AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.39 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Conservateur en chef honoraire au Département des Peintures du Musée du Louvre

Source : Catalogue SUDOC
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
raynald66   23 novembre 2013
Goya de Jeanine Baticle
LES MAJAS = Au cours de cette impressionnante période créatrice, où Goya abandonne consciemment, par une décision personnelle et solitaire, l'art du XVIIIème siècle, deux oeuvres connaissent une gloire juste et méritée, les Majas, qui ont appartenu toutes les deux à Manuel Godoy, favori de la Reine et Premier ministre du roi. Elles représentent également un moment de rupture avec la tradition : la femme qui est étendue, souriante, n'est plus Venus ou Danaé.

Goya abandonne la mythologie à laquelle avait recouru Velasquez lui-même avec sa Vénus au miroir, et il représente pour la première fois dans l'histoire un personnage de femme, nu et vêtu, qui n'a d'autre raison d'être que la pure et simple représentation de la beauté féminine. La franchise effrontée de ces deux oeuvres a dû émouvoir profondément ceux qui les ont connues et il est curieux de souligner que, parmi tant d'oeuvres de l'artiste, seules les Majas valurent à leur auteur le danger d'un interrogatoire devant l'inquisition : celle ci le fit comparaitre en 1814 pour connaître la raison de ces peintures, la personne qui les lui avait commandées et ce que l'on prétendait en faire. Il est indubitable que ces toiles n'avaient plus rien à voir avec les Vénus idéalisées du passé. Comme tant d'autres oeuvres de Goya, elles sont devenues un symbole et une enseigne de liberté et de modernité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MonCharivariLitteraire   22 mars 2019
Goya d'or et de sang de Jeanine Baticle
n a tout reproché à Goya: son dessin (aucune technique…), sa couleur ( aucune vraisemblance…) et plus généralement ses sujets: le fantastique a longtemps eu mauvaise presse au 19ème siècle, malgré le gout des romantiques pour le morbide et l'excessif.
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraire   09 juillet 2018
Velázquez : Peintre hidalgo de Jeanine Baticle
contrairement à celle de Rubens ou de Poussin la correspondance de Velázquez a presque entièrement disparu, ce qui parait étrange. Seuls six lettres ont été retrouvées; quatre datées de 1649-1650, découvertes récemment et destinées au Marui Malvezzi à Bologne; une de 1654, adressée au cardinal Massimi (publiée en 1960° et une autre publiée en 1904? , écrite en 1660 au peintre Valentin Diaz peu avant de mourir. Rédigées avec simplicité, elles montrent l'artiste surtout préoccupé de sa vie publique.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   22 mars 2019
Goya d'or et de sang de Jeanine Baticle
au cours de ces années de guerre où le lux et le reflux des armées anglaises, espagnoles, françaises, entrainent la famine et la mort quotidienne dans leur sillage, Goya trouve en lui même de suffisantes ressources physiques et morales pour produire une série de grandes toiles qui lui ont assurées une immense réputation de peintre de genre: les merveilleux portraits de l'actrice Antonia Rarrate tous d'un style et d'une technique de cent années en avance sur son temps.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   09 juillet 2018
Velázquez : Peintre hidalgo de Jeanine Baticle
peu de peintre ont fait fortune aussi brillant que celui ci. il mourut à Madrid en 1660, comblé d'honneurs et de richesses. Son principal talent fut de peindre les portraits. j'en ai vu d'un pinceau léger que Van Dyck n'aurait pas désavoué, et d'autres touchés avec une hardiesse inconcevable, et qui, à leur distance , faisait un effet surprenant, et qui allaient jusqu'à produire une illusion parfaite.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   09 juillet 2018
Velázquez : Peintre hidalgo de Jeanine Baticle
les éléments biographiques fournis par Francisco Pacheto dans "l'arte de la pintura", terminé en 1638 et publié en 1649, ont une valeur inestimable: ils apportent des informations de première main sur le caractère du maitre des "minimes". Ils ne peuvent pas être toujours pris au pied de la lettre, car le beau père est parfois tenté de montrer la réussite de son gendre sous un jour le plus favorable.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   09 juillet 2018
Velázquez : Peintre hidalgo de Jeanine Baticle
ce fut le peintre qui sut le mieux pénétrer l'âme espagnole; celui qui trouva la forme et l'expression les plus appropriés à l'esprit de son pays. il a peint avec une telle finesse et une telle acuité, avec tant de vigueur et de précision, de simplicité et de force d'expression qu'à la vue de ses œuvres les plus grands artistes peuvent être tentés de briser leurs pinceaux.

Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   09 juillet 2018
Velázquez : Peintre hidalgo de Jeanine Baticle
peintre de la cour préféré du roi, Velázquez n'est pas toujours apprécié par les artistes de son temps. il est mieux compris des poètes comme Quevedo, Gracian; en Italie comme Boschini ou Giodano on aime ce peintre très moderne e, en France on l'ignore totalement. redécouvert au XVIIIème siècle, Velázquez retrouve dès la fin du XIXème siècle la place due à son génie.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   09 juillet 2018
Velázquez : Peintre hidalgo de Jeanine Baticle
comment peut on en ces temps de calamités et de pertes pour l'Espagne, songer à s'occuper d'acheter des œuvres d'art, surement sans les payer, particulièrement au Pape? écrit l'évêque de Malaga. Velázquez ne se soucie guère de son opinion. Arrivé à Gênes début mars 1649, il restera en Italie près de deux et demi, malgré les rappels réitérés de Philippe IV.

Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   09 juillet 2018
Velázquez : Peintre hidalgo de Jeanine Baticle
fabuleusement enrichie par le commerce d'Amérique, Séville est à la fin du XVIème siècle la ville la plus peuplée d'Espagne. on la qualifie de bouvelle Rome, afin de faire oublier l'importance séculaire de l'occupation arabe. Son développement urbain, qui déclinera au milieu du XVIIème siècle, est considérable entre 1550 et 1600. Velázquez y nait en 1599.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Interro surprise (2) :))

Arthur Rimbaud a publié un recueil de poèmes en prose, intitulé " Une saison ........"

blanche et sèche
vers l'automne
au paradis
pleine d'envies
pluvieuse
en enfer

15 questions
57 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , musique , peinture , écrivainCréer un quiz sur cet auteur