AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4 /5 (sur 26 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jeanne Burgart Goutal est normalienne, professeure agrégée de philosophie et enseignante de yoga.

Elle mène depuis près de dix ans une recherche sur l’écoféminisme, mêlant approches théorique et vécue, d’abord à travers les livres puis à la rencontre de personnes et collectifs qui tentent de donner corps aux idéaux écoféministes, de Paris au nord de l’Inde en passant par les Cévennes.

Elle a publié plusieurs textes de référence sur le sujet, dont "Être écoféministe" (L’Echappée, 2020).



Source : leprintempsdesfameuses.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Jeanne Burgart Goutal   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans le champ politique, les médias, le business du bien-être, les références à l'écoféminisme font florès et semblent être brandies avec toujours plus de facilité. Un comble pour ce courant critique du patriarcat et du capitalisme, dont Jeanne Burgart Goutal nous décrit les principes et la diversité. L'émission intégrale : https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/040222/l-ecofeminisme-combien-de-recuperations#at_medium=custom7&at_campaign=1050 Vous connaissez notre émission À l'air libre ? Votre avis nous intéresse https://mdpt.fr/39yQZsn Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement#at_medium=custom7&at_campaign=1050 Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart : https://www.youtube.com/user/mediapart

+ Lire la suite

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
chouette_maman_bouquine   23 avril 2022
ReSisters de Jeanne Burgart Goutal
On ne croit plus au féminisme séparée de l'écologie, pas plus qu'à l'écologie séparée du féminisme, ni à ces enjeux s'ils sont séparés des combats sociaux, antiracistes et décoloniaux. C'est vital de penser l'interconnexion des luttes, parce que, si on les sépare, même les plus beaux idéaux tournent au vinaigre !
Commenter  J’apprécie          20
Jeanne Burgart Goutal
BRAEM   05 mars 2021
Jeanne Burgart Goutal
Les écoféministes proposent aussi de cesser de penser le monde en termes de dualités : corps/esprit, intellect/émotion, homme/femme, humain/nature. Parce que cela découpe et hiérarchise le monde. Ainsi, elles développent l'idée que la spiritualité, l'intuition ne sont pas les ennemis de la rationalité, de l'objectivité, ni de la maîtrise technique. On n'a plus besoin de croire que pour réfléchir, apprendre, diriger, on devait se couper de nos sentiments et de notre empathie.

Dans le magazine Kaizen n°55, mars, avril 2021
Commenter  J’apprécie          00
Aluminium   20 mars 2022
ReSisters de Jeanne Burgart Goutal
Risques de l'écologie seule :

- Créer des parcs naturels protégés... en expulsant des populations autochtones.

- Interdire les voitures polluantes... sans donner les moyens aux plus pauvres d'en changer.

- Passer au zéro déchet... en faisant la charge mentale écologique sur les épaules des femmes.

- Acheter des produits bio... fabriqués dans des conditions injustes à l'autre bout de la planète.

ETC.
Commenter  J’apprécie          00
Jeanne Burgart Goutal
BRAEM   05 mars 2021
Jeanne Burgart Goutal
Dans l'imaginaire occidental moderne, dans les romans, les récits religieux, les films et mythes, la femme est souvent associée symboliquement à la nature. Les femmes sont rapprochées de la Terre, de la Lune, des émotions. Tandis que l'homme incarne la raison. Alors rejeter notre animalité, et donc notre mortalité, implique de rejeter les femmes.

Dans le magazine "Kaizen" n° 55, mars, avril 2021.
Commenter  J’apprécie          00
Aluminium   20 mars 2022
ReSisters de Jeanne Burgart Goutal
Imaginez : toutes les nounous du quartier gagnent au loto, et du coup elles arrêtent de s'occuper des enfants des autres. Je vois d'ici le tableau :

- Mais enfin madame Ocampo, comment on va faire sans nounou ? !

- Euh... vous allez vous occuper de vos enfants, par exemple ?

- Mais on a pas le temps, on travaille, nous !

- Désolée, c'est aussi du travail, les enfants...
Commenter  J’apprécie          00
Aluminium   20 mars 2022
ReSisters de Jeanne Burgart Goutal
Risques du féminisme seul :

- Accéder en haut de la pyramide... grâce à un métier qui participe davantage à l'écocide.

- Mettre en place des dispositifs d'ascension sociale... qui ne concernent que quelques privilégiées.

- S'émanciper des tâches domestiques... par l'exploitation de personnes plus précaires (au lieu de les partager avec les hommes).

ETC.
Commenter  J’apprécie          00
Aluminium   20 mars 2022
ReSisters de Jeanne Burgart Goutal
Risques de la justice sociale et raciale seule :

- Faire primer l'unité dans la lutte... en faisant taire les revendications spécifiques aux différents groupes.

- Mener des combats en faveur d'une minorité... tout en reproduisant les schémas patriarcaux.

- Gagner en pouvoir d'achat... et l'utiliser pour surconsommer au détriment de la planète.

ETC.
Commenter  J’apprécie          00
Jeanne Burgart Goutal
BRAEM   05 mars 2021
Jeanne Burgart Goutal
Pour les écoféministe, l'exploitation de la Terre et des êtres par le "patriarcapitalisme" serait aussi liée au fait que beaucoup d'hommes auraient été déconnectés de leurs émotions et du vivant. Ce que les hommes ont à y gagner, c'est la satisfaction de vivre dans un monde plus juste.



Dans le magazine "Kaizen" n° 55 mars avril 2021
Commenter  J’apprécie          00
Aluminium   20 mars 2022
ReSisters de Jeanne Burgart Goutal
Risques du postcolonialisme seul :

- Rattrapé les pays "développés"... en accélérant l'exploitation des ressources naturelles.

- Obtenir son indépendance... et subir une élite locale corrompue qui confisque le pouvoir.

- Lutter pour récupérer une souveraineté économique... en reproduisant les inégalités hommes/femmes.

ETC.
Commenter  J’apprécie          00
Aluminium   20 mars 2022
ReSisters de Jeanne Burgart Goutal
Pour nous, les chats, attraper de la nourriture, se nettoyer, se faire un coin propre et douillet, roupiller au soleil, ronronner avec ses petits contre soi, c'est ça, la vie ! Non ? En tout cas, c'est mon avis. Mais apparemment, Leurs Majestés les Humains voient les choses autrement.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Féline

Comment s’appelle le petit frère de Louise

Clément
Tristan
Satie
Alban

9 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Félines de Stéphane ServantCréer un quiz sur cet auteur