AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.2 /5 (sur 127 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Joanna Smith Rakoff est diplômée d'Oberlin College, de University College de Londres et de Columbia.

Elle a travaillé pour de nombreux magazines, notamment The New York Times, Time Out New York, Newsday, Vogue.

Le plus bel âge (A Fortunate Age, 2009) est son premier roman.

Elle vit à New York avec son mari, l'écrivain Evan Smith Rakoff, et leurs deux enfants.

site de l'auteure:
http://www.joannarakoff.com/

Ajouter des informations
Bibliographie de Joanna Smith Rakoff   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande annonce du film My Salinger Year, adaptation du roman de Jjoanna Smith Rakoff, paru en francais sous le titre Mon année Salinger


Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation

C'est l'acte d'écrire qui fait de toi un écrivain...si tu te lèves pour écrire tous les matins, alors tu es un écrivain. Ca n'a rien à voir avec la publication. Ca, c'est juste du commerce.

Commenter  J’apprécie          260

Mais, Dave, qu'est-ce qui ne va pas chez toi? Et il n'avait rien à leur répondre, si ce n'est peut-être qu'il entretenait une idée perverse, dont il ne savait pas à quand elle remontait, peut-être à la nuit des temps, mais décidément fausse -il le savait, il le savait!- à savoir que le génie authentique devait se révéler accidentellement, et non à la suite de manœuvres habiles d'autopromotion ou même de simple suggestion. S'il demandait cela, s'il l'obtenait, le triomphe qui en résulterait aurait moins de valeur, il serait entaché d'effort. Ou était-ce seulement qu'il avait peur de l'échec, une fois de plus?

Commenter  J’apprécie          50

Salinger n'était pas mièvre. Son œuvre n'était pas nostalgique. Il ne s'agissait pas de contes de fées racontant les histoires de petits génies arpentant les rues du New York d'antan. Salinger ne ressemblait pas du tout à ce que j'avais imaginé. Pas du tout.

Salinger était brutal. Brutal, drôle, précis. Je l'aimais. Tout, j'aimais tout.

Commenter  J’apprécie          50

Peut-être qu'il va mourir, me dis-je. Peut-être qu'il se sent seul. Peut-être que maintenant, il veut attirer l'attention. Peut-être qu'il s'est aperçu que ce qu'il croyait vouloir, ce n'était pas du tout ce qu'il voulait.

Commenter  J’apprécie          40
Les vrais amis vous inspirent et vous mettent au défi.
Commenter  J’apprécie          50

Parce que lire une histoire de Salinger, c'est moins lire une nouvelle qu'entendre Salinger vous la chuchoter à l'oreille. Il crée un monde à la fois incroyablement réel et terriblement plus intense que la réalité, comme s'il parcourait la terrer les nerfs à vif. Lire Salinger, c'est une expérience tellement intime qu'à certains moments, cela vous met mal à l'aise. Chez lui, les personnages ne restent pas assis à envisager le suicide. Ils prennent une arme et se tirent une balle dans la tête.

Commenter  J’apprécie          20

Pour attirer les autres, il faut être content de soi, certain de pouvoir supporter indéfiniment la solitude. Mais dès qu'on s'est fixé quelqu'un, on perd le sentiment de satisfaction et la confiance qui l'avaient attiré. On commence à s'inquiéter de son bonheur à lui, de ses objectifs, de ses désirs, au point de les intérioriser et de refouler en soi ses propres buts et ses envies.

Commenter  J’apprécie          10

Écoute. Si on donne de l'argent à un auteur, il va le dépenser. C'est dans la nature des écrivains. Si on lui donne une grosse avance, il va la dépenser entièrement, c'est sûr. Mieux vaut lui donner une petite avance. Assez pour vivre, mais pas assez pour qu'il se croie riche. Juste assez pour qu'il ne mette pas une éternité à écrire le bouquin suivant.

Commenter  J’apprécie          10

La lecture de manuscrits se situait aux antipodes de la lecture universitaire : c'était du pur instinct, avec en prime une dose d'émotion et d'intelligence. Est-ce que ce roman fonctionne? Sinon est-il possible de le faire fonctionner? Me captive-t-il?

Commenter  J’apprécie          10
Salinger n'était pas mièvre. Son œuvre n'était pas nos-
talgique. Il ne s'agissait pas de contes de fées racontant
les histoires de petits génies arpentant les rues du New
York d'Antan. Salinger ne ressemblait pas du tout à ce
que j'avais imaginé. Pas du tout.


Salinger était brutal. Brutal, drôle, précis. Je l'aimais.
Tout, j'aimais tout.

p. 278.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Joanna Smith Rakoff (178)Voir plus

Quiz Voir plus

Docteur Sleep

Docteur sleep est la suite de...

Charlie
Shining
Carrie
Christine

18 questions
194 lecteurs ont répondu
Thème : Docteur Sleep de Stephen KingCréer un quiz sur cet auteur