AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.42 /5 (sur 147 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Strasbourg , 1987
Biographie :

Joachim Schnerf est né en 1987 à Strasbourg. Il vit actuellement à Paris où il est éditeur de littérature étrangère et écrivain.
Il a fait sa thèse sur Albert Cohen.

Après "Mon sang à l’étude", son premier roman paru aux Éditions de l’Olivier, il nous plonge avec "Cette nuit" dans l’intimité d’une famille, tendue sur le fil de la mémoire d’un homme au soir de sa vie. Un roman d’une grande sensibilité.

page Facebook: https://www.facebook.com/joachim.schnerf

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Cette nuit - Lecture Prix Orange du Livre 2018 .
C?est dans le cadre du Reid Hall à Paris, le 16 mai 2018, que les comédiens Fanny Cottençon et Nicolas Pignon ont fait une lecture à voix haute d?extraits choisis des six romans finalistes du Prix Orange du Livre 2018.Voici "Cette nuit ", de Joachim Schnerf (Zulma), lu par Nicolas Pignon.Rendez-vous sur https://www.lecteurs.com/article/le-jury-du-prix-orange-du-livre-2018-a-selectionne-les-romans-finalistes/2443316 pour tout savoir sur les finalistes et voter jusqu'au 30 mai 2018.Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux :Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteursInstagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/Youtube : https://www.youtube.com/c/LecteursDailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
alainmartinez   31 octobre 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
je n’ai plus de mère… quelle phrase atroce, je ne verrai plus ma mère que j’aimais, tu le sais, papa ? je l’aimais, j’aimais sa douceur et son courage, mais elle n’est plus là, et je déjeune seule avec mon père, en tête à tête, car me voici à moitié orpheline, infirme, papa ne me quitte pas, si tu pars je n’ai plus de pieds… »
Commenter  J’apprécie          110
Blandine54   18 décembre 2019
Cette nuit de Joachim Schnerf
Mon père me racontait cette célèbre histoire, l'arrivée d'un capitaine sur une île déserte où avait échoué un Juif quelques années plus tôt. Il avait eu le temps et la force de se construire une maison et deux synagogues. "Pourquoi ?" l'interrogea le marin. L'une pour prier, l'autre pour ne surtout pas y mettre les pieds."
Commenter  J’apprécie          90
SeriallectriceSV   13 octobre 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
Comme à Shabbat, comme à chaque fête, la prière qui clôt le repas débute par ce psaume que toute la famille récite par coeur, l'histoire des rêveurs aux bouches remplies de joie, aux langues pleines d'allégresse. « D'ieu a ramené les exilés comme des ruisseaux, et nous a ainsi faits rêveurs. Celui qui marche en pleurant revient en chantant, il plante ses semences en larmes et récole dans la joie. De ces deux moments naît le songe, d'une larme, puis d'un rire. »
Commenter  J’apprécie          70
Allaroundthecorner   25 septembre 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
Sarah. J’aime murmurer son nom, j’aime la murer dans mes pensées pour empêcher l’oubli d’effectuer ses rondes. J’enroule ma femme dans nos tapis, dans nos rideaux, je démembre son image pour qu’aucun nazi ne puisse la rafler tout entière. Je remplace les abat-jour par ses prunelles bleutées, les oreillers par ses mains accueillantes.
Commenter  J’apprécie          60
Aifelle   11 mai 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
Je me demande où Sarah se trouverait en ce moment. Sans doute en train de marcher discrètement dans la pièce, essayant de se préparer sans me réveiller. Ses pieds effleuraient les lattes du parquet, ils caressaient le sol sans fausse note. Je me demande, mais je sais que Sarah est partout. Sarah. J'aime murmurer son nom, j'aime la murer dans mes pensées pour empêcher l'oubli d'effectuer ses rondes. J'enroule ma femme dans nos tapis, dans nos rideaux, je démembre son image pour qu'aucun nazi ne puisse la rafler tout entière. Je remplace les abat-jour par ses prunelles bleutées, les oreillers par ses mains accueillantes.
Commenter  J’apprécie          50
Allaroundthecorner   26 septembre 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
Des soupirs et des corps exténués. Un crématoire. De la fumée humaine. Des cendres qui s’accumulent dans mes narines et m’empêchent de respirer. Suis-je seulement éveillé ? Sinon comment expliquer cette sensation d’essoufflement. Pourquoi cette impression de faiblesse, comme si mes poumons étaient envahis d’images impossibles à dissiper ? La fumée se concentre, je ne parviens plus à tousser, à cracher ces visions qui ont le goût de mort. Ma poitrine s’affaisse et je déglutis. Mon organisme est trop vieux pour supporter les souvenirs. Et puis comment imaginer, m’imaginer sans Sarah ?
Commenter  J’apprécie          40
Fandol   03 décembre 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
Ma famille était belle. Avec ses défauts programmés et ses surprises.
Commenter  J’apprécie          50
Fandol   03 décembre 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
... parler d'Israël à table est le péché ultime dans la famille, personne n'est du même avis, le sujet dérape à la vitesse d'une roquette.
Commenter  J’apprécie          40
MurielT   09 octobre 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
Sarah me regardait avec un air mêlant reproche et satisfaction. Elle savait que j’avais passé une excellente journée malgré tout, elle était heureuse. Sarah aurait donné sa vie pour mon bonheur, prête à oublier tous mes dérapages et ne retenir que ces moments de joie qui éclairaient mon visage
Commenter  J’apprécie          30
SeriallectriceSV   13 octobre 2018
Cette nuit de Joachim Schnerf
Ça y est, j'entends un bruit. Le parquet a grincé, je n'ai pas rêvé. Est-ce que les nazis seraient revenus ? Nouveaux crissements. Je me répète qu'on ne rafle plus de nos jours mais le bruit des bottes venues fouiller le cellier se mélange à la réalité. Ils ne reviendront pas, c'était il y a plus de soixante-dix ans. Et pourtant je n'arrive plus à dissocier les strates sonores, à faire tare le bourdonnement de la mort. Mon corps vieilli est là, je le vois dessiné sous mes yeux avec ses faiblesses et ses impuissances, il gît sous la couverture trop grande qui nous recouvrait lorsque Sarah s'allongeait près de moi.Qu'ils me prennent s'ils le veulent, mais qu'ils m'accordent encore quelques jours. Je ne peux pas laisser mes deux filles orphelines ce soir, j'ai promis à Michelle et Denise de diriger la soirée, sanctifier le vin, mener les chants, distribuer chaque aliment comme il est décrit dans la Haggada. Un livre de prières et de lamentations, un récit de combat, d'exode, de questions et d'espoir. Pour en découdre avec l'oubli. Tout y est minutieusement recensé, jusqu'au plus simple geste. Avant d'entamer la lecture de la Sortie d’Égypte je saisirai le plateau d'argent qui trône au centre de la table, déclinerai les six aliments qui s'y trouvent comme à chaque fête de Pessah.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur



.. ..