AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.23 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Dijon , le 10/03/1968
Biographie :

Après avoir été directeur de l'école de police de Saint-Malo, Jérôme Gauthey est actuellement en poste en Nouvelle Calédonie. Commissaire Divisionnaire, il a effectué une grande partie de sa carrière en Guadeloupe, Martinique ou à Mayotte.
Il est l'auteur de deux romans aux éditions Le Manuscrit au début des années 2000. Il a attendu plus de dix ans pour écrire son troisième roman, "Mayotte Express" et il a également publié " La colère du papillon", prix littéraire des avocats du barreau de Bordeaux en 2018.

Source : https://www.noiredition.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Jérôme Gauthey   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
RobertB   23 août 2019
Mayotte express de Jérôme Gauthey
De retour au service, je laissai mon adjoint grimper à l’étage et filai chez Pelletier. Chef du service d’investigation depuis deux ans, il obtenait d’excellents résultats grâce à une connaissance parfaite de la procédure pénale. Par contre, au niveau de l’humain, il devait se situer dans la limite étroite qui sépare une communicabilité erratique de l’autisme. Ne parlant quasiment à personne s’il n’y était pas obligé, refusant d’arbitrer tout conflit au sein de son propre service, Pelletier constituait un cas d’espèce particulièrement intéressant. Il était une sorte d’observateur contemplatif ne jugeant jamais les autres et leur accordant en toute circonstance une capacité d’écoute toujours égale. Bien entendu, il ne sortait pratiquement jamais du service, en partie parce que je lui avais interdit de le faire depuis qu’en portant une convocation dans un bidonville proche du commissariat, il s’était perdu corps et bien. Il avait erré des heures durant dans les ruelles poussiéreuses par une température insupportable. Par chance pour lui, un groupe de clandestins rigolards l’avaient pris en affection et, tout de go, nous l’avaient ramené après lui avoir offert un quart d’eau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RobertB   22 août 2019
Mayotte express de Jérôme Gauthey
Environ dix jours par an, la pluie envahissait tout. Des gouttes énormes, qui s’écrasaient dans un crépitement sonore, martyrisaient un bitume de piètre qualité toujours prompt à se déliter dès le premier signe d’intempérie. Sauf nécessité impérieuse, une sortie à l’extérieur prenait des airs d’inconcevable et les rares automobilistes stoppaient leur progression, trahis par des essuies-glace soudain rendus inopérants par cette frénésie aquatique.

L’île se recroquevillait, immobile et humide. Seuls, deux ou trois hères vêtus de hardes trempées maintenaient une veille fragile et arpentaient résignés la rue principale. Malgré l’absence d’instructions en ce sens, mes fonctionnaires s’accordaient une trêve dans leur chasse quotidienne aux clandestins. Ils accaparaient alors la salle de repos dans des invectives joyeuses, la transformant rapidement en un vestiaire festif d’après match. La femme de ménage elle-même renonçait à toute activité, nous laissant patauger dans une fange noirâtre, ramenée du dehors, qui se plaisait à infiltrer le moindre recoin du commissariat. On la retrouvait en général chez le responsable de la logistique, occupée à boire du thé ou à manger des gâteaux faits de la veille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RobertB   22 août 2019
La colère du papillon de Jérôme Gauthey
À l’accueil, une fille au visage exagérément maussade lui adressa en coin un léger hochement de tête. Trônant derrière un comptoir en verre, elle feuilletait un périodique à scandale qui évoquait la grossesse d’une quelconque pouffiasse à la célébrité insolite. La nouvelle devait la passionner, car elle ne prononça pas le moindre mot à son endroit, même lorsque Saint-Prix passa devant le comptoir en la saluant d’un geste sobre.
Commenter  J’apprécie          30
RobertB   22 août 2019
La colère du papillon de Jérôme Gauthey
L’officier de quart, affichant une expression molle dans sa large face, se lança avec maladresse dans un complément d’explication : suite à un appel évoquant une agression en cours chez Lina Beaugendre, un équipage avait été diligenté sur place, découvrant le corps dans l’appentis, avant de me trouver ensuite sur le sofa en train de dormir profondément. Ils lui en avaient référé et ce dernier avait jugé utile d’aviser directement la P.J. Je le fixai avec une commisération non feinte :

-Et vous n’avez pas pensé une seconde à me réveiller ?

L’officier hoqueta légèrement. Je le connaissais un peu, on avait échangé quelques mots au débotté à l’occasion d’une prise de service. C’était un type de Saône-et-Loire, du Creusot ou quelque chose d’approchant. En plus d’un estomac pansu, il possédait un accent qui confinait au déraisonnable.

-C’est-à-dire, monsieur le directeur, je ne me sentais pas d’assumer cette responsabilité.

-Vous, vous allez vous retrouver à Compiègne en quart de nuit. C’est bien parti pour !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RobertB   22 août 2019
La colère du papillon de Jérôme Gauthey
Plus loin, après avoir dépassé la zone des commerces, se tenaient assis à même le sol quelques types incertains, parfois vêtus de loques. L’un d’eux, ronflant comme un moteur, semblait pratiquer un alcoolisme de grabat, toujours couché, jamais dessoûlé.

-Des drogués, me précisa la Boule. Ils vivent ici. Et ces types, là-bas, ce sont sûrement des dealers ou quelque chose d’approchant.

Elle me désignait un groupe de types, assis autour d’une table rustique, qui semblaient jouer aux dominos. Ils semblaient plus lourds, plus durs, avec quelque chose d’inquiétant dans le geste. Certains d’entre eux avaient vraiment une sale tronche. Ça me rendait un peu nerveux de me trouver dans un tel endroit. Heureusement que j'avais pris mon arme !
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

♫ Drôles d'intros ♫... Mais on les reconnaît tout de suite !! 🦁 💰

Wiiiiiii-iiii-iiiii-iiii-iiii ooh wim-o-weeeh !

i feel good
le lion est mort ce soir
won't get fool again
cigarette

8 questions
34 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , bruitages , bruits de la nature , cris , début , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur