AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 301 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Cambridge , 1970
Biographie :

Pour rien au monde, Jenny Valentine ne renoncerait à l’une de ses activités. Le jour, elle vend des produits bio dans le magasin d’alimentation qu’elle vient d’ouvrir dans une bourgade du Pays de Galles.

Le soir, une fois ses enfants couchés, cette jeune auteur, épouse du musicien Alex Valentine, écrit des romans. Et cela lui réussit plutôt bien.

Son premier livre, Ma rencontre avec Violet Park, s’est vu décerner en 2007 le Guardian Children’s Fiction Price.

Source : www.ecoledesloisirs.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Interview de Jenny Valentine (en anglais)
Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
claireo   12 janvier 2015
La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine
 Des objets en excellent état sont jetés sans arrêt, des objets en excellent état, et des gens, aussi, en excellent état. 
Commenter  J’apprécie          211
LetterBee   27 novembre 2013
La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine
Je n'avais jamais voulu être moi. Mais être ce que l'on est n'est pas vraiment une question de choix. Tout le monde le sait. J'étais Cassiel Roadnight à la surface, mais en dessous j'étais un fou enfermé dans le grenier, un cinglé dans sa cellule, qui gémissait, hurlait, tapait à la porte et la griffait pour sortir.
Commenter  J’apprécie          190
beamag87   30 septembre 2014
Broken Soup de Jenny Valentine
Pour prouver qu'elle prenait bien ses médicaments et qu'elle ne les revendait pas au marché noir, maman était, de temps à autre, obligée de se rendre chez le médecin. Vu le nombre de comprimés qu'elle consommait, elle devait avoir coûté à la sécurité sociale une belle somme et ils devaient sûrement avoir envie de vérifier si elle en était vraiment digne. Pour ma part, j'aurais juré qu'ils s'étaient trompés de prescription parce que la seule chose qui avait changé depuis qu'elle avalait ces pilules, c'est qu'elle avait maigri. Les os de ses mains et de son visage étaient plus saillants qu'avant, tel le sol qui perce sous la neige.
Commenter  J’apprécie          120
CarolineDBruihier   11 mai 2016
Broken Soup de Jenny Valentine
Le cliché était si net qu'on distinguait, sur son front, la cicatrice de varicelle et le rouge de ses joues. On remarquait aussi comment, quand il le voulait, un sourire pouvait illuminer son visage. Il irradiait littéralement. Il semblait sincère et ne posait pas dans un décor minable. Il était juste lui-même, naturel. C'était ce garçon-là qui me manquait.
Commenter  J’apprécie          120
Nadael   14 octobre 2014
Broken Soup de Jenny Valentine
« À cette époque, notre maison était encore un tombeau. Jack était partout. Il souriait sur le seuil des pièces, nous observait dans les escaliers. Il avait tantôt neuf ans, tantôt onze, tantôt quatorze. Ses cheveux étaient coiffés, il avait la raie au milieu, les oreilles saillantes, des dents d'adulte dans sa bouche d'enfant. Quand elle se croyait seule, maman parlait à ses photos. Je l'entendais. Comme s'il était simplement au téléphone, pas mort du tout, mais qu'il avait déménagé et conversait avec elle. Le genre d'appel hebdomadaire qu'il aurait probablement reçu toute sa vie. On aurait pu penser que la mort lui aurait épargné cela. »
Commenter  J’apprécie          110
claireo   06 janvier 2015
La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine
Je ne pensais pas qu'en étant lui je devrais vivre constamment sur les charbons ardents. Je fus incapable de m'en rendre compte.
Commenter  J’apprécie          120
c.brijs   21 septembre 2013
La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine
Je dormais là avec grand-père tous les soirs. Je me faisais un nid de coussins au bout du lit. Il s'asseyait dans son fauteuil en cuir défoncé, et il me faisait la lecture (...). Il me lisait H.G. Wells et John Wyndham, et Huckleberry Finn. Chaque soir, il lisait jusqu'à ce que je m'endorme sur mes coussins, et jusqu'à ce qu'il s'endorme dans son fauteuil. C'est comme ça qu'on se disait bonsoir, en disparaissant au milieu d'une phrase.

Et c'est comme ça que j'ai appris tout ce que je sais, dans cette pièce où se mêlaient le doux tic-tac des horloges, le cliquetis de l'appareil de chauffage à gaz, le velours râpé des coussins contre ma joue, l'odeur du whisky, et le son de la voix de grand-père qui lisait.
Commenter  J’apprécie          100
Nadael   14 octobre 2014
Broken Soup de Jenny Valentine
« – Le problème avec les villes, c'est que quand on s'en va, on ne manque à personne, a fait remarqué Harper en se garant sur une place vide devant nous. On peut tout à fait se passer de nous. Les gens ne voient même pas qu'on est parti. – C'est bien, tu ne trouves pas ? N'est-ce pas mieux si la vie continue sans toi ? Il a souri et m'a répondu qu'il n'avait jamais envisagé les choses sous cet angle. »

Commenter  J’apprécie          90
c.brijs   21 septembre 2013
La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine
C'est drôle comme les choses importantes, celles qui changent la vie peuvent avoir de petites racines lointaines, des débuts dérisoires.
Commenter  J’apprécie          100
Nadael   14 octobre 2014
Broken Soup de Jenny Valentine
« Soudain il fut là, nous regardant droit dans les yeux, la main sur la gorge, les yeux brillants, la bouche grande ouverte, tout sourire. Jack. Son visage ondulait, baigné par le liquide mouvant. On aurait dit qu'il se noyait. J'étais à genoux, la tête sur le rebord froid de la baignoire. J'ignorais comment j'étais arrivée là. Je déglutissais à n'en plus finir, et ma bouche ne cessait de se remplir d'eau. Bee attrapa mon frère à l'aide de ses pinces et le glissa sur le fixateur. Sans un mot, Jack me regardait et riait. Il riait pendant que le fixateur agissait. Il riait tandis que Bee le rinçait sous l'eau afin de lui ôter les produits chimiques et qu'elle rangeait la pièce, échangeait les ampoules et ouvrait les fenêtres. Suspendu à la corde à linge et dégoulinant dans la baignoire, il riait encore et toujours. »
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur