AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.9 /5 (sur 70 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1984
Biographie :

Jeanne Sélène est née en 1984 sur la planète Terre. De nationalité française, elle a grandi à l’ombre du Mont Saint Michel et de ses légendes. Très tôt emportée par la passion de la lecture, elle commence à raconter des histoires du bout de son crayon à l’âge de 10 ans grâce aux ateliers d’écriture animés par un enseignant.

À 15 ans, les premières images d’un nouvel univers lui apparaissent et elle commence l’écriture du roman de fantasy : "Balade avec les Astres" dont l’action se déroule dans le monde imaginaire d’Astheval. Après ce premier roman, elle en écrit un deuxième "La vengeance sans nom" puis oublie quelques années l’écriture, le temps d’étudier les sciences du langage, la psychologie cognitive et les troubles de la communication de l’être humain.

En 2009, elle décide de publier sur un blog, épisode par épisode, le roman "Balade avec les Astres". Face aux commentaires encourageants de ses lecteurs, elle se lance en 2014 dans l’édition de ce premier roman sous la forme d’une trilogie et poursuit l’aventure de l'écriture.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jeanne Sélène   (26)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
NathalC   09 juin 2017
La Route des chiffonniers de Jeanne Sélène
Nous traversons une route de campagne. Trois hauts conifères bordent la voie verte sur ma gauche. Leurs troncs sont garnis de lierre. Une bouffée d'empathie inexplicable m'envahit. Je me sens soudain comme eux : étouffée. Etouffée par les conventions, par les règles, par la société, par mon éducation, par ma fierté... Etouffée par le monde entier.
Commenter  J’apprécie          260
NathalC   12 juin 2017
La Route des chiffonniers de Jeanne Sélène
Tant de bonheur dans de si petites choses...

Même la vaisselle se révèle un moment de plaisir.
Commenter  J’apprécie          231
NathalC   14 juin 2017
La Route des chiffonniers de Jeanne Sélène
Je marche.

Tout est simple.

Tout est parfait.
Commenter  J’apprécie          201
Chrichrilecture   30 juin 2020
La Route des chiffonniers de Jeanne Sélène
Au carrefour suivant, comme à beaucoup de croisements, une croix s’élève. Elle est taillée dans le granite. Signe ostentatoire de la religion dominante de notre beau pays laïque. Je songe avec ironie aux nombreux scandales dès qu'une autre croyance est mise en avant. La tradition et l'identité nationale ont parfois bon dos...
Commenter  J’apprécie          110
Chrichrilecture   17 octobre 2020
Child Trip de Jeanne Sélène
Rha merdum... C'est quand même à moitié naze de ne pas savoir à qui appartient le matériel génétique actuellement en train de surfer avec le mien dans mon utérus. Sérieux, c'est une sorte de cambriolage quand même.
Commenter  J’apprécie          90
mireillew   01 juin 2016
La Route des chiffonniers de Jeanne Sélène
Je suis à présent nettoyée, légère,ouverte.Je me découvre comme nue, j'ai renoncé toutes les couches enfilées depuis ma naissance:les portes fermées par mon éducation,les constructions mentales forgées par la culture dans laquelle j'ai grandi, les armures censées me protéger des autres...

J'ai retrouvé mon enfant intérieur, dans toute son innocence, dans toute sa spontanéité. Je suis moi, enfin.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   16 novembre 2017
Le sablier des cendres de Jeanne Sélène
Il se souvint du pouvoir et de la réussite, bien sûr, mais alors que l’engourdissement se généralisait à tout son corps, il se souvint surtout des femmes...

Quand, après une longue journée en déplacement, ses collaborateurs avaient prévu une fille pour lui.

Il aimait les voir arriver, faussement timides. De son regard d’acier, il les jaugeait. Elles étaient indubitablement belles et jeunes ; leurs mensurations, idéales. Il était de notoriété publique qu’il aimait les hanches fines, mais les poitrines rondes et généreuses. Les rousses avaient sa préférence. Il aimait découvrir le triangle de leur toison de feu et parcourir leur peau laiteuse.

Il les laissait faire leur show : ondulations provocantes, bouches aguicheuses... Il en savourait d’autant plus la suite, il anticipait. Il aimait sentir son sexe se durcir, se gorger de sang. Il aimait leur langue sur lui et leur regard prometteur. Elles étaient soumises et bien dressées...
Commenter  J’apprécie          10
lottem   06 août 2015
Balade avec les Astres Livre 3 : le Vent du Nord de Jeanne Sélène
Ça y est, j'ai enfin terminé Balade avec les Astres... la fin m'a laissé un goût amer, comme si la perte de ses personnages était réelle. Comme pour chaque livre que j'apprécie, je n'aime pas la fin, car je voudrais passer encore du temps avec ces êtres imaginaires qui m'ont touché, qui ont su trouver une place dans mon cœur de lectrice.

Sincèrement, je me suis attachée à Stellya et sa Dylphane, même au jeune Sheven qui l'a pourtant fait souffrir en la laissant purger la peine de la mort de son père... Ils étaient tous attachants à leur manière et je suis triste de les laisser là...



Pour moi ce livre est un grand succès, (et même si je ne suis pas très très objective étant donné mon lien d'amitié avec l'auteure), qu'il faut découvrir et faire découvrir aux amoureux de fantasy.



Un dernier mot : encore BRAVO Jeanne pour ce beau projet et ces belles histoires que tu nous racontes !



Commenter  J’apprécie          10
stellae   24 avril 2019
Léon et le hérisson de Jeanne Sélène
Une jolie histoire avec de beaux dessins, une belle écriture que l'on suit avec fluidité.

J'ai passé un très bon moment à suivre Léon et sa famille. C'est très bien de sensibiliser les enfants à la protection de la nature et des animaux tout en douceur. Bravo pour ce livre !
Commenter  J’apprécie          20
LydianeArnoult   18 mai 2016
La Route des chiffonniers de Jeanne Sélène
Au carrefour suivant, comme à beaucoup de croisements, une croix s'élève. Elle est taillée dans le granite. Signe ostentatoire de la religion dominante de notre beau pays laïque.
Commenter  J’apprécie          20

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Films scandaleux

"Les turpitudes d'une courtisane financées par des Boches". Cette critique vise un film de Jean Renoir (1926) adapté d'un classique de la littérature française:

Boule de Suif
Nana
La Dame aux Camélias

8 questions
123 lecteurs ont répondu
Thèmes : scandales , films , censure , adapté au cinéma , littérature , interdiction , presse , Moeurs et comportement , sexualité , tabou , religion , politiqueCréer un quiz sur cet auteur

.. ..