeer   04 février 2021
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
******



« Saint Jean-Baptiste dans le désert » - Georges de La Tour



Le silence est total, totale la solitude de ce grand garçon sauvage à l’épaule creuse. L’élan qui l’incline vers la Croix et l’agneau s’est comme figé depuis longtemps, et il est retourné à une méditation étrangère au rythme des vies ordinaires. Il n’agit pas. Il songe. Les yeux à demi clos, il voit l’invisible : la venue d’un autre Agneau, le sacrifice, le salut.



***
Commenter  J’apprécie          80
Mimimelie   02 avril 2014
Ingres de Jean-Pierre Cuzin
Manet et Ingres : on pense d'abord à ce qui sépare les deux peintres. La confrontation d'Olympia et de l'Odalisque en 1907 signifiait d'abord l'entrée de Manet dans le Panthéon des grands maîtres. Mais elle obligeait à comparer les deux tableaux.

"Çà a l'air d'une chose d'Ingres !" s'exclamait opportunément la duchesse de Guermantes"

'Si Olympia est une carte à jouer, l'Odalisque Pourtalès en est une autre, et elles sont soeurs" (Jean Cassou)
Commenter  J’apprécie          60
Jacopo   20 janvier 2019
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
Quel commentateur de La Tour n'a pas un jour attiré l'attention de son auditoire se les étranges regards que se jettent et s'échangent ses personnages ? Inattendues et passionnantes sont à cet égard les remarques formulées depuis une vingtaine d'années par quelques éminents ophtalmologistes qui étudient " cliniquement les merveilles du réalisme latournien.
Commenter  J’apprécie          20
crapette   05 juin 2014
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
Connaissez-vous l'étrange et délicieux tableau du Musée de Rennes, cette Nativité noyée d'ombre où d'humbles tendres et douces silhouettes s'éclairent de reflets d'une mystérieuse lumière? Cette oeuvre me hante. C'est une merveille de sentiment, de candeur et d'originalité. (Louis Gonse)
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraire   17 avril 2018
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
La tour est il un peintre caravagesque? Caravage n'eut pas d'élève direct mais déclencha un mouvement qui révolutionna la peinture européenne. Les français venus à Rome comme Valentin ont été marqués par les scènes réalistes à mi-corps -directement inspirées de Caravage - de Manfredi. la Tour reprend ce gout des compositions à mi corps et celui de la description naturaliste des figures populaires mais introduit avec vivacité des couleurs, une netteté des formes qui éloignent du caravagisme stricto sensu, plus attaché au clair obscur et au drame.







Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   17 avril 2018
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
Pourquoi et comment La Tour, glorieux de son temps, fut il oublié? les explications sont nombreuses et ont pu s'additionner: le caravagisme, et en particulier les "nocturnes" hors mode et méprisés après 1650, les quasi absence de gravures pouvant diffuser l'image de ses œuvres, le désir d'ascension sociale d'Etienne de La Tour qui a pu vouloir faire oublier le métier de son père, et bien sur les multiples destructions des aux guerres qui ont ravagé la Lorraine du temps jusqu'au XXème siècle.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   17 avril 2018
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
Depuis 1915 une poignée d'historiens d'art assemble pratiquement les pièces du puzzle La Tour. Des documents apparaissent - pièces d'archives, peintures- et le profil général du peintre tend à se préciser, mais des contradictions demeurent, inextricables: c'est que chacun défend l'image qu'il se fait de La Tour, espagnol ou romain, calligraphe ou sculpteur, classique ou extravagant caravagesque ou maniériste, plasticien ou mystique
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   17 avril 2018
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
Découvertes, redécouvertes: peut être hantée par la peur d'être passé à coté de certains artistes, l'histoire de l'art a voulu la réévaluation de quelques immenses créateurs. Piero Della Francesca, Caravage et Vermeer n'avaient pas, il y a 100 ans, la place que chacun leur connaît aujourd'hui. mais au moins existent ils, et leur œuvre était il regroupé sous leur nom. De la Tour, le nom était oublié et l'œuvre anéanti.

Commenter  J’apprécie          10
Jacopo   20 janvier 2019
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
Il y a La Tour avant l'exposition de 1934, et La Tour après. Charles Sterling le raconte bien : La Tour était une surprise pour tout le monde. Nous étions peut-être sept, peut-être huit personnes au monde à connaître La Tour... La Tour est devenu connu dans toute la France et ...J'ai commencé à recevoir des lettres, des photographies, des gens qui disaient : J'ai un La Tour, j'ai un La Tour.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   17 avril 2018
Georges de La Tour : Histoire d'une redécouverte de Jean-Pierre Cuzin
La Tour a-t-il dessiné? Probablement. On a peine à imaginer que ce virtuose du dessin au pinceau, que celui qui semble prendre tant de plaisir à apposer sa signature à la plume sur les documents, n'ait pas été tenté par une expression purement graphique. Quelques propositions ont été faites, dont aucune n'emporte complètement l'adhésion faute d'éléments de comparaisons certains.







Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox