AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.14 /5 (sur 111 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Narbonne, (Aude) , le 19/03/1897
Mort(e) à : Carcassonne, (Aude) , le 28/09/1950
Biographie :

Blessé au printemps 1918, à 21 ans, atteint à la colonne vertébrale par une balle allemande. Paralysé à hauteur des pectoraux, il perd l'usage de ses membres inférieurs et reste alité toute sa vie à Carcassonne, au 53 rue de Verdun, dans une chambre dont les volets sont fermés en permanence (la Maison des Mémoires , conservée en l'état où se trouve une exposition permanente sur son œuvre).

Avec ses amis François-Paul Alibert, Ferdinand Alquié, Claude-Louis Estève et René Nelli, il fonde en 1928 la revue "Chantiers".

Dans les années quarante, la revue Les Cahiers du Sud le charge d'un "Cabinet de lectures" dont il s'occupe avec Francine Bloch, premier chroniqueur principal de la revue.

Il est en relation épistolaire avec de nombreux écrivains et artistes dont Paul Éluard, Max Ernst et Jean Paulhan. Il écrit constamment son prénom « Joe », sans tréma. De ce point de vue, la forme imprimée « Joë », avec tréma, qui est devenue usuelle du vivant de l'auteur, n'en est pas moins fautive. Joe Bousquet laisse donc une œuvre poétique considérable.

Une rue porte son nom à Carcassonne ainsi qu'une place à Villalier (Aude).

Son corps repose dans le cimetière de Villalier.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Joe BOUSQUET – Le témoin de la condition poétique (Chaîne Nationale, 1955) Une émission spéciale diffusée, le 28 septembre 1955, en hommage à Joe Bousquet. Produite par Hubert Juin, pour la Chaîne Nationale, elle conviait : Michel Bousquet, Jean Negroni, Albert Béguin, Jean Cassou, Alain Robbe-Grillet, Roger Blin et Martine Sarcey.

Podcasts (1)


Citations et extraits (106) Voir plus Ajouter une citation
Malaura   06 mai 2012
La Connaissance du soir de Joë Bousquet
La nuit tous les pas se mêlent

Ce qui nous mène est perdu

L’air est bleu de tourterelles

Le ciel le vent se sont tus

Et pareil à la colombe

Qui meurt sans toucher le sol

Entre l’absence et la tombe

L’oubli referme son vol

Mais il survit du murmure

Où tout se berce en mourant

L’amour des choses qui dure

Au cœur d’un mort qui m’attend

Commenter  J’apprécie          500
Piatka   15 octobre 2014
Un amour couleur de thé de Joë Bousquet
La nuance de tes yeux est une saison de mon âme.
Commenter  J’apprécie          415
Piatka   14 octobre 2014
Un amour couleur de thé de Joë Bousquet
Peut-être, ne comprendrez-vous jamais ce que j'éprouve en vous voyant ; mon âme se repose dans votre présence.
Commenter  J’apprécie          363
Piatka   16 octobre 2014
Un amour couleur de thé de Joë Bousquet
Je veux que tu contemples mon désir dans les gestes de ton abandon.
Commenter  J’apprécie          334
Joë Bousquet
Piatka   02 janvier 2016
Joë Bousquet
L’OMBRE SOEUR



Entre à la nuit sans rivages

Si tu n’es toi qu’en passant

L’oubli rendra ton visage

Au coeur d’où rien n’est absent



Ton silence né d'une ombre

Qui l'accroît de tout le ciel

Eclôt l'amour où tu sombres

Aux bras d'un double éternel

 

Et t'annulant sous ses voiles

Pris à la nuit d'une fleur

Donne des yeux à l'étoile

Dont ton fantôme est le coeur.
Commenter  J’apprécie          290
Malaura   14 mai 2012
La Connaissance du soir de Joë Bousquet
Madrigal



Du temps qu’on l’aimait, lasse d’elle-même

Elle avait juré d’être cet amour

Elle en fut le charme et lui le poème

La terre est légère aux serments d’un jour.



Le vent pleurait les oiseaux de passage,

Berçant les mers sur ses ailes de sel,

Je prends l’étoile avec un beau nuage,

Quand la page blanche a bu tout le ciel.



Dans l’air qui fleurit de l’entendre rire,

Marche un vieux cheval couleur de chemin,

Connais à son pas la mort qui m’inspire

Et qui vient sans moi demander sa main.

Commenter  J’apprécie          250
Malaura   09 mai 2012
La Connaissance du soir de Joë Bousquet
D'un cœur noir qu'il est las d'entendre

Tout est trop beau pour être vu

Un amour plus grand que l'espace

Ferme les yeux qui ne voient plus

Et l'ombre que sa forme efface

Mendiant son pas mendiant sa place

Au jour mort d'un rêve pareil

Dira des ombres qui la suivent

Ma vie avait des yeux d'eau vive

Passé prête-moi ton sommeil

Commenter  J’apprécie          250
Piatka   15 octobre 2014
Un amour couleur de thé de Joë Bousquet
On m'a si souvent ramené à la raison, on m'a si souvent prévenu contre ma fantaisie que j'ai gardé rancune à la logique.
Commenter  J’apprécie          250
Piatka   17 octobre 2014
Un amour couleur de thé de Joë Bousquet
Je ne peux pas imaginer que cette prochaine entrevue ressemble à la dernière et j'attends, j'attends toujours la charmante journée où tu seras toi-même le jour où, renonçant à te montrer l'ennemie de toi-même tu me mèneras vers toi. Tes yeux ne montreront plus ces lueurs déplacées. Ils répandront cette lumière simple et douce que j'aime et où tant de larmes paraissent survivre à d'anciennes douleurs que ma présence t'a fait oublier...
Commenter  J’apprécie          210
nadejda   26 novembre 2014
Mystique de Joë Bousquet
Extrait de la préface de Xavier Bordes

"Mystique" nous confronte à ce manque essentiel qui resterait inaperçu, s'il n'éveillait en nous l'écho d'une conviction : quand tout espoir est perdu, la foi devenue sans objet n'a pour support qu'un sursaut de la volonté. Sans se soucier de grâce divine, l'homme place de propos délibéré sa confiance en lui-même. Il se perd et se sauve en même temps.

L'écrit forgé par cet instant "qui crée un monde et l'anéantit" a droit d'être appelé "mystique". Mais il ne porte pas le témoignage d'une rencontre avec la divinité : il prouve qu' un "homme s'est rencontré". p 8
Commenter  J’apprécie          200

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur