AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.75 /5 (sur 134 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Denis , le 27/10/1967
Biographie :

Joey Starr, de son vrai nom Didier Morville, est un rappeur français d'origine martiniquaise, un acteur et un compositeur.

Joey Starr, en duo avec Kool Shen, a fait partie du groupe Suprême NTM, qui a marqué l'histoire du rap et du rap hardcore français durant les années 1990, arrêté en 1998 puis reformé dix ans plus tard en 2008.

Durant cinq saisons, de 1999 à 2004, Joey et ses DJs du B.O.S.S. ont leur propre émission de radio sur Skyrock (Sky.B.O.S.S.), à l'antenne deux fois par semaine les 3 premières années (le jeudi à minuit et le samedi à 20 heures), puis une fois par semaine la dernière année.

Mai 2005, Joeystarr co-fonde le collectif Devoirs de Mémoires avec Leïla Dixmier qui préside l'association. Elle deviendra sa compagne dont il aura deux enfants avant de se séparer d'elle, suite à violences conjugales.

Avec le collectif, il participe avec Jamel Debbouze et Jean-Pierre Bacri à une campagne visant à inciter les jeunes des cités à s'inscrire sur les listes électorales, durant la journée du 20 décembre 2005. Toutefois, ses multiples démêlés avec la justice tendent à le discréditer sur le terrain politique.

Le 28 janvier 2009, sort le film Le Bal des actrices pour lequel il est nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle.






+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Joey Starr   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

LA CHRONIQUE DE GÉRARD COLLARD - LE PETIT DIDIER


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Joey Starr
Lutvic   27 octobre 2020
Joey Starr
Métèque



Avec ma gueule de métèque

Ma ganache de nègre errant

Toujours aussi réfractaire à vouloir rentrer dans le rang

Avec vous je serai franc, franc au possible



Dans l’rang impossible votre morale au crible

Qu'on me déleste de mon ego

Ça me rend psycho, j'sors les crocs



Ça me rend psycho dans mon flow et là il y a plus d'idéaux

Et donc je deviens accro à la suffisance, la violence

Et là vous brave gens, ah c'en est trop

Avec ma gueule de métèque mon œil de prédateur

En phase avec son temps, j’ai poussé sans tuteur

Poussé comme une mauvaise herbe

Comme un môme croate ou serbe

Qu’on me dit que mon attitude fout la gerbe

C’est la merde, c’est la merde





Avec ma gueule de métèque rafistolée qui s'est bastonné

A qui on a tout pris tout volé si peu donné

J’ai pris des branlées par un père déserteur

Au point d’espérer qu'en enfer il y ait du bonheur

La perception atrophiée

Et c’est pas votre moralité qui m'a habillé

Parce qu’anormal est l’isolement dans lequel j'ai pu nager

Dans lequel on m'a plongé

Auquel personne n'a jamais voulu rien changer

Avec ma gueule de métèque abreuvé par la passion

Mon sacerdoce est ma mission et si récompense il y a

Mon cœur me guide au trépas

Rien est acquis j’ai toujours appris



Ça m'inquiète pas



Avec mon air aigri amer, galbé comme un fil de fer

Affûté pour la guerre j’roule pour la maison mère

Avec ma gueule j’fais belek

J'ai pas une ganache de dieu grec

Il est possible qu'on m'arrête ou par erreur qu'on m'affrète

Avec ma bouche qui a trop bu mon air obtus qui pue la rue

Cette façon d’être à raffut et en même temps d'être à la rue

Avec mes yeux tout délavés qui me donnent l'air de rêver

Avec mes rêves de délinquant

Mes coups d’sang incessants



Avec ma gueule de métèque

Héritière dune souffrance lointaine

J’veux pas finir en victime ni même finir à Fresnes

Avec son visage ses yeux verts

Tout me rapproche de ma mère

Tout m'éloigne de mon père grâce à qui j'ai ce goût amer
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
jludi   17 novembre 2012
Mauvaise réputation de Joey Starr
Toutes les conditions d'un cauchemar acide sont réunies.



Prise de tête instantanée avec le défoncé qui m'interdit de sortir de mon propre appartement.



Je les sors tous, et on descend chercher le calibre. Arrivé en bas de l'escalier,je me rends compte qu'un de mes gaillards est en calecon,blouson et socquettes .



-Pourquoi t'as pas pris tes sapes?

-T'inquiètes, elles vont venir, elles suivent toutes seules...



On en est là.

Commenter  J’apprécie          120
Il_voyage   05 avril 2022
Le petit Didier de Joey Starr
Car il m'arrive de rester dîner, même si je redîne chez moi ensuite. A table, David raconte sa journée, et tout le monde s'en fout, mais c'est sympa. Moi, je regarde surtout madame Abecassis : elle est grande, et je la trouve très belle. Classe. Il me semble qu'elle et lui sont mal assortis. Je l'appelle Madame, même si plusieurs fois elle me propose de l'appeler par son prénom. J'aurais l'impression de casser une tasse en porcelaine. Peut-être que j'aurais même l'impression de tout gâcher. Madame Abecassis, c'est la garantie inconsciente que quelque chose de cet ordre existe et est possible, et que je peux en être. Une maman à la maison, beaucoup de douceur et de délicatesse. J'oublie dans la tour bleue les daronnes qui traînent leurs savates dans notre cage d'escalier.

Chez les Abecassis, c'est comme une zone tampon : je n'ai pas le sentiment d'être dans la cité, ni chez moi. Ce que j'emmagasine là-bas n'a pas de prix.
Commenter  J’apprécie          60
GuillaumeTM   26 août 2013
Mauvaise réputation de Joey Starr
Se prendre la tête sous freebase n'arrange rien. Dans mes soirées freebase, j'ai découvert Antonin Artaud. J'allais me défoncer chez un personnage à fond dans la littérature qui, quand nous étions bien raides, nous faisait des lectures d'Artaud. Artaud à fleur de peau !
Commenter  J’apprécie          60
Bazart   03 décembre 2021
Le petit Didier de Joey Starr
Je n'affronte pas mon père, je ne le ferai jamais. A aucun moment je ne me dresse contre lui" "Jamais je n'ai eu envie de lui sauter à la gorge directement", "Déjà parce que quelque chose en moi m'en empêche. Ensuite parce que j'aime ce type, je n'ai que lui."
Commenter  J’apprécie          60
GuillaumeTM   26 août 2013
Mauvaise réputation de Joey Starr
Florence m'emmène dans un restaurant proche des Champ Elysées. Jean-Claude, le patron, insiste pour me présenter son associé, Johnny. Comme tous les gens qui sont déjà montés sur scène, j'ai un respect pour le mec. On sait ce qu'il a fait. Il est là depuis tellement longtemps, avec son énergie, à jouer sur des scènes immenses... Qui d'autre fait ça en France ? Personne. Il est le dernier, respect pour ça. Ce soir-là, pas en forme, complètement bourré, Johnny me regarde dans les yeux, me tient la main et, coup de pression, me demande : "C'est toi qui as agressé ma choriste ?" Je rigole : "Rends-moi ma main et laisse-moi tranquille..." Continuant de me tenir la main, il refuse obstinément de lâcher. Je vois des taches de vieillesse sur sa main. Ma première pensée est "Il est tellement vieux, si je le frappe je vais le tuer."
Commenter  J’apprécie          40
lolitajamesdawson   23 février 2022
Le petit Didier de Joey Starr
Dans Le HLM, il y a plus de couleurs, que de vue dégagée, plus d'action. Dans le HLM, c'est bien plus vivant, ça se construit sans cesse, ça démolit l'ancien, ça bouge, il se passe plein de trucs, le temps file plus vite, ce n'est pas le même rythme. Tu sors, c'est sonore, il y a du monde, il y a de la vie, tu participes, tu es plus grand, tu vois plus de gens, tu existes. La cité, c'est un nouveau monde.



C'est sans doute pour cela que je m'inscris presque instantanément dans la connerie avec les gosses au fond de la classe. On doit faire clan. Le club des gamins jamais comme il faut. Il y a ceux qui sont devant, qui ont les codes. Et derrière, il y a nous. Ne pas avoir les codes crée mécaniquement une sorte de solidarité.



Et je rentre trois heures plus tard. Il ne remarque rien de ce que je fais, c'est vertigineux. Il s'en fout. Mes devoirs ne seront pas vérifiés non plus. C'est à se demander pourquoi je déploie tant d'énergie à inventer des histoires. Plus tard, quand je snifferai de la colle dans les toilettes de l'appartement, ce sera pareil. Dans ce vase clos, dans cette espace rétréci, dans ce tête-à-tête, je vis avec une personne qui m'ignore complètement.



Tout ce que j'ai vécu, tout ce que je vis dans ce huis clos muet et hostile aurait pu ne me donner qu'une envie : partir. Et puis finalement : non. Non, je n'ai pas envie d'être catapulté ailleurs. Non, je n'ai pas envie d'être expulsé de la cité. Non, je n'ai pas envie de quitter ces murs, ces murs dedans, ces murs dehors, cet horizon bouché qui me fait aussi comme un cadre, et parfois même comme un nid douillet, malgré sa froideur. Je comprends que je suis puni. Mais pas seulement. Mon père, lui, veut la paix. Il veut vivre sa vraie vie, et ne plus être le second rôle de sa vie. Sa vraie vie, c'est sans moi. C'est Jean et pas Papa. Je comprends.



Finalement, je suis spectateur de tout ce qui m'arrive. Spectateur de ma vie. Parfois, on subit. Et il y a plusieurs façons de subir. J'ai l'impression d'avoir un soleil dans le ventre, mais il ne peut sortir. J'ai un besoin puissant d'exister, mais bridé. Ou négliger. Avec mon père, j'attends que ça passe. Dedans, dehors. J'apprends à compartimenter. Je m'interroge. Mon père m'a voulu au point de ne pouvoir me partager ; et en même temps, il ne me parle pas, il ne semble pas m'aimer. Moi aussi je suis pris dans une double tendance, dans une ambiguïté. Je n'aspire qu'à être dehors, à avoir la paix. Quand je pense à l'intérieur de l'appartement : j'aime y être. Je suis bien, seul, rideaux tirés. Et le monde m'ouvre ses bras. J'ai l'impression d'être le jeu de vents contraires, vents qui soufflent dedans et dehors. Vents qui me plaquent et me poussent. Action et répulsion.



Je suis un enfant qui arrive quand même à s'adapter. Je n'arrive pourtant de rien. Je réussis toujours à me trouver un vélo, un copain, à m'émerveiller. En bricolant, je me suis fait un monde. Un monde dans lequel, finalement, ça va.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
David_Darko   11 décembre 2021
Le monde de demain de Joey Starr
Sur Internet, les mecs mélangent le mercantile et l’artistique. Comme ça vend plus, ça serait mieux ? Moi je dis, c’est pas parce que vous êtes des millions à aimer de la merde que ça la transforme en truc génial. Face à ça, je campe sur mes positions.
Commenter  J’apprécie          20
buscetta   21 novembre 2013
Mauvaise réputation de Joey Starr
fan de rap

connaissant le personnage,je m attendait au pire

mais dans l ensemble il décrit bien son enfance et les début du suprême

et met les point sur les I sur certains point
Commenter  J’apprécie          20
Bazart   03 décembre 2021
Le petit Didier de Joey Starr
Quand je me lève, le dimanche matin, je trouve une tenue déjà prête - car tu ne sors pas dans n’importe quelle tenue dans la rue avec ton père ! C’est une drôle d’élégance, qui voudrait me faire ressembler à lui, comme s’il me déguisait en lui, mais un cran au-dessous, bas de gamme.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Moi j'ai joué et j'ai perdu

Elle en a fait un art ( si vous avez lu l'intro du quiz, vous trouverez la bonne réponse)

George Sand
Maggie O'Farrell
Alice Zeniter
Virginia Woolf

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur