AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.35 /5 (sur 20 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Jennifer Zeynab Joukhadar est une écrivaine américano-syrienne, originaire de la ville de New York.

Elle a été chercheuse dans le domaine biomédical avant de changer de carrière et de se consacrer exclusivement à l’écriture.

Auteure de nouvelles dans divers magazines, elle a été remarquée par la critique.

"La carte du souvenir et de l'espoir" (traduction française parue aux éditions Les Escales, 2018) est son premier roman.

Joukhadar est membre du programme d'art littéraire Lucas Artists Program 2017-2020 du Montalvo Arts Center dans le domaine de la fiction.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Citations et extraits (10) Ajouter une citation
petitsoleil   21 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- On dit que le désert est aussi stérile et vide que la paume d'une main, répondit Rawiya.

Mais il est comme une année éprouvante : empli de bienfaits.
Commenter  J’apprécie          100
petitsoleil   19 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- Des pèlerins, vous avez dit ?

L'homme hocha la tête d'un air incrédule et s'approcha du dromadaire d'al-Idrisi.

- Vous n'êtes pas doué pour le mensonge, mais ne craignez rien.

Je m'appelle Halim et je serai ravi de partager le peu que je possède.

Mes fils et moi n'avons jamais été en faveur de la partition de ces terres.

Quel besoin avons-nous de couvrir la création divine de frontières tracées dans le sang ? Chrétiens et musulmans labourent le sol de cette vallée côte à côte depuis des siècles. Notre peuple est généreux, et l'amour de la paix règne dans nos coeurs. Et puis ...



Il désigna les livres d'al-Idrisi.

- ... pour ma part, j'ai un faible pour les gens instruits et les cartographes.
Commenter  J’apprécie          60
petitsoleil   20 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- Les étoiles sont représentées par des figures humaines ou des animaux, précise Abou Sayyid. Regardez cette fresque : c'est une voûte céleste.

Houda fait courir ses doigts sur l'argile craquelée.

- C'est une carte du ciel, murmure-t-elle.

Enfin, ça l'était, me dis-je. Le temps effrite tout.

A quoi ressemblait-elle autrefois ? J'imagine la peinture bien lisse, la pierre polie. Les hommes sont capables de créer de telles splendeurs, alors même qu'ils livrent tant de choses à la destruction.
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleil   21 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- Tu ne comprends donc pas ? s'écrie Zahra.

Ce n'est pas juste une carte des endroits que nous avons traversés. C'est aussi une carte de nos origines. (...)



Pour la première fois depuis des années, je repense à ce que m'a dit Mama quand j'étais petite : quand on crée une carte, on ne se contente pas de prendre le monde tel qu'il est.

On peint aussi le sien.
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleil   21 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
Je m'aperçois que je ne sais presque rien des souffrances d'Itto et de celles de ses ancêtres ; que chaque histoire est bien plus complexe qu'elle n'en a l'air - même celle des Imazighen et des Normands qui quittèrent la terre qui les avait vus naître. Une langue, un récit, voire une carte sont capables de donner une voix à un peuple - ou de la lui retirer ; mais seuls les mots que l'on forge soi-même nous montrent le chemin vers notre vrai foyer.



- Alors c'est ça, avoir un foyer.

Je trace un cercle dans l'air nous incluant tous - les humains, les chèvres et les chameaux.

Puis je pointe le doigt vers mon coeur et ma langue.

- C'est là que l'on est chez nous.

Personne ne peut nous prendre ça.
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleil   21 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- Autrefois, des gens ont prétendu que notre pays était le leur. Nous ne pouvions plus parler notre langue, ni choisir le nom de nos enfants. Mais nous sommes restés attachés à ce qu'aimaient nos mères. A notre patrimoine. A nos récits.



Ils nous appellent Berbères, un mot qui vient de "barbare".

Mais Amazigh, cela veut dire "homme libre". Tu le savais ?

Personne ne nous empêchera d'être libres.
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleil   21 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- Tu as beau être américaine, tu es toujours syrienne.

- Je ne comprends pas.

- On peut être deux choses à la fois.

La terre natale de tes parents sera toujours en toi. Les mots perdurent.

Comparées à ta langue et à ta famille, les frontières ne sont rien.
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleil   19 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- Pourquoi tous ces conflits ? demanda Rawiya. Ce sont tous des croyants.

- Regarde autour de toi, répondit Khaldoun.

Ces dernières semaines, nous avons vu les forts des Francs, des querelles entre les provinces, la recherche avide de l'or et de l'eau. Des réfugiés chassés de chez eux (...) Un dirigeant qui complote contre un autre. Le monde change

- Mais faut-il vraiment que des vies innocentes soient perdues, dans cette quête insatiable de territoires et d'or ?

Nous sommes des explorateurs, pas des espions.
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleil   19 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- On est les histoires qu'on se raconte. (...)

- C'est tout à fait vrai. (...)

- Quand on ignore l'histoire de ses origines, on risque de voir ses mots recouverts et étouffés par ceux des autres. C'est pour cela que tu ne dois jamais perdre de vue les frontières de tes récits - là où ta voix s'achève, et où celle d'un autre commence.

- Les récits s'habillent de mots, mais c'est pour dresser la carte de l'âme.
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleil   19 décembre 2019
La carte du souvenir et de l'espoir de Jennifer Zeynab Joukhadar
- Comme tous les poètes le savent, l'histoire importe souvent moins que la façon de la raconter.

- Que veux-tu dire ?

- Que nos véritables intentions comptent moins que ce qu'en imaginent nos ennemis.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Jennifer Zeynab Joukhadar(1)Voir plus
Lecteurs de Jennifer Zeynab Joukhadar (28)Voir plus


Quiz Voir plus

Les hommes dans l'Histoire

Roi de Sparte, je suis mort au champ d'honneur pendant la bataille des Thermopyles en 480 avant Jésus Christ.

Léonidas Ier
Nicias
Périclès
Darius

6 questions
221 lecteurs ont répondu
Thèmes : homme , histoireCréer un quiz sur cet auteur