AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.74 /5 (sur 107 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Petit-fils de l’écrivain Marc Behm,

Il porte son premier manuscrit à une maison d’édition à l’âge de 16 ans. Bien que son style se rapproche de celui de son grand-père pour sa propension à créer des histoires un peu folles, son univers est cependant plus sinistre, plus sombre.

2011 "Démolitions en tous genres"
2014 "Le hold-up des salopettes", une adaptation personnelle d’un scénario de son grand-père.

Ajouter des informations
Bibliographie de Jérémy Behm   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La librairie Point Virgule vous propose de frémir avec une sélection de trois romans jeunesse prenant pour thème les fantômes et autres malédictions. - Les Cinq Fantômes, Jeremy Behm, Casterman 10,90€ - Terreur à Smoke Hollow, Katherine Arden, PKJ, 14,90€


Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
Jérémy Behm
Rogues   04 août 2020
Jérémy Behm
Souvent l'ambition, ce ver rongeur intime, fait de l'ambitieux sa première victime.
Commenter  J’apprécie          353
Jérémy Behm
Rogues   29 juillet 2020
Jérémy Behm
L'inspiration, c'est un oiseau minuscule. Quand il s'échappe de sa cage, ou bien tu le suis pour tenter de le rattraper, ou bien il s'envole et tu ne peux plus le revoir.
Commenter  J’apprécie          200
Ziliz   22 mai 2017
Mon ennemi Arnie de Jérémy Behm
C'est sûr, on pouvait haïr quelqu'un de tout son être et lui vouer malgré tout un amour sans bornes. Même s'il cognait votre mère avec un nerf de boeuf si fort qu'il lui arrivait parfois de s'évanouir... ou même, comme Smiley le soupçonnait pour le môme, s'il était responsable de [votre] claudication.

(p. 11)
Commenter  J’apprécie          172
Rogues   01 août 2020
1 million de vues de Jérémy Behm
Même quand on croit qu'il n'y a plus de place , on arrive toujours à libérer un peu d'espace pour le dessert.
Commenter  J’apprécie          90
asnico   13 juin 2017
Mon ennemi Arnie de Jérémy Behm
"Un pour tous et tout pour moi", "Dieu te le rendra parce que moi j'ai pas le temps", voilà les devises d'un monde dans lequel on ouvre mille fenêtres virtuelles tout en fermant la porte de nos cœurs. (p 54)
Commenter  J’apprécie          80
asnico   08 mars 2017
Mon ami Arnie de Jérémy Behm
Sauvegarder les apparences toujours; laisser croire aux parents que leurs enfants resteront éternellement d'innocents bambins dont le seul plaisir coupable est l'ingestion massive de glace au chocolat. (p 43)
Commenter  J’apprécie          70
gabrielleviszs   03 juin 2017
Mon ennemi Arnie de Jérémy Behm
- C'est lorsque j'étais au fond du gouffre que Fox et Cliff ont débarqué dans ma chambre d'hôpital comme deux clowns doctors, continua-t-il. Sans doute ont-ils eu pitié de moi, allez savoir... Ensemble, ils m'ont aidé à oublier la douleur, toutes les douleurs, et m'ont redonné goût à la vie en plaisantant avec moi et en me faisant relativiser les événements que j'avais vécu, ce qui dans mon état était loin d'être gagné. Quand finalement je suis parti vivre chez ma mère, ça a été un vrai déchirement. Mais ce soir, nous voici à nouveau réunis.
Commenter  J’apprécie          50
asnico   15 juin 2017
Mon ennemi Arnie de Jérémy Behm
Au fond, nous sommes tous pareils. Cette société se vante d'être hyperconnectée et ouverte sur le monde entier, mais les relations humaines sont de plus en plus fausses; ces personnes que nous appelons "amis" se résument à quelques lignes et émoticônes sur des réseaux sociaux qui vous zappent à la moindre parole suspecte comme ils jetteraient un mouchoir en papier usagé (p 117)
Commenter  J’apprécie          50
Jangelis   13 juillet 2019
1 million de vues de Jérémy Behm
Ce gamin avait une joie de vivre qui ne manquait pas de la sidérer à chaque fois.

Est-ce qu'il y avait un moment où ça passait ? Où on arrêtait de voir le monde avec les yeux de l'enfance pour se rendre compte de ce qu'il était vraiment ?
Commenter  J’apprécie          50
asnico   11 mars 2017
Mon ami Arnie de Jérémy Behm
Ce qu'il y avait de bien dans l'art moderne, c'est que chacun pouvait l'interpréter à sa sauce (p 120)
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..