AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 5 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Sannois, Val-d'Oise , le 08/06/1933
Biographie :

Jeannine Dion-Guérin est une femme de lettres, poète, comédienne, conférencière, animatrice de radio française.

Elle a exercé dans l'Éducation Nationale en tant que directrice d’école maternelle. Depuis sa retraite, elle se consacre entièrement à la poésie, au théâtre, à la radio.

Auteur d’une vingtaine d’ouvrages publiés en France et en Belgique, elle est notamment la créatrice du projet poétique international et de l’anthologie d’art Vincent, de la toile au poème, réalisés en 1990 sous le haut patronage de Léopold Sédar Senghor pour le centenaire de la mort de Van Gogh.

Comédienne, elle a longtemps participé aux spectacles d'Ermont-sur-Scènes au Théâtre de l'Aventure.

Secrétaire générale de la Société des Poètes Français en 2000-2001, elle a reçu le Prix Léopold Sédar Senghor de poésie 2010.

son blog : http://jeanninedion.canalblog.com
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jeannine Dion-Guérin   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Jeannine Dion-Guérin
coco4649   22 octobre 2017
Jeannine Dion-Guérin
Givre en pelouse





Ma pelouse en sueur

frémissante de partout

frêle esquif en partance

sous la dépendance des vents

voici venu le temps pour toi

d’adopter une hybride prestance.

À peine nourrie de rosée tendre

la saison lunatique œuvre

sans transition à te pétrifier.

Murée par le carcan des givres

et bien qu’éprise de beauté

tu devras t’accepter rigide

sous l’inique magie

de quelques degrés

de plus ou de moins,

abandonnée à ce destin d’herbe

dont le devenir incertain

est désormais de s’accepter

piétiné plutôt qu’admiré.
Commenter  J’apprécie          20
cousin66   16 février 2019
L’écho des nuits de Jeannine Dion-Guérin
Entreprise ardue que de nommer la Nuit car elle est cette entité qui réfute matière au profit d’une batterie de parfums et de sons. Germe informel, elle tente de s’implanter, chair tendre au plus profond mais tégument aussi coriace que ce vieux monde à réinventer.

J’aime à évoquer les ronces tapies dans son âme et mes efforts pour leur échapper. Opiniâtres elles s’imposent autant qu’elles souhaitent s’effacer.

Je n’inviterai pas l’aurore secourable car trop souvent fêlée. La nuit aura loisir de s’adonner à tout caprice qu’il lui plaira de fomenter. Le temps s’appliquera à l’apprivoiser.

Évoquer la nuit, c’est célébrer le doute, tous les doutes, les aider à s’incarner, neuves d’étoiles, à la pointe d’un rocher abrupt. On débute l’escalade de nos fausses convictions sans cesse à éradiquer.

Dans son tremblement de peau, le poème s’invite à la nuit. D’un astre l’autre, il consent à s’abandonner. Si longue cette longue nuit des mots, comment la délivrer de l’angoisse ? Comment la formuler autrement que par sa douceâtre clarté ?

http://jeanninedion.canalblog.com/archives/2012/11/17/25605167.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cousin66   16 avril 2020
Le signe, quel signe de Jeannine Dion-Guérin
Doutes de poète :

Saurai-je découvrir l'ébauche de telle ou telle autre émergence ? Pourrai-je l'authentifier, l'admettre et la transcrire sereinement ?

Au-delà des trames sonores qui parasitent nos réveils (à cet instant vibrations de robinetterie), malgré les rais de lumière filtrés avec parcimonie aux lattes des persiennes, nous pressentons l'approche du Signe...
Commenter  J’apprécie          20
cousin66   16 avril 2020
Le tracé des sèves de Jeannine Dion-Guérin
CONTENTION

Quand pleure l'hévéa



sa larme de latex

enchapant l'horizon



Quand de nos sèves

se tarit le goutte

à

goutte

dans un monde blessé

que comprime

le doute



le fil de chagrin s'étire

jusqu'où point

la rupture
Commenter  J’apprécie          20
cousin66   07 juillet 2017
A l'ombre du baobab de Jeannine Dion-Guérin
Poète laisse-moi être ton dyâli

Griot conteur d'élégies

Ton troubadour de couleur blanche



J'évoquerai toute taga

Sur les notes longues

Du gorong et du balafong



Et par ta bouche je conterai (...)
Commenter  J’apprécie          20
cousin66   13 mai 2020
Et que la joie demeure de Jeannine Dion-Guérin
Lettre à mes médecins



Messieurs de la Faculté,



Laissez-moi la liberté de disposer

de mon corps, espace de jouissance

et d'exultation du coeur et de l'esprit.



Fichez la paix à mes bactéries



qu'elles aient tout loisir de se planquer,

circuler au sein des diverticules

ou appendices répertoriés par vos rayons.



Laissez-les s'ébrouer gaiement, à leur gré

faire gros dos, patte douce, tendre museau



afin qu'elles puissent à vous comme à moi

prouver qu'elles participent utilement

à l'unité, diversité, complexité du Vivant.
Commenter  J’apprécie          10
cousin66   06 janvier 2019
Lumière des mots de Jeannine Dion-Guérin
De la toile vierge (extrait)



De tableaux en tableaux

de rimes en versets



toutes terreurs apaisées

degrés après degrés

aborderont sereinement

le karma de l'éternité
Commenter  J’apprécie          20
cousin66   16 avril 2020
Les étoiles ne sont pas toutes dans le ciel de Jeannine Dion-Guérin
Il se peut que l'oiseau

n'ignore pas de la vie

le péril extrême mais



que mission lui fût donnée

de consoler la feuille jaunie



avant qu'elle n'accepte de mourir
Commenter  J’apprécie          20
cousin66   26 avril 2020
Et que la joie demeure de Jeannine Dion-Guérin
Du passage



Qui ose les mots de l'amour

osera les mots de la mort



Qui contemple les feux du levant

se grisera de l'or du crépuscule



Qui se risque à la source

apprivoisera l'embouchure



là où tous méandres se confondent

se fondent au sable ou aux galets.
Commenter  J’apprécie          10
cousin66   16 avril 2020
Petite suite pour une convalescence de Jeannine Dion-Guérin
Tant de combats menés

que l'ange harassé dut replier

provisoirement ses ailes



comme du tableau de Gauguin



Tant d'arcanes bravés

de solitaires luttes



tant de lois au hasard livrées

de petites et hautes morts affrontées



qu'il exige droit à s'exprimer
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jeannine Dion-Guérin (3)Voir plus


Quiz Voir plus

Personnages de roman 1

Comment se nomme le personnage principal du roman "L’étranger" (A. Camus) ?

Jean-Baptiste Grenouille
Meursault
le docteur Rieux
Jean Valjean

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature françaiseCréer un quiz sur cet auteur