AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Vidéos de Jean Racine (26)
Ajouter une vidéo





ThibaultMarconnet04 septembre 2020
video
L'art du comédien : "Phèdre" de Jean Racine, par Madame Simone.
Première diffusion le 01/01/1957 sur la Chaîne Nationale.

« Oui, Prince, je languis, je brûle pour Thésée… » etc.
Généralement, on lit les textes, on écoute des exégètes en parler, on assiste à des représentations théâtrales - et l’on rate un moment intermédiaire fructueux : le travail du comédien !
Par chance, l’émission "L’art du comédien" est là pour nous livrer les secrets du savoir jouer !

Source : France Culture
ThibaultMarconnet01 septembre 2020
video
Jean Racine : Bérénice (La Comédie-Française / France Culture). Portrait de Jean Racine par François de Troy. Une création France Culture et La Comédie-Française. Enregistrement en public de “Bérénice” de Racine, avec les comédiens de la troupe de la Comédie-Française, le mardi 31 octobre 2017 au Studio 104 de la Maison de la Radio. Diffusion sur France Culture le 03 février 2019.
Argument de la pièce : Depuis la mort de Vespasien, père de Titus, tous s'attendent à une légitimation des amours qui lient celui-ci à Bérénice, reine de Palestine. Antiochus, roi de Commagène, ami proche de Titus, est secrètement amoureux de Bérénice depuis de longues années ; il décide, à l'approche du mariage désormais imminent, de fuir Rome - ce qu'il annonce à Bérénice en même temps qu'il lui avoue son amour pour elle. De son côté, Titus ayant sondé les assemblées romaines qui s'opposent à ses noces décide de renoncer à prendre pour femme Bérénice. Il envoie Antiochus annoncer la nouvelle à la reine. Celle-ci, sachant désormais les sentiments que l'ami de Titus nourrit pour elle, refuse de le croire. Pourtant Titus vient lui confirmer qu'il ne l'épousera pas, tout en la suppliant de demeurer à son côté, ce que, in fine, refuse Bérénice.
« Titus, qui aimait passionnément Bérénice, et qui même, à ce qu'on croyait, lui avait promis de l'épouser, la renvoya de Rome, malgré lui et malgré elle, dès les premiers jours de son empire.
Cette action est très fameuse dans l'histoire, et je l'ai trouvée très propre pour le théâtre, par la violence des passions qu'elle y pouvait exciter. […] Le dernier adieu que [Bérénice] dit à Titus, et l'effort qu'elle se fait pour s'en séparer, n'est pas le moins tragique de la pièce, et j'ose dire qu'il renouvelle assez bien dans le cœur des spectateurs l'émotion que le reste y avait pu exciter. Ce n'est point une nécessité qu'il y ait du sang et des morts dans une tragédie ; il suffit que l'action en soit grande, que les acteurs en soient héroïques, que les passions y soient excitées, et que tout s'y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie. »
Extrait de la préface de Racine

Direction artistique : Éric Ruf
Réalisation : Blandine Masson et Christophe Hocké
Dramaturgie : Adrien Dupuis-Hepner
Conseillère littéraire : Caroline Ouazana

Avec la troupe de la Comédie-Française

Claude Mathieu (Phénice), Michel Favory (Paulin), Éric Génovèse (Titus), Alain Lenglet (Arsace), Clotilde de Bayser (Bérénice), Clément Hervieu-Léger (Antiochus)
Et Adrien Dupuis-Hepner (Rutile, un académicien)
Claire Lefilliâtre : chant
Composition musicale originale
Nima Ben David : viole de gambe
Miguel Henri : luth et théorbe
Michèle Claude : percussions
Équipe de réalisation : Jean-Michel Bernot, Pierre Henry, Bastien Varigaud, Tahar Boukhlifa
Assistant à la réalisation : Félix Levacher

Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
ThibaultMarconnet01 septembre 2020
video
Andromaque de Jean Racine (La Comédie-Française / France Culture). Portrait de Jean Racine par François de Troy. Andromaque - gravure de Pauquet et notice par Émile de La Bédollière - 1851• Crédits : Leemage - AFP. Diffusion sur France Culture le 16 octobre 2016. Réalisation : Sophie-Aude Picon. Direction artistique : Elsa Lepoivre de la Comédie-Française. Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière. Quand Oreste arrive en Épire pour réclamer à Pyrrhus le jeune Astyanax, fils d'Andromaque qui représente une menace pour les Grecs, il se heurte au refus du souverain, qui veut plaire à la veuve d'Hector dont il est épris. Mais celle-ci lui résiste, fidèle au souvenir de son époux. Ignorant les déclarations brûlantes d'Oreste, Hermione, fille d'Hélène et de Ménélas, aime Pyrrhus auquel elle est fiancée. Elle est venue de Sparte pour l'épouser ; il la dédaigne. Les luttes menées par les membres de ce quatuor amoureux pour sortir de l'impasse dans laquelle ils se trouvent sont le moteur de la tragédie qui réglera leur sort. Poussé par Hermione, Oreste provoque la mort de Pyrrhus le jour de ses noces avec Andromaque, qui s'était résolue à cette union pour sauver son fils. Promise au châtiment des furies, Hermione se poignarde sur le corps de Pyrrhus. Andromaque devient reine et veuve une seconde fois, tandis que Pylade soustrait à la vindicte du peuple Oreste, qui a sombré dans la folie.

Avec :
Cécile Brune (Andromaque)
Éric Génovèse (Pyrrhus)
Alain Lenglet (Phoenix)
Céline Samie (Céphise)
Stéphane Varupenne (Pylade)
Suliane Brahim (Hermione)
Clément Hervieu-Léger (Oreste)
Claire de la Rüe du Can (Cléone)

Au violon : Floriane Bonanni
Proposition sonore : Ivan Dumas
Prise de son et mixage : Claude Niort. Assistante technique et montage : Emilie Couët. Assistante à la réalisation : Laure-Hélène Planchet.

Jean Racine fait représenter Andromaque à l'âge de 28 ans par la Troupe royale, le 17 novembre 1667, dans les appartements de la reine. La veuve d'Hector est interprétée par Melle Du Parc. La pièce fait beaucoup parler d'elle et de son auteur, et est appréciée par Ses Majestés. Au seuil de la maturité, Racine signe là une œuvre maîtresse. Dans la décennie qui suit, il écrit "Britannicus", "Bérénice", "Bajazet", "Iphigénie en Aulide" et "Phèdre". Élu à l'Académie française en 1672, il évolue dans les sphères proches du pouvoir. En 1689 et 1690, ses deux tragédies bibliques, "Esther" et "Athalie", sont respectivement représentées à Saint-Cyr devant Louis XIV. Il meurt en 1699 après avoir rédigé un "Abrégé de l'histoire de Port-Royal".

Source : France Culture
+ Lire la suite
ThibaultMarconnet01 septembre 2020
video
Britannicus de Jean Racine (La Comédie-Française / France Culture). Enregistré en public les 1er et 4 juillet 2016, Salle Richelieu. Mise en scène de Stéphane Braunschweig. Diffusion sur France Culture le 23 octobre 2016. Portrait de Jean Racine par François de Troy. Britannicus, gravure de Pauquet et notice par Émile de La Bédollière - 1851• Crédits : Leemage- AFP. Réalisation Sophie-Aude Picon. “Britannicus” est la deuxième grande tragédie de Racine. Pour la première fois, l’auteur prend son sujet dans l’histoire romaine. L’empereur Claude a eu de Messaline un fils, Britannicus, avant d’épouser Agrippine et d’adopter Néron, fils qu’Agrippine a eu d’un précédent mariage. Néron a succédé à Claude. Il gouverne l’Empire avec sagesse au moment où débute la tragédie. Racine raconte l’instant précis où la vraie nature de Néron se révèle : sa passion subite pour Junie, fiancée de Britannicus, le pousse à se libérer de la domination d’Agrippine et à assassiner son frère. Comme c’est le cas généralement chez Racine, Néron est poussé moins par la crainte d’être renversé par Britannicus que par une rivalité amoureuse. Son désir pour Junie est empreint de sadisme envers la jeune femme et envers tout ce qu’elle aime. Agrippine est une mère possessive qui ne supporte pas de perdre le contrôle de son fils et de l’Empire. Quant à Britannicus, il donne son nom à la pièce mais son personnage paraît un peu en retrait par rapport à ces deux figures. Le succès n’est arrivé que peu à peu. “Britannicus” est aujourd’hui la deuxième pièce de Racine la plus souvent représentée à la Comédie-Française après “Andromaque”, et c’est l’une des pièces les plus souvent étudiées au lycée.

