AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.45/5 (sur 247 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Strasbourg , le 02/07/1987
Biographie :

Éditeur et écrivain français.
Il a fait sa thèse sur Albert Cohen.

Après "Mon sang à l’étude", son premier roman, il est également l'auteur de deux autres livres, dont deux œuvres de fiction. En 2018, son roman "Cette nuit" est récompensé par le prix Orange du Livre.

page Facebook: https://www.facebook.com/joachim.schnerf

Ajouter des informations
Bibliographie de Joachim Schnerf   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Cloé Korman, qui publie "Les Presque soeurs", et Joachim Schnerf, auteur du livre "Le Cabaret des mémoires" sont nos deux invités. "Les Presque soeurs" (Seuil, août 2022) raconte l'enquête de la narratrice qui cherche à retrouver les traces des cousines de son père. Mireille, Jacqueline, Henriette, Andrée, Jeanne et Rose sont menées de camps d'internement en foyers d'accueil, de Beaune-la-Rolande à Paris. L'autrice cherche à savoir qui étaient ces enfants. "Le cabaret des mémoires" raconte une évasion romanesque et imaginaire, celle de Samuel, à la recherche de Rosa, sa grand-tante désignée comme l'ultime survivante d'Auschwitz, partie après-guerre au Texas. Une fuite pour monter un cabaret au milieu du désert. #livres #litterature #bookclubculture ________ Venez participer au Book club, on vous attend par ici https://www.instagram.com/bookclubculture_ Et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #bookclubculture Retrouvez votre rendez-vous littéraire quotidien https://youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrqL4fBA4¤££¤9D Auschwitz30¤££¤ ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/bienvenue-au-book-club-part-2 Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture#cinema #litterature #bookclubculture
+ Lire la suite

Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
Qui sommes-nous quand les aînés ne sont plus là pour désigner le passé ?
Commenter  J’apprécie          170
Par tous les moyens, je dois raconter à mon fils, je dois lui parler d’Auschwitz et de Rosa avant qu’elle s’éteigne. Qu’il entende son nom en la sachant en vie. Sinon, comment nous croiront-ils?
Commenter  J’apprécie          140
je n’ai plus de mère… quelle phrase atroce, je ne verrai plus ma mère que j’aimais, tu le sais, papa ? je l’aimais, j’aimais sa douceur et son courage, mais elle n’est plus là, et je déjeune seule avec mon père, en tête à tête, car me voici à moitié orpheline, infirme, papa ne me quitte pas, si tu pars je n’ai plus de pieds… »
Commenter  J’apprécie          110
Mon père me racontait cette célèbre histoire, l'arrivée d'un capitaine sur une île déserte où avait échoué un Juif quelques années plus tôt. Il avait eu le temps et la force de se construire une maison et deux synagogues. "Pourquoi ?" l'interrogea le marin. L'une pour prier, l'autre pour ne surtout pas y mettre les pieds."
Commenter  J’apprécie          110
Comme à Shabbat, comme à chaque fête, la prière qui clôt le repas débute par ce psaume que toute la famille récite par coeur, l'histoire des rêveurs aux bouches remplies de joie, aux langues pleines d'allégresse. « D'ieu a ramené les exilés comme des ruisseaux, et nous a ainsi faits rêveurs. Celui qui marche en pleurant revient en chantant, il plante ses semences en larmes et récole dans la joie. De ces deux moments naît le songe, d'une larme, puis d'un rire. »
Commenter  J’apprécie          70
Elle raconte la préciosité de la capitale, la rudesse des garçons de café, elle manie l’ironie et le cynisme avec la même énergie qu’elle met à tirer les larmes des spectateurs lorsque, avant que le rideau retombe, elle énumère tout ce dont elle n’aura pas la force de parler mais qu’il ne faudra jamais oublier : la rafle, les wagons, la sélection, sa mère à l’entrée des douches. Et l’odeur. Incapable de détailler, abandonnant sa gouaille incroyable, elle se contente d’une longue énumération morbide. Chaque soir dans une tenue différente, Rosa aux identités infinies liste sans raconter, elle nomme, martèle, pour qu’on ne puisse jamais nier.
Commenter  J’apprécie          60
Sarah. J’aime murmurer son nom, j’aime la murer dans mes pensées pour empêcher l’oubli d’effectuer ses rondes. J’enroule ma femme dans nos tapis, dans nos rideaux, je démembre son image pour qu’aucun nazi ne puisse la rafler tout entière. Je remplace les abat-jour par ses prunelles bleutées, les oreillers par ses mains accueillantes.
Commenter  J’apprécie          60
Je me demande où Sarah se trouverait en ce moment. Sans doute en train de marcher discrètement dans la pièce, essayant de se préparer sans me réveiller. Ses pieds effleuraient les lattes du parquet, ils caressaient le sol sans fausse note. Je me demande, mais je sais que Sarah est partout. Sarah. J'aime murmurer son nom, j'aime la murer dans mes pensées pour empêcher l'oubli d'effectuer ses rondes. J'enroule ma femme dans nos tapis, dans nos rideaux, je démembre son image pour qu'aucun nazi ne puisse la rafler tout entière. Je remplace les abat-jour par ses prunelles bleutées, les oreillers par ses mains accueillantes.
Commenter  J’apprécie          50
Des soupirs et des corps exténués. Un crématoire. De la fumée humaine. Des cendres qui s’accumulent dans mes narines et m’empêchent de respirer. Suis-je seulement éveillé ? Sinon comment expliquer cette sensation d’essoufflement. Pourquoi cette impression de faiblesse, comme si mes poumons étaient envahis d’images impossibles à dissiper ? La fumée se concentre, je ne parviens plus à tousser, à cracher ces visions qui ont le goût de mort. Ma poitrine s’affaisse et je déglutis. Mon organisme est trop vieux pour supporter les souvenirs. Et puis comment imaginer, m’imaginer sans Sarah ?
Commenter  J’apprécie          40
Ma famille était belle. Avec ses défauts programmés et ses surprises.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Joachim Schnerf (313)Voir plus

Quiz Voir plus

Le cabaret des mémoires (Joachim Schnerf)

Quel lien de parenté relie Rosa et Samuel ?

Rosa est la grand-mère de Samuel.
Rosa est la grand-tante de Samuel.

16 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Le cabaret des mémoires de Joachim SchnerfCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..