AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.25 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : Canada
Biographie :

Originaire de Montreal, elle vit aujourd'hui à Toronto avec son mari et ses deux enfants.
Auteur de 6 romans dont le best-seller The Finishing School, La fille de Maggie (The Home for Unwanted Girls) est son premier roman traduit en français

Source : http://www.joannagoodmanauthor.com/
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Annette55   26 juin 2020
Le Pavillon des orphelines de Joanna Goodman
«  Même toi qui ressembles au chiendent,

Comme moi, sauvage et négligée,

La nature t’aime comme son enfant,

Les yeux baissés , je t’ai remarquée .



Tant d’autres dans leurs abris sauvages

Revêtues de modestes effets

Exhalent un effluve si suave,

Aussi doux que les fleurs du bosquet .



Et comme toi, chaque herbe insolente,

Dont les fleurs ignorées comme toi,

Sans réconfort, remontent à la semence,

Sauvage et négligée , comme moi » .





À une fleur anodine, obscurément éclose dans une clairière solitaire .

« John Clare »1820.
Commenter  J’apprécie          80
Annette55   26 juin 2020
Le Pavillon des orphelines de Joanna Goodman
«  Celui qui plante une semence sème la vie ».
Commenter  J’apprécie          100
rkhettaoui   11 avril 2019
Les secrets du pensionnat de Joanna Goodman
Tout le monde parlait de la loi de l’attraction et du fait qu’on pouvait avoir tout ce qu’on voulait dans la vie uniquement en y pensant, mais qu’on pouvait aussi attirer ce qu’on ne voulait pas uniquement en y pensant. Le concept était simpliste et il a été surexploité, mais il contenait une part de vérité. Je crois que la peur en moi a fini par se transformer en une tumeur qui s’est installée dans mon sein. Elle était rendue au stade 4 quand on a diagnostiqué le cancer. Dix-sept ganglions lymphatiques atteints. C’est beaucoup de peur.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   11 avril 2019
Les secrets du pensionnat de Joanna Goodman
Elle est sans âge et pourrait tout aussi bien avoir quarante-cinq que cinquante-cinq ans. Elle n’est pas très jolie et a une coiffure masculine très peu flatteuse ; on dirait qu’elle s’est coupé les cheveux elle-même en se servant de ciseaux de cuisine. Pourtant, il y a quelque chose de chaleureux dans ses yeux marron. Ou peut-être est-ce la façon dont elle sourit, comme si elle était absolument ravie de faire la connaissance des deux femmes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   11 avril 2019
Les secrets du pensionnat de Joanna Goodman
La peur. C’était ça mon problème. Je me suis toujours sentie comme une enfant recroquevillée dans un coin. Étrangement, la seule chose dont je n’aie pas eu peur, c’est la mort. J’avais peur de ne pas être aimée, de ne pas être assez bonne, de ne pas avoir de valeur, de ne pas être respectée, de ne pas être belle, de ne pas être heureuse ou utile ou productive ; j’avais peur d’être exposée, abandonnée, vue, jugée, rejetée.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   11 avril 2019
Les secrets du pensionnat de Joanna Goodman
J’adore la photo. J’ai même fait une exposition dans une petite galerie à Williamsburg en 1999, mais ma confiance n’a pas résisté à l’examen – au fait de montrer un travail que les gens jugeraient. Je ne me sentais même pas digne de l’attention que l’événement a suscitée. Je n’ai rien vendu. Je n’étais pas très bonne de toute façon. Et j’ai continué à faire de la photo comme passe-temps.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   30 avril 2020
La fille de Maggie de Joanna Goodman
Après cette soirée, elle a appris rapidement l’anglais. C’était une question de survie. Rien n’était plus important pour elle que d’apprendre à maîtriser cette langue. Mais ce n’était pas tout, il fallait aussi qu’elle soit une Anglaise. Pour rentrer dans le rang à l’école, elle a dû tout changer, y compris sa tenue vestimentaire. Elle a troqué les robes informes que sa mère lui faisait porter contre des kilts à carreaux, des chemisiers blancs empesés à col de dentelle et des mocassins que son père commandait sur catalogue, au magasin Eaton. Elle a remplacé sa langue maternelle par un langage plus élégant. Et elle a fini par se sentir Anglaise.

C’est par crainte et obligation que Maggie et ses sœurs continuent aujourd’hui de parler français avec leur mère, dont la présence à la maison est imposante et inévitable. Mais Maggie est loyale à son côté anglais – le côté de son père –, car il élève rarement la voix et est un modèle de raison dans une maisonnée autrement instable.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   30 avril 2020
La fille de Maggie de Joanna Goodman
Elle se plaint toujours du fait que la maternité a détruit sa beauté. Elle blâme ses enfants pour ses mèches de cheveux gris, les deux molaires qu’elle a dû se faire extraire et, surtout, le poids qu’elle a pris. Elle a été jolie un jour – des photos en témoignent – mais ce n’est plus le cas maintenant. Son déclin a été d’autant plus rapide qu’elle s’est résignée à son sort – ou plutôt qu’elle en a fait une mission. Le tout a commencé par un style de coiffure qui l’enlaidissait – les cheveux courts, avec raie sur le côté et mèches tombant sur les oreilles –, s’est poursuivi avec les blouses-tabliers tellement commodes et les tristes cardigans, et s’est terminé avec l’abandon total de tout maquillage, comme en signe de protestation.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   29 avril 2020
La fille de Maggie de Joanna Goodman
Ils ne disent jamais «ton bébé». C’est toujours «le bébé». Même Maggie y pense comme étant «le bébé». Pourtant, malgré tous les ravages qu’il a causés, elle n’est pas tout à fait prête à s’en défaire. Elle a fini par le voir comme un allié ou un porte-bonheur, mais quand même pas comme son futur enfant. Elle est encore trop jeune pour cela, la maternité n’est pas un concept qui lui est familier. Mais de toute façon, ce n’est pas nécessaire. La naissance du bébé ce soir ne signifie vraiment qu’une seule chose pour elle: la fin de son emprisonnement à la ferme de son oncle et de sa tante. Elle pourra finalement rentrer chez elle.

Une contraction lui arrache un hurlement de douleur.

— Il arrive, dit sa mère. Il arrive.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   30 avril 2020
La fille de Maggie de Joanna Goodman
Maggie la trouve belle même si elle est dépourvue de tous les attraits habituels de la féminité. En réalité, Clémentine réussit à être féminine malgré son côté garçon manqué. Son expression dure, ses gros bras musclés et sa salopette informe et peu flatteuse qui cache la moindre courbe n’enlèvent rien à son ravissant minois.

Ce qui est remarquable chez elle, note Maggie, c’est la tranquille attitude de défi qu’elle a en présence des hommes. Même si elle est dépourvue de tout ce qui donne généralement leur légitimité aux femmes – un mari, des enfants, de l’argent –, elle semble faire tout ce qu’il faut pour s’occuper de sa famille et pourvoir à ses besoins.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Contes de Noël

Charles Dickens raconte la magie de son enfance et de ses Noëls passés. Un merveilleux texte où l’on découvre sa passion du conte, depuis son apprentissage de la lecture, jusqu’aux histoires de fantômes transmises à l’oral, au coin de la cheminée familiale. Son titre est ............................................

Les jouets de Noël
La crèche de Noël
L’arbre de Noël

10 questions
267 lecteurs ont répondu
Thèmes : noël , Santons , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur

.. ..