Avec :
Clotilde de Bayser (Albine, confidente d’Agrippine)
Laurent Stocker (Néron, empereur, fils d’Agrippine)
Hervé Pierre (Burrhus, gouverneur de Néron)
Stéphane Varupenne (Britannicus, fils de l’empereur Claudius)
Georgia Scalliet (Junie, amante de Britannicus)
Benjamin Lavernhe (Narcisse, gouverneur de Britannicus)
Dominique Blanc (Agrippine, veuve de Domitius Enobarbus)
Les élèves-comédiens de la Comédie-Française,
Théo Comby Lemaitre, Hugues Duchêne, Laurent Robert (Gardes et convives)

Composition sonore : Xavier Jacquot
Assistanat à la mise en scène : Laurence Kélépikis
Collaboration artistique : Anne-Françoise Benhamou
Équipe de réalisation Radio France : Philippe Bredin, Martin Delafosse, et Alice Kachaner

Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
ThibaultMarconnet01 septembre 2020
video
Phèdre de Jean Racine (La Comédie-Française / France Culture). Portrait de Jean Racine par François de Troy. Phèdre, gravure de Pauquet • Crédits : Leemage - AFP. Enregistré le 28 octobre 2015, en public au Studio 104 de la maison de la Radio. Diffusion sur France Culture le 29 mai 2016. Direction artistique : Éric Génovèse. Réalisation : Blandine Masson et Sophie-Aude Picon. Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière. Équipe technique : Pierre Minne, Laure Joung Lancrey, Romain Lenoir, Sébastien Royer. Assistante à la réalisation : Clémence Gross. Fille de Minos et de Pasiphaé, Phèdre lutte en vain contre la passion qu’elle éprouve pour Hippolyte, le fils de Thésée dont elle est l’épouse. Épuisée et culpabilisée par ses sentiments qu’elle ne contrôle pas, elle cherche par tous les moyens à l’éloigner d’elle. Ce beau-fils, adulé et rejeté, a l’intention de quitter Trézène pour partir à la recherche de son père disparu pendant la guerre de Troie, fuyant aussi par là son propre amour pour Aricie, sœur des Pallantides, clan ennemi. La mort que Phèdre implore pour expurger son crime sera retardée par l’annonce du retour de Thésée, après qu’elle a dévoilé ses sentiments à Hippolyte. Maudissant son fils qui l’aurait outragé, Thésée apprend trop tard son innocence – de la bouche même de Phèdre qui meurt à ses pieds.

Avec :
Michel Favory (Théramène)
Cécile Brune (Panope)
Éric Génovèse (Thésée)
Clotilde de Bayser (Œnone)
Elsa Lepoivre (Phèdre)
Stéphane Varupenne (Hippolyte)
Adeline d’Hermy (Ismène)
Jennifer Decker (Aricie)

Musiciens :
Romain Falik au théorbe
Benjamin Attahir au violon

En 1680, les acteurs de la troupe de l’hôtel de Bourgogne et ceux de l'hôtel Guénégaud, sont réunis par ordonnance du roi Louis XIV pour fonder la troupe de la Comédie-Française. C'est précisément le 25 août 1680 que les comédiens inaugurent cette réunion par une représentation non pas d’une œuvre de Molière mais en choisissant l’œuvre que Racine tenait pour la plus aboutie de ses tragédies, “Phèdre et Hippolyte”, créée en 1677 et qui sera rebaptisée en 1687 “Phèdre”.
C’est sous ces auspices favorables que s’ouvre le cycle Racine que vont créer en partenariat étroit la Comédie-Française et France Culture.
Ce que nous offre la radio pour rendre à ces vers sublimes leur statut de théâtre de chambre est inestimable ; la possibilité de l’intimité, de l’intemporel, de parcourir la gamme vocale du cri étouffé au chuchotement (ce qui bien souvent est impossible sur un grand plateau).
Éric Génovèse, Sociétaire, Directeur artistique

Source : France Culture
+ Lire la suite
eclairbrut16 mai 2020
video
Jean RACINE – La question des anciens dieux, par BUTOR (Entretien, 2006)
Extrait d'un entretien, réalisé en 2006, de Michel Butor avec Lucien Giraudo, à la faveur duquel est abordé la question de Jean Racine.
eclairbrut14 mai 2020
video
Jean RACINE – Notes de MONTHERLANT sur le théâtre racinien (France III Nationale, 1960)
Les ‘Notes sur Racine’, aujourd’hui recueillies dans les Essais critiques de Montherlant [http://amzn.to/2o6nZTq], introduites par Pierre Sipriot, lues par Jean Yonnel, diffusées sur France III Nationale, en 1960, au cours d’une émission de radio portant sur Racine.





Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Phedre

quelle est la relation entre Phedre et Ariane?

Mere/fille
soeur
confidente

10 questions
863 lecteurs ont répondu
Thème : Phèdre de Jean RacineCréer un quiz sur cet auteur