AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 1031 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) à : Göteborg , le 03/09/1963
Biographie :

Johan Theorin est un journaliste et auteur. Il a passé tous ses étés dans l'île d Öland au Sud-Est de la Suède où se situe l'intrigue de son roman L'Heure trouble (Meilleur Roman Policier Suédois 2007) .


Il vient de publier son second roman Blizzard de nuit (également à paraître chez Albin Michel en 2010), toujours avec le même succès critique et public en Suède (120 000 exemplaires de premier tirage).

Source : amazon.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Bande annonce de ECHOES FROM THE DEAD, adaptation du roman Skumtimmen (L'Heure trouble)
Citations et extraits (137) Voir plus Ajouter une citation
joedi   21 septembre 2013
Froid mortel de Johan Theorin
Les fantasmes sont comme une drogue, continue Rössel à voix basse. Les fantasmes sont une drogue. Plus on fantasme, plus ils sont puissants. On a envie de faire du mal à quelqu'un. Exécuter un rituel maléfique. On n'échappe jamais à ces pensées-là, pas avant de faire quelque chose pour.
Commenter  J’apprécie          170
joedi   20 septembre 2013
Froid mortel de Johan Theorin
Il y a une chose que Jan aime à la maternelle et qu'il voit chaque jour : le visage pur des enfants. Leurs yeux francs. Les enfants ne cachent rien, ils ne savent pas comment on fait. Ils n'ont pas encore appris à mentir de façon convaincante, comme les adultes.
Commenter  J’apprécie          170
Mimeko   15 juillet 2017
L'heure trouble de Johan Theorin
"Je ne fais pas l'intéressant, dit-il. Je pense seulement qu'il vaut mieux raconter les histoires à son propre rythme. Autrefois on prenait son temps, maintenant il faut que tout aille vite."
Commenter  J’apprécie          140
caro64   25 avril 2010
L'écho des morts de Johan Theorin
L’annonce de l’agence immobilière était libellée ainsi :

"Magnifique demeure de gardien de phare, milieu du XIXe siècle. Situation isolée dans site préservé avec vue imprenable sur la Baltique, plage à moins de 300 mètres. Votre voisin le plus proche : le ciel ".
Commenter  J’apprécie          110
NatachaNEA   18 août 2018
L'écho des morts de Johan Theorin
L'énergie des enfants s'éteindrait pourtant avec le temps, songea Joakim, ils vieilliraient, blanchiraient, leur peau se flétrirait. Derrière ces visages pleins de vie, il y avait des crânes aux orbites vides.
Commenter  J’apprécie          103
emi13   01 septembre 2013
Froid mortel de Johan Theorin
Je suis dans mon lit

Jan est contre moi

On sait où on est

On sait où on va

Et là il fait froid

Mais la nuit est si belle

Qu'on peut tout oublier.
Commenter  J’apprécie          100
joedi   21 septembre 2013
Froid mortel de Johan Theorin
[parlant d'un criminel interné]



Évidemment, c'est une célébrité. Lilian soupire. "Mais les victimes des criminels ne sont jamais célèbres, elles ... Personne ne veut parler avec quelqu'un qui passe son temps à pleurer, ça doit être pour ça. Alors nous, on va dans notre coin avec notre chagrin, pendant que les meurtriers deviennent des idoles."
Commenter  J’apprécie          90
kathel   25 août 2010
L'heure trouble de Johan Theorin
Dans sa chambre de la maison de retraite de Marnäs, Gerlof Davidsson regardait par la fenêtre le soleil se coucher. La cloche de la cuisine venait de sonner pour la première fois, c’était bientôt le dîner. Il allait se lever et aller au réfectoire. Sa vie n’était pas finie.

S’il était resté dans le village de pêcheurs où il était né, Stenvik il aurait pu aller s’asseoir sur la plage et regarder le soleil lentement disparaître dans le détroit de Kalmar. Mais Marnäs se trouvait sur la côte est de l’île, et c’est pourquoi il voyait chaque soir le soleil disparaître derrière un petit bois de bouleaux, entre la maison de retraite et l’église, plus à l’ouest. On était en octobre, les branches des bouleaux n’avaient presque plus de feuilles et ressemblaient à des bras maigres tendus vers le disque rouge et jaune du soleil déclinant.

C’était l’heure trouble - l’heure des histoires horribles.
Commenter  J’apprécie          80
caro64   13 juin 2010
L'écho des morts de Johan Theorin
De loin, Stockholm avait fière allure, majestueuse au bord de la Baltique, dispersée sur des confettis d'îles, mais Joakim ne ressentait pourtant aucune joie à retrouver la ville de son enfance. Tout ce qu'il voyait, c'était les embouteillages, les files de voitures où chacun jouait des coudes pour passer en premier. L'espace manquait pour tout : logement, places de stationnement, crèches – même dans les cimetières ! On encourageait désormais les gens à se faire incinérer, Joakim l'avait lu dans le journal, pour économiser de l'espace.

Åludden lui manquait déjà.
Commenter  J’apprécie          80
Mimeko   12 avril 2020
L'écho des morts de Johan Theorin
Il ne fait que moins quinze, avec peu de vent en cette journée ensoleillée - bien plus douce que les précédents hivers de la guerre, où le thermomètre est parfois descendu entre moins trente et moins quarante.
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..