AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.5 /5 (sur 53 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 29/04/1930
Mort(e) à : Paris , le 09/10/2017
Biographie :

Après des études secondaires, Jean Rochefort se destine à la comédie en débutant par le Conservatoire de la rue Blanche à Paris puis le Conservatoire National d’art dramatique en 1949 où il rencontre Jean-Paul Belmondo et Jean-Pierre Marielle . Il effectue ses premiers pas au cinéma en 1956 dans Rencontre à Paris puis en 1960, il joue dans Capitaine Fracasse . Malgré ces débuts modestes, il enchaîne de nombreux films : on peut le voir dans Le masque de fer (1962) ou La porteuse de Pain l’année suivante.

Pendant de nombreuses années, on peut le voir par intermittence dans Angélique, Marquise des anges (1964) et dans Cartouche de Philippe de Broca . Il retrouvera ce réalisateur plusieurs fois dans sa carrière : dans Les tribulations d’un Chinois en Chine (1965) et dans le Diable par la queue (1968).

Jean reste fidèle à certains metteurs en scène : il retrouvera aussi plusieurs fois Yves Robert , dans Le grand blond avec une chaussure noire (1972), Salut l’artiste (1973), Un éléphant ça trompe énormément (1976) puis Nous irons tous au Paradis (1977) et Le Bal des casse-pieds (1992).

En 1976, Rochefort est récompensé par le César du meilleur acteur pour Que la fête commence de Bertrand Tavernier . Jean Rochefort tourne avec les plus grands : il aura une participation active à la filmographie de Patrice Leconte où on peut le voir dans Les vécés étaient fermés de l’intérieur (1975), Tandem (1977), Tango (1993), Les grands Ducs et Ridicule , deux films tournés en 1996.

A partir des années 2000, les jeunes réalisateurs ne lui tournent pas le dos et on continue à le voir sur dans les salles obscures. Ainsi on peut le voir dans la comédie Le Placard en 2001, dans RRRrrr d’ Alain Chabat en 2004 et il tourne dans Akoibon (2005), le second film d’ Edouard Baer . Il joue le père de Guillaume Canet dans son thriller Ne le dis à personne (2006) et partage l’affiche de Désaccord Parfait avec Charlotte Rampling , la même année.

En 2007, on peut l’apercevoir dans Les vacances de Mr Bean et il est à l’affiche du film La clef de Nicloux où il retrouve Canet.

En 2008, Jean tourne sous un autre jeune réalisateur : Samuel Benchetrit dans son film J’ai toujours rêvé d’être un gangster .
+ Voir plus
Source : www.premiere.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le Dimanche de la vie - Extrait. Un film de Jean Herman Avec Danielle Darrieux et Jean Rochefort D’après l’oeuvre originale de Raymond Queneau. En 1936, à Bordeaux, Julia, tient un magasin de couture et de confection. Elle voit passer tous les jours devant son atelier un soldat plus jeune qu’elle, Valentin Bru, pour qui elle s’éprend jusqu’à vouloir l’épouser. Une fois mariés, ils décident, à la faveur d’un héritage, de s’installer à Paris, où Valentin ouvre une boutique de cadres tandis que Julia s’improvise voyante sous le nom de Madame Saphir. Alors qu’elle tombe malade, Valentin remplace sa femme en se travestissant. Mais la guerre éclate et vient bousculer la vie du couple…
Podcasts (1)

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Jean Rochefort
Pavlik   06 décembre 2015
Jean Rochefort
Si vous trouvez que les gens qui ont le RSA sont des assistés, démissionnez et vivez avec 470€ par mois et vous aurez autant de chance qu'eux.
Commenter  J’apprécie          620
carre   18 octobre 2013
Ce genre de choses de Jean Rochefort
Belmondo signe autographe sur autographe. Apitoyé, on m'en demande un. Pour en rire et par dérision, je signe "de Funès". Rapidement, autour de moi, on se presse, je persiste et signe "de Funès", puis l'amour-propre m'envahit et, courageusement, je décide d'utiliser mon patronyme.

Le récipiendaire : "Qui c'est ça, Rochefort ?

- C'est moi.

- Soyez gentil, signez "de Funès".»
Commenter  J’apprécie          450
Jean Rochefort
carre   11 mars 2013
Jean Rochefort
"Au lieu de financer les bons films, les technocrates de la télé ne jurent que par Mimie Mathy, notre grande artiste populaire. Vous avez déjà regardé Joséphine, ange gardien? Je m'en suis tapé un en entier. C'est pas possible, elle assassine nos contemporains."
Commenter  J’apprécie          426
Jean Rochefort
carre   09 octobre 2017
Jean Rochefort
« Plus l'homme est sensible et moins le sexe est un muscle. »
Commenter  J’apprécie          380
Jean Rochefort
tamara29   05 novembre 2017
Jean Rochefort
J'appartiens au patrimoine. Il y a le jambon de Bayonne, Noiret, Marielle et moi.
Commenter  J’apprécie          310
Jean Rochefort
sabine59   16 octobre 2017
Jean Rochefort
Si j'ai un talent, c'est de mettre tout le monde copain. J'ai le goût des autres. Le goût des autres, voilà un beau titre!



Interview Le Figaro juillet 2015
Commenter  J’apprécie          260
cecilit   04 mars 2015
Ce genre de choses de Jean Rochefort
En sixième, à Vichy, en 1942-1943, j'ai un copain juif, on se dispute pour un stylo et moi je lui dis : "Sale Juif ".

le lendemain, à la sortie, une petite femme me fixe longtemps, je baisse les yeux sans savoir pourquoi. Elle approche, me colle une baffe, c'est sa mère, je n'oublierai pas.Merci.
Commenter  J’apprécie          230
noor   26 novembre 2013
Ce genre de choses de Jean Rochefort
Dix ans plus tard, mon intrusion dans leurs amours fut discrète mais il y eut de mauvaises langues.[…] Il y avait dans son œuvre comme une nécessité de gaieté, comme une enfance rattrapée coûte que coûte qui m'enchantait. J'étais fier du talent de l'amant de la femme que j'aimais.
Commenter  J’apprécie          163
noor   30 octobre 2014
Ce genre de choses de Jean Rochefort
Le plat principal arrive, pourquoi ne serait-ce pas un cassoulet de pingouin, puisque le monde est fou, puisque folle est la vie, puisque le couple du film 'The Brown Bunny' s'assied à la table voisine ? [...]

A lui de jurer sur la tête de ses proches qu'il ne sera plus jamais membre d'un jury, qu'il n'ira plus jamais au cinéma, qu'il n'en achètera plus jamais les Cahiers.

Et à cet instant, les yeux embués, il décide d'acquérir un petit chien qu'il promènera inlassablement sur les bords de Seine.
Commenter  J’apprécie          100
Lorraine47   07 août 2014
Ce genre de choses de Jean Rochefort
Dans nos cerveaux, le désir de l'autre ne passe jamais par le circuit de la réflexion, m'assène un jour, et un peu tard, le Dr Mamoudy, chirurgien et ami, ce qui n'est pas incompatible.

Il naît de l'olfactif, du tactile et aussi de la supposition du visible pour rassurer les fanas du SMS.
Commenter  J’apprécie          100
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Jean Rochefort, ce héros !

Une balle dans le canon un film de Michel Deville et Charles Gérard sorti en 1958. Jean Rochefort y joue le rôle de Léopold, le barman du "Tip Tap". Scénario adapté du roman de ......?........

Frédéric Dard
Paul Kenny
Albert Simonin
Léo Mallet

10 questions
156 lecteurs ont répondu
Thème : Jean RochefortCréer un quiz sur cet auteur
.. ..