AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.35 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Sallanches , 1948
Biographie :

Poète français.
Après une enfance dans le Nord de la France, puis de nombreux déménagements, il poursuit des études de lettres à Paris, qui le conduiront à enseigner au lycée Henri IV et à Sainte-Marie de Neuilly jusqu’en 2014. Il fait son service militaire dans la marine et, à vingt-sept ans, épouse Fanchon, une Bordelaise. Ils s’installent en région parisienne où grandiront leurs trois filles.
A 24 ans, après l'expérience décisive d'une crise spirituelle, il publie ses premiers poèmes chez Gallimard, parrainé par Jean Grosjean. Sa poésie est d'inspiration chrétienne et ressemble à l'autobiographie d'un homme dont la foi se cherche dans l'effort continué d'une attention aux êtres et aux choses.
Son éciture est discrète et limpide. Il a obtenu en 1985 le prix Max Jacob pour "Visitation", un livre-somme où il a recueilli l'essentiel de son expérience.
Il a aussi publié "Les Marges du jour" (1981), "L'Exode et la nuée" suivi de "La Pierre à voix" (1982) et "Le Coeur circoncis" (1985).
+ Voir plus
Source : gallimard.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Pierre Lemaire   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le Sommet de la route et l'ombre de la croix : six poètes chrétiens du XXe siècle : Charles Péguy, Paul Claudel, Francis Jammes, Marie Noël, Patrice de la Tour du Pin, Jean Grosjean Jean-Pierre Lemaire Éditions Gallimard Collection Poésie Une anthologie rassemblant des poèmes de Charles Peguy, de Paul Claudel, de Francis Jammes, de Marie Noël, de Patrice de la Tour du Pin et de Jean Grosjean, qui évoquent la foi chrétienne. ©Electre 2021 https://www.laprocure.com/ommet-route-ombre-croix-six-poetes-chretiens-xxe-siecle-charles-peguy-paul-claudel-francis-jammes/9782072854323.html

+ Lire la suite

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
sabine59   26 juin 2017
Les marges du jour de Jean-Pierre Lemaire
Je suis

ce cri d'enfant

d'oiseau

Ce nuage

accroché dans les arbres

Je sors pour étendre

le linge de la nuit

d'une étoile à l'autre

et j'oublie mes bras

sur le plus haut fil.
Commenter  J’apprécie          300
sabine59   21 janvier 2018
Le pays derrière les larmes: Poèmes choisis de Jean-Pierre Lemaire
L'autre message



Quand il a lu le dernier mot

il cherche encore au creux de l'enveloppe

autre chose, un signe impalpable,

plus fin qu'une épingle, un souffle

qui serait parvenu clandestinement

ici, loin de la mer, comme des grains de sable

recueillis au fond d'un soulier obscur.





Commenter  J’apprécie          252
GeraldineB   02 mars 2021
Le pays derrière les larmes: Poèmes choisis de Jean-Pierre Lemaire
SOUS-BOIS



Le rayon invisible sous les sapins

illumine au ras du sol une feuille

un terrier peut-être, une campanule

une pierre à mica tachée comme une truite

et le cœur se tait, traversé aussi

par ce mince rayon qui éclaire les choses

plus bas que ses questions, dans une paix sans mots.
Commenter  J’apprécie          240
Jean-Pierre Lemaire
sabine59   29 juillet 2017
Jean-Pierre Lemaire
Un violon infime au fond du ciel

joue si doucement

qu'on ne l'entend pas

Suspendus à ce fil inaudible

les moineaux dans la pinède

le bruit du vėlomoteur

et les blancs du poème

sont du même monde.



(" Le pays derrière les larmes")
Commenter  J’apprécie          200
Jean-Pierre Lemaire
alzaia   02 octobre 2015
Jean-Pierre Lemaire
Le temps referme les blessures

si lentement qu’y poussent



la fleur du romarin,

une langue étrangère,



des amis imparfaits, des ennemis lointains

et la divine patience,



graine de foudre qui refend

le cœur colmaté.
Commenter  J’apprécie          180
Jean-Pierre Lemaire
sonatem   13 juillet 2022
Jean-Pierre Lemaire
Bouche d’or



Deux fois par jour, le matin et le soir,

le soleil se met à notre hauteur

et parle doucement aux arbres, aux maisons,

aux hommes, tel un père, une mère patients

à un enfant boudeur. Puis il se relève

pour vaquer dans le ciel à ses occupations

comme nous vaquons sur la terre aux nôtres.

Quand vient le crépuscule, assis à l’horizon,

il attend le récit de notre journée

mais nous ne pensons plus déjà qu’au lendemain.

Tu as vécu distrait. Alors, aujourd’hui,

reste un peu plus longtemps l’oreille à la hauteur

de sa bouche d’or ; écoute son murmure.

Il a peut-être encore une chose à te dire

pour la dernière fois. Parle-lui aussi.





Revue Incertain regard n° 17 – Hiver 2018.
Commenter  J’apprécie          140
GeraldineB   03 mars 2021
Le pays derrière les larmes: Poèmes choisis de Jean-Pierre Lemaire
ANNONCIATION



Dieu

si petit en moi

hors de moi si grand.
Commenter  J’apprécie          161
GeraldineB   03 mars 2021
Le pays derrière les larmes: Poèmes choisis de Jean-Pierre Lemaire
Nous voici doucement déposés

par le jusant du jour

un peu plus bas

au niveau muet des meubles

des pieds invisibles des chaises

de la petite table

où brille le vase aux clefs

l'oreille à la hauteur de la pendule noire

qui picore un temps frugal

émietté pour elle

dans la paume du silence

Serait-ce que d'habitude

nous marchions légèrement plus haut

et que c'était cela

justement

être vivants ?
Commenter  J’apprécie          130
Jean-Pierre Lemaire
sabine59   28 juillet 2017
Jean-Pierre Lemaire


Un rayon du soir traverse le pré ,

éclairant une file de pissenlits:

petite procession aux têtes enfantines,

vives, ébouriffées, chacune penchant

d'un côté ou de l'autre,et sages cependant,

comme il convient à l'heure solennelle.

Les autres fleurs du pré regardent, immobiles

Eux seuls paraissent aller quelque part,

croisent un merle. Et tu voudrais les suivre.



(" Le pays derrière les larmes")

Commenter  J’apprécie          122
Annette55   17 octobre 2021
Marcher dans la neige de Jean-Pierre Lemaire
«  De ta chaise longue,

tu regardes sans voir derrière tes lunettes

les pissenlits grillés par la canicule,

le Mont Blanc au bout du pré

comme un bien de famille

et quand il fait plus frais ,

le soir tu entends

le cri fusant des hirondelles

qui ont fait leur nid à l’abri du volet ;

miettes du monde

que le poème aussi recueille

en vain pour toi qui ne lis plus » ……
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez la maxime qui se cache derrière ce rébus

Le fait de rester entre personnes d’un même milieu s’appelle …

un groupe
un clan
un entre-soi

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur