AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 222 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 14/09/1952
Biographie :

Jean Sévillia est un écrivain et journaliste français, auteur de biographies et d'essais historiques.

Au terme d'études de lettres et d'histoire à la Sorbonne, et après son service militaire, il choisit la voie du journalisme. En 1978, il fait ses débuts à la Presse française (titre aujourd'hui disparu). Entré en 1981 au Figaro Magazine, il en devient rédacteur en chef adjoint au service culture en 1994. Parallèlement, il collabore au Figaro Hors-Série, au Spectacle du Monde, à L'Homme nouveau, à La Nef et à Politique Magazine.

Le premier livre de Jean Sévillia, « Le Chouan du Tyrol », est une biographie d'Andreas Hofer publiée en 1991. Le deuxième est consacré à la princesse Zita de Bourbon-Parme, « Zita, impératrice courage », en 1997.
Ses ouvrages s'enchaîneront ensuite tous les deux ou trois ans : « Le Terrorisme intellectuel » (2000), « Historiquement correct » (2003), « Quand les catholiques étaient hors la loi » (2005), « Moralement correct » (2007).

En 2007, Jean Sévillia est admis, au titre de personnalité du monde littéraire ou de la presse, au jury du prix littéraire de la Saint-Cyrienne.

En 2011, Jean Sévillia publie « Historiquement incorrect », une étude sur l'Histoire et ses falsifications et une « Histoire passionnée de la France » en 2013.

Suivront « La France catholique » en 2015 et « Écrits historiques de combat » en 2016
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Jean Sévillia est venu présenter le livre collectif : «L'Église en procès : la réponse des historiens », aux éditions Tallandier. Résumé : Les croisades étaient-elles une entreprise impérialiste à l?encontre de l?Orient musulman ? L?Inquisition a-t-elle brûlé des milliers d?hérétiques ? La chrétienté médiévale était-elle antisémite ? L?Église s?est-elle vraiment interrogée pour savoir si les femmes avaient une âme ? Les papes de la Renaissance ressemblaient-ils tous aux Borgia ? Pendant les guerres de Religion, les catholiques ont-ils fait preuve d?intolérance alors que les protestants incarnaient la liberté d?esprit ? Galilée a-t-il été condamné parce que les papes s?opposaient aux découvertes scientifiques ? L?Église du xixe siècle était-elle par principe hostile à la modernité ? Dans les années 1930, le Vatican s?est-il aveuglé par anticommunisme sur les dangers du fascisme et du nazisme ? Autant de questions explosives en forme de réquisitoire dans un procès couramment fait à l?Église catholique. Les réponses données ici par quinze historiens visent d?abord à remettre en contexte chaque question dans son époque, avec le souci d?éviter tout anachronisme. Sans jamais remplacer la légende noire par une légende dorée, cette fresque alerte et passionnante redonne sa place à une investigation historique sans préjugés ni ?illères. https://www.laprocure.com/eglise-proces-reponse-historiens/9791021031715.html
+ Lire la suite
Citations et extraits (81) Voir plus Ajouter une citation
lecassin   14 juin 2018
Zita impératrice courage de Jean Sévillia
Les nations sont peut-être mortelles, mais les idéologies plus encore…
Commenter  J’apprécie          230
lecassin   03 novembre 2016
Zita impératrice courage de Jean Sévillia
Si tous les hommes sont égaux en dignité devant Dieu, l'harmonie sociale naît du respect des différences, provient l'accomplissement du caractère particulier de chacun, individu ou communauté.
Commenter  J’apprécie          120
lecassin   01 novembre 2016
Zita impératrice courage de Jean Sévillia
Vienne, 1er avril 1989.

