AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.55 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Corréze , 1920
Mort(e) le : 30/09/2007
Biographie :

Jean Pouget entre à l’École de Saint-Cyr dont il sort pendant l'Occupation. Il rejoint le maquis du Lieutenant Morel (Colonel Tom) en Haute-Savoie en décembre 1942 puis celui de Corrèze en 1944.

Entré dans la 1ère Armée française, il franchit le Rhin à la tête d'un peloton blindé de reconnaissance et est grièvement blessé quelques jours avant l'armistice. Il est envoyé en Indochine en tant qu'aide de camp du Général Henri Navarre.

A sa demande, il est parachuté sur Diên Biên Phu alors que la bataille paraît déjà perdue. Il y est fait prisonnier et racontera ses souvenirs de captivité dans Le Manifeste du camp n°1.

Après la Guerre d'Indochine et sa libération, il est envoyé en Algérie où il prend le commandement du 228e Bataillon d’Infanterie, "...ce bataillon qui ne valait rien…" pour en faire au bout de quelques mois une unité d’élite, ainsi que du 584e bataillon du train à Bordj-El-Agha. Il participe au mouvement du 13 mai 1958.

A l'issue de sa courte carrière militaire, il devient grand reporter au Figaro, et écrivain. Il fut le modèle et l'inspirateur de Jean Larteguy pour son ouvrage Les Centurions.

Nous lui devons le "Manifeste du camp n°1" l’histoire des prisonniers français internés dans les camps du Viet Minh, "Nous étions à Dien Bien Phu" et "Bataillon RAS" la fameuse histoire des bons à rien transformés en soldats.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Pouget   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les camps viets.


Citations et extraits (2) Ajouter une citation
andreas50   20 décembre 2020
Le manifeste du camp n°1 de Jean Pouget
Aujourd'hui, Guillaume, nous sommes vaincus. Les colonnes françaises ont été battues, anéanties, et nous sommes seuls sur cette route, en retraite, à un contre cent. De cette défaite, de cette humiliation, il restera peut-être le souvenir d'une poignée d'hommes épuisés qui refusèrent de se sauver en abandonnant leurs camarades blessés. C'est ce genre de service inutile qui fait l'orgueil et la solidité d'une armée. Quand on a tout perdu, il reste l'orgueil. Par pudeur, on appelle ça l'honneur.
Commenter  J’apprécie          140
andreas50   03 janvier 2021
Le manifeste du camp n°1 de Jean Pouget
« Les hommes gras qui ronflent la nuit », d'après Jules César, sont insensibles aux inquiétudes métaphysiques et font de bons mercenaires. Les femmes grasses qui rêvent d'amour sont tout entières absorbées par la lutte permanente pour préserver ou conquérir la sveltesse aphrodisiaque.

Les saints, les martyrs, les militants, les femmes ardentes, les bons soldats et les bons chiens de chasse sont maigres comme les loups.

Bao-Dai est gras, Ho chi-minh est maigre.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le quiz qui tranche LA question ... 🔪 🤗

Je suis lingre, chourin, chlasse, ya, surin, bon-dieu. Autrement dit :

sagesse66
szramowo
mfrance
matho
eustache
kikiberard22
pecosa
mimi75017
frandj
lafaro
edie
rivia56

1 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : Synonymes et antonymes , argot , vocabulaire , baba yaga , intrusCréer un quiz sur cet auteur