AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.88 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Mons , 1959
Biographie :

Jean-Pol Hecq est un journaliste belge né à Mons en 1959.

Diplômé de l'INSAS (Bruxelles), il a été producteur à la Radio-télévision belge de langue française (RTBF) de 1984 à 2016. Il est aujourd'hui directeur de la communication du Centre d'Action Laïque (Bruxelles)

"Georges et les dragons" était son premier roman, il a obtenu le prix Mon's Livres 2016.

"Tea time à New Delhi", son second roman, est paru le 19 mai 2017.

Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Pol Hecq   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Krout   16 mars 2021
Georges et les dragons de Jean-Pol Hecq
Regardez ce rocher-là, celui qui est tout en haut comme posé sur les autres, vous voyez ? Eh bien, on le nomme Caillou-qui-bique, une expression patoisante qui veut dire le caillou-qui-penche ou qui est en équilibre instable si vous préférez. J'ai toujours trouvé que ce rocher est comme une métaphore de la vie humaine : toujours en équilibre et pourtant toujours bien là. A la fois solide comme un roc et en même temps terriblement fragile.
Commenter  J’apprécie          180
Nostradamus27   11 juin 2015
Georges et les dragons de Jean-Pol Hecq
Cette histoire est étrange. Il est fort possible que personne n’y accorde du crédit ou même que l’on m’accuse de supercherie ; j’en accepte le risque.



Après avoir longtemps gardé secret ce « dossier » constitué de bric et de broc, je me suis décidé à le dévoiler. Ce n’est ni de la littérature, ni une enquête policière. Tout au plus une échappée dans un défaut de la cuirasse du réel. Que celui qui lira les lignes qui suivent se forge sa propre opinion.



Cependant, pour commencer, je dois donner quelques explications sur la manière dont j’ai découvert cette affaire. C’était il y a une vingtaine d’années, j’habitais alors un appartement situé dans le centre historique de Mons.
Commenter  J’apprécie          160
Krout   29 mars 2021
Georges et les dragons de Jean-Pol Hecq
Nous formions, avec Emile Verhaeren et quelques autres - des écrivains pour la plupart, mais aussi des peintres, des sculpteurs, des philosophes, des Allemands, des Français, des Anglais, des Belges, des Autrichiens, des Italiens-, une sorte d'internationale intellectuelle avancée.

"Nous étions convaincus qu'une ère nouvelle allait s'ouvrir pour l'Europe et le monde. Que l'amitié des peuples, que la fraternité, que les lumières de la science et de la culture allaient définitivement l'emporter sur l'obscurantisme des siècles passés. [...] De belles idées, oui, de belles chimères. Nous y avons cru de toute notre âme.
Commenter  J’apprécie          90
Krout   22 mars 2021
Georges et les dragons de Jean-Pol Hecq
Et puis, un beau jour, on nous a dit que c'était la guerre. Il a été dans les premiers à partir. Je m'en souviens comme si c'était hier. Il faisait chaud, les hommes étaient magnifiques, et on pensait qu'ils étaient les plus forts du monde, que personne ne pourrait leur résister, surtout pas ces sales Boches. On pensait qu'ils reviendraient tous très vite et que la vie reprendrait comme avant.
Commenter  J’apprécie          90
Barbie-Girl   14 juin 2015
Georges et les dragons de Jean-Pol Hecq
-Mais vous parliez tout de même d'une procession religieuse.

-Oui, on l'appelle la procession du Car d'Or. En deux mots : le dimanche de la Trinité, au matin, juste avant le combat, on balade à travers la ville des statues de saints, des reliquaires et tout le bazar. Il y a des centaines de participants, mais, surtout, il y a le Car d'Or, une drôle de carriole qui transporte la châsse de sainte Waudru, la patronne de la ville et fondatrice du chapitre des Dames nobles.

-Des religieuses ?

-Oui, mais des religieuses de luxe. Des filles de la haute qui se prélassaient toute la journée à par faire grand-chose. Jusqu'à ce qu'elles se trouvent un quelconque nobliau disposé à leur passer la bague au doigt. Ah, les garces !
Commenter  J’apprécie          50
jpolhecq   14 mai 2017
Tea time à New Delhi de Jean-Pol Hecq
Pour se donner bonne contenance, Indira s’assure que le thé est assez infusé, puis elle remplit les tasses et en avance une vers Ernesto. C’est lui qui reprend la parole :

- Voudriez-vous me faire une faveur ?

Indira fait de grands yeux mais elle ne bronche pas.

- Mais certainement, fait-elle. Si c’est dans mes possibilités, bien entendu.

- J’ose espérer que oui. S’il vous plaît, faites-moi l’honneur et l’amitié de m’appeler Ernesto. « Commandant » fait quand même un peu trop protocolaire, vous ne trouvez-pas ? Et puis, nous ne sommes pas dans le maquis.

Elle part d’un rire franc.

- Je crois que je puis accéder à votre demande, Ernesto. Et quant à vous, je vous autorise à m’appeler Indira, comme ça nous serons à égalité.

- A vos ordres. Savez-vous, Indira, que vous me rappelez beaucoup quelqu’un ?

- Comment pourrais-je le savoir ? Qui est-ce ?

- Un des nombreux fantômes de mon passé.

- Vous avez à peine trente-et-un ans et déjà tant de fantômes derrière-vous ?!

- Ne vous moquez pas. C’était une très belle jeune fille...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Atasi   05 juin 2017
Tea time à New Delhi de Jean-Pol Hecq
Et moi, qui suis-je ? Un homme blanc de trente et un ans, Argentin de naissance, Cubain d'honneur, révolutionnaire, combattant de la liberté, diplomate improvisé, médecin dévoyé, amoureux transi, curieux de tout, mort en sursis mais vivant à jamais. Suis-je du peuple ou suis-je le peuple ? Et comment finirai-je ma vie ?
Commenter  J’apprécie          30
fanette812   10 juin 2017
Tea time à New Delhi de Jean-Pol Hecq
La vérité est un pays sans chemin qu'on ne peut approcher par aucune route, aucune religion, aucune secte. Je dirais de moi même que je suis surtout préoccupé par le sort de mes semblables atterré par la dégradation de l'environnement et, surtout, effrayé par la menace que l'arme atomique fait peser sur le destin de l'humanité. (p.205)
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le Diable au Corps, de Raymond Radiguet (1923)

Comment s’appellent les deux personnages principaux ?

Jacques et Susie
Jacques et Mathilde
François et Emma
François et Marthe

10 questions
195 lecteurs ont répondu
Thème : Raymond RadiguetCréer un quiz sur cet auteur