AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.79 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jeanne Burgart Goutal est normalienne, professeure agrégée de philosophie et enseignante de yoga.

Elle mène depuis près de dix ans une recherche sur l’écoféminisme, mêlant approches théorique et vécue, d’abord à travers les livres puis à la rencontre de personnes et collectifs qui tentent de donner corps aux idéaux écoféministes, de Paris au nord de l’Inde en passant par les Cévennes.

Elle a publié plusieurs textes de référence sur le sujet, dont "Être écoféministe" (L’Echappée, 2020).



Source : leprintempsdesfameuses.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Jeanne Burgart Goutal   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Penser l'Anthropocène avec Jeanne Bergart Goutal


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Jeanne Burgart Goutal
BRAEM   05 mars 2021
Jeanne Burgart Goutal
Les écoféministes proposent aussi de cesser de penser le monde en termes de dualités : corps/esprit, intellect/émotion, homme/femme, humain/nature. Parce que cela découpe et hiérarchise le monde. Ainsi, elles développent l'idée que la spiritualité, l'intuition ne sont pas les ennemis de la rationalité, de l'objectivité, ni de la maîtrise technique. On n'a plus besoin de croire que pour réfléchir, apprendre, diriger, on devait se couper de nos sentiments et de notre empathie.

Dans le magazine Kaizen n°55, mars, avril 2021
Commenter  J’apprécie          00
Jeanne Burgart Goutal
BRAEM   05 mars 2021
Jeanne Burgart Goutal
Dans l'imaginaire occidental moderne, dans les romans, les récits religieux, les films et mythes, la femme est souvent associée symboliquement à la nature. Les femmes sont rapprochées de la Terre, de la Lune, des émotions. Tandis que l'homme incarne la raison. Alors rejeter notre animalité, et donc notre mortalité, implique de rejeter les femmes.

Dans le magazine "Kaizen" n° 55, mars, avril 2021.
Commenter  J’apprécie          00
Jeanne Burgart Goutal
BRAEM   05 mars 2021
Jeanne Burgart Goutal
Pour les écoféministe, l'exploitation de la Terre et des êtres par le "patriarcapitalisme" serait aussi liée au fait que beaucoup d'hommes auraient été déconnectés de leurs émotions et du vivant. Ce que les hommes ont à y gagner, c'est la satisfaction de vivre dans un monde plus juste.



Dans le magazine "Kaizen" n° 55 mars avril 2021
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Au temps de Bel-Ami

Dans quelle ville se déroule le roman ?

Bordeaux
Lille
Paris

12 questions
1358 lecteurs ont répondu
Thème : Bel-Ami de Guy de MaupassantCréer un quiz sur cet auteur