Devant l'église des Capucins, le cocher a tiré les rênes. Tenus en bride, les six chevaux noirs ont fait halte. A main droite, leurs écuyers en uniforme portent brassard de deuil. Le monumental corbillard est sommé d'une volée d'aigles à deux têtes. Et de la couronne impériale.
Commenter  J’apprécie          90
lecassin   29 novembre 2011
Le terrorisme intellectuel de 1945 à nos jours de Jean Sévillia
Le terrorisme intellectuel est une mécanique totalitaire. Pratiquant l'injure, l'anathème, le mensonge, l'amalgame, le procès d'intention et la chasse aux sorcières, il fait obstacle a tout vrai débat sur les questions essentielles qui engagent l'avenir. Quand on se sera enfin débarrassé de telles méthodes, la France redeviendra le pays de la liberté.
Commenter  J’apprécie          70
Woland   26 décembre 2007
Le terrorisme intellectuel de 1945 à nos jours de Jean Sévillia
"... Ils auront épousé toutes les idéologies. En 1945, ils professaient que l'URSS était un paradis, et rédigeaient des poèmes à la gloire de Staline. En 1960, ils prétendaient que la décolonisation résoudrait miraculeusement les problèmes des peuples d'outre-mer. En 1965, ils saluaient la juste lutte de Fidel Castro, Hô Chi Minh et Mao. En 1968, ils proclamaient que le bonheur naîtrait de la suppression de toute contrainte. En 1975, ils se réjouissaient de la prise du pouvoir par Pol Pot au Cambodge. En 1981, ils croyaient quitter la nuit pour entrer dans la lumière. En 1985, ils soutenaient que la France se devait d'abaisser ses frontières afin d'accueillir les malheureux de la terre entière. En 1992, ils assuraient que l'Etat-nation était fini, et que l'Europe du traité de Maastricht ouvrait une ère nouvelle dans l'histoire de l'Humanité. En 1999, ils affirmaient que la famille et la morale étaient des concepts dépassés. ..."
Commenter  J’apprécie          50
lecassin   30 novembre 2011
Historiquement correct : Pour en finir avec le passé unique de Jean Sévillia
Chaque jour, des spécialistes qui ont consacré des années à tel ou tel sujet subissent l’épreuve de découvrir, au hasard d’un article de journal, d’une émission de radio ou de télévision des contrevérités flagrantes.
Commenter  J’apprécie          60
Fortuna   19 décembre 2014
Historiquement incorrect de Jean Sévillia
En histoire, le politiquement correct se traduit par trois symptômes principaux. En premier lieu l'anachronisme, le passé‚ étant jugé‚ selon les critères politiques, moraux, mentaux et culturels d'aujourd'hui. En deuxième lieu le manichéisme, l'histoire ‚ étant conçue comme la lutte du bien et du mal, mais un bien et un mal définis selon les normes actuellement dominantes. En troisième lieu l'esprit réducteur, la complexité du passé étant gommée au profit d'un ou deux facteurs explicatifs qui, en occupant tout le champ de la connaissance, faussent l'interprétation de la réalité.
Commenter  J’apprécie          50
lecassin   30 novembre 2011
Historiquement correct : Pour en finir avec le passé unique de Jean Sévillia
Partis à la conquête du monde pour répandre la foi de Mahomet, les Arabes prennent la Palestine en 638. Les Chrétiens de Palestine sont tolérés. Cependant, ils sont réduits à la condition de dhimmi : moyennant le port de signes distinctifs et le paiement d’un impôt spécial, la djizya, ils sont autorisés à pratiquer leur culte. Mais il leur est interdit de construire de nouvelles églises, ce qui, à terme, les condamne.
Commenter  J’apprécie          50
nightsreadings   29 février 2016
Les derniers jours des reines de Jean Sévillia
« Qu’il ait ou non souhaité la mort de Cléopâtre, Octave l’aura brillamment exploitée en poursuivant cette comédie de la mansuétude commencée avec les obsèques officielles accordées à Antoine. Ce fut d’abord cette tentative, mi-tragique mi-burlesque, de réanimation sur le cadavre de Cléopâtre. Ensuite, l’organisation de ses funérailles officielles. Enfin, son ensevelissement au côté de son mari, comme tous deux l’avaient souhaité. Tout cela était le point d’orgue et le point final de l’histoire officielle qui allait s’écrire. Le général et chef d’État romain Antoine ne serait plus que l’époux soumis de Cléopâtre, l’ennemie mortelle de Rome auprès de laquelle il repose pour l’éternité.





Restait à régler le sort des enfants. […] Les jumeaux Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné, tout juste âgés de dix ans, prendront la place de leur mère lors du triomphe d’Octave. La fille sera confiée à Octavia et, plus tard, mariée au roi Juba II de Maurétanie. Ces deux-là étaient faits pour se rencontrer. Lui aussi avait figuré à un triomphe, celui de César, seize ans plus tôt, en remplacement de son père suicidé ; et lui aussi avait été élevé par Octavia. On perd en revanche toute trace du garçon, ainsi que du puîné, le petit Ptolémée Philadelphe. Ont-ils été liquidés discrètement ? Sont-ils morts jeunes de maladie ? Plutarque et Dion Cassius affirment qu’ils furent épargnés et bien traités, ce qui laisse supposer leur passage dans la pouponnière d’Octavia. Sans certitude…





Octave s’attardera quelques jours à Alexandrie pour signifier aux Égyptiens l’acte de décès de la dynastie lagide. Cela se fera très simplement. Il visitera le tombeau d’Alexandre le Grand et touchera la momie, mais il refusera de se rendre dans la sépulture des Ptolémée. À sa suite égyptienne qui insistait, il répondra, selon Dion Cassius, par cette phrase définitive : « J’ai désiré voir un roi et non des morts ! » Alexandre avait bâti un empire éphémère sur lequel ses diadoques, parmi lesquels Ptolémée, s’étaient taillé des royaumes. Cet empire revivait maintenant au travers de Rome. La dynastie lagide n’avait plus de raison d’être.





Ce jour d’août – 30 disparaissait le dernier grand royaume hellénistique. L’Égypte devenait une province romaine. Et Cléopâtre entrait dans la légende. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
majanissa   10 décembre 2009
Le dernier empereur. Charles d'Autriche, 1887-1922 de Jean Sévillia
Je me rappelle une visite sur le front du Karst, une puanteur effroyable, indescriptible. Jusqu’au loin que je regardais, je voyais des cadavres de soldats tombés, et des rats, des rats, des rats horribles et énormes partout. Ils vinrent jusqu’à nos voitures et grimpaient aux roues. Un cauchemar.
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..