AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.98/5 (sur 153 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Laval, Mayenne , 1951
Biographie :

Jean-Yves Reuzeau est un poète, écrivain et directeur littéraire.

En 1975, il crée avec Marc Torralba les éditions Le Castor Astral dont il assure depuis la direction générale.

Parallèlement, Jean-Yves Reuzeau anime la revue "Jungle" depuis 1977 et la revue "Inuits dans la jungle" depuis 2008. Il a travaillé une dizaine d’année dans l’édition musicale pour WEA (Warner, Elektra, Atlantic).

Il est l'auteur d'anthologies, de poèmes, de romans et de biographies de musiciens. Il est par ailleurs le biographe français de Jim Morrison et Janis Joplin (Gallimard).

page Facebook : https://www.facebook.com/jeanyves.reuzeau/


Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Yves Reuzeau   (23)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (96) Voir plus Ajouter une citation
Jean-Yves Reuzeau
 
 
Une gare dissimulée derrière une mairie. Rails. Lignes de vie.
Lignes de cœur. Le pouls affolé de la cité bat alors la chamade.
Toute une jungle d’urgences. Les bars invitent à la palabre.
Tournée générale. Verres alignés sur le zinc. Tronches rougies
Dans le glacis des miroirs. Rêves poisseux du hasard. Du PMU.
Zone interdite de l’espoir. Nos vies manquent de pittoresque.
Certains savent que le cimetière murmure à deux pas d’ici.

Commenter  J’apprécie          150
Jean-Yves Reuzeau
LE POÈTE ASSASSIN

à Olivier Lécrivain

En longeant le square à midi. Une volée de fillettes
éparpille le jour engorgé de soleil. Printemps tardif.
Un bruissement. Une entaille dans la lumière.
Les secondes s'égrènent et se figent sur la pellicule.
C'est un instantané. Flou. D'une rapidité fulgurante.
L'oeil ébroue le puzzle. Reconstruit le souvenir.
Cette vision agit comme un glaçon sur la nuque.
Nulle certitude. Place de la République. Clic.
Clac. Un arc-en-ciel impossible strie les paupières.
J'aurais pu franchir la rue comme une mangrove
pullulant de caïmans. Et seul un klaxon suraigu
me réveille. Un film surimposé sur la rétine.
Un monde caché derrière le monde suffit
parfois à poignarder la réalité. C'est ainsi.
Commenter  J’apprécie          140
Carl Norac

J'ai attrapé la poésie.
Je crois que j'ai serré la main
à une phrase qui s'éloignait déjà
ou à une inconnue qui avait une étoile en poche.
J'ai dû embrasser les lèvres d'un hasard
qui ne s'était jamais retourné vers moi.
J'ai attrapé la poésie, cet espoir virulent.
Commenter  J’apprécie          140
Combien de vies ai-je vécues?
J'aime à penser six
et qu'il me reste une septième
à honorer
Des pages blanches
que j'aurai plaisir à remplir
avec de jolis petits riens
des mots ressuscités
à force d'être caressés
dans le sens de la lumière
et de la volupté

Abdellatif Laâbi
Commenter  J’apprécie          140
Jacques Roubaud ,
Ouliporimes

Serf

Manie la houe
Bois la souffrance jusqu'à la lie
Au bord du Pô



Poète

A la branche de houx
Tel qu'en lui-même enfin l'éternité le lie
Edgar Poe
Commenter  J’apprécie          110
Silence tant de silence
Pour que germe cette parle autre
Sans la foi donnée aux mots
Les mots il faut les taire les torturer
et risquer le taire jusqu'à terre

Guy Allix
Commenter  J’apprécie          110
3 février 2021
Revoilà les jours fermés
heureusement prés et bois
ne sont pas confinés

les oiseaux continuent
de caresser le ciel
dans le sens du bleu

Les beaux jours sont derrière la pluie.
Guy Goffette
Commenter  J’apprécie          90
‘Je préfère vivre une dizaine d’années hyper à fond plutôt que jusqu’à soixante-dix ans, écroulée au fond d’un fauteuil face à une télé. Je ne veux rien faire à moitié et vivre uniquement l’instant présent.’
Commenter  J’apprécie          90
Jean-Pierre Siméon

Sans frontières fixes

Bienheureux les fleuves
qui n'ont pas de frontières
et bienheureux les vents
qui sautent les murailles:
ils sont du pays où ils respirent

Bienheureuse la nuit
que partout on accueille
comme une amie de toujours
et bienheureux le chêne
qui partage le son hasard
avec le tremble et l'églantine

Ah faites-moi un homme
comme une rivière
comme un vent comme un arbre
jouissant du droit du ciel

citoyen du songe
où son regard de pose ( ? de, ne serait-ce pas plutôt "se" pose)
Commenter  J’apprécie          80
Le premier désir

Vous connaissez cette habitude:
se souvenir de ses premiers rires d'enfants,
puis les enfermer dans une main, les garder
comme on serre une mésange captive, une poignée de coccinelles.

Carl Norac
Commenter  J’apprécie          81

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jean-Yves Reuzeau (261)Voir plus

Quiz Voir plus

le livre de saskia

Où Saskia rencontre t-elle Tod la première fois?

dans le métro
à Paris
au lycée
dans le parc

8 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Marie PavlenkoCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..