AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.03 /5 (sur 151 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) le : 20/03/1957
Biographie :

John Grogan a grandi près de Detroit. Il est diplômé de la Central Michigan University 's Department de journalisme.

Journaliste au Philadelphia Inquirer, John Grogan a utilisé sa chronique pour faire un dernier adieu à Marley, suscitant des réactions en masse de ses lecteurs.

C’est ce qui l’a incité à écrire Marley et moi, devenu en quelques mois un best-seller dans le monde anglophone. Traduit dans une dizaine de langues aujourd’hui, il a réuni plus de 8 millions de lecteurs.

Il vit avec son épouse, Jenny, et leurs trois enfants, Patrick, Conor, et Colleen dans les régions rurales en Pennsylvanie.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Pixie-Flore   11 juin 2013
Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John Grogan
Les enfants étaient des indicateurs temporels impossibles à ignorer. Ils marquaient l'écoulement inexorable de l’existence et leur présence donnait un sens à ce qui aurait été autrement une infinité de minutes, d'heures, de jours, d'années.
Commenter  J’apprécie          100
John Grogan
iz43   03 janvier 2017
John Grogan
Des Milk-BOnes ! Voilà ! Jenny avait une haleine de Milk Bones. mais pourquoi? me demandai-je - et cette petite question s'insinua dans ma tête. Pourquoi Jenny aurait-elle mangé des biscuits pour chiens? Au même moment, je sentis ses lèvres dans mon cou... Comment pouvait-elle m'embrasser dans le cou tout en expirant devant mon nez? Cela n'avait aucun s... Oh... Mon.... dieu.
Commenter  J’apprécie          96
John Grogan
iz43   03 janvier 2017
John Grogan
Jenny n'attendait pas une partie de jambes en l'air, elle attendait un bébé. Ce qui voulait dire qu'il fallait être à la hauteur. C'était un business sérieux. Le plus excitant des passe-temps nocturnes était devenu une affaire clinique, incluant courbes de températures, calendriers menstruels et périodes d'ovulation. Tout cela était aussi excitant qu'un contrôle fiscal.
Commenter  J’apprécie          90
iz43   03 janvier 2017
Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John Grogan
"Non" était devenu notre mot favori. Nous utilisions les ordres de base - assis, couché, pas bouger - avec un succès très relatif. Marley était jeune et fougueux. Il avait la capacité de concentration d'une algue et la volatilité de la nitroglycérine. Il était si excité que la moindre diversion entraînait chez lui une réaction à la fois imprévisible et hors de toutes proportions. Nous comprimes seulement beaucoup plus tard que notre chien présentait tous les signes que l'on retrouvait chez des milliers de jeunes enfants scolarisés. Notre chiot souffrait de ce qu'on appelle en termes médicaux un désordre hyperactif avec déficit de l'attention.
Commenter  J’apprécie          80
Pixie-Flore   08 juin 2013
Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John Grogan
Ce jour-là, je compris qu'en Amérique l'accouchement sans douleur était un luxe et non une nécessité. Pour ceux qui pouvaient se le permettre et avaient une bonne assurance maladie - comme nous - l'hôpital proposait une péridurale, qui permettait d'anesthésier la zone lombaire par injection de corticoïde directement dans le système nerveux. Après quatre heures de travail, un anesthésiste intervint. Il introduisit une fine aiguille dans la colonne vertébrale de Jenny et lui posa un cathéter, de façon à diffuser le produit anesthésiant le temps nécessaire. En quelques minutes, Jenny fut soulagée de la douleur et se détendit. Les femmes mexicaines des chambres voisines n'eurent pas cette chance. Elles accouchaient à l'ancienne, et leurs cris continuaient par moments de déchirer l'air.
Commenter  J’apprécie          71
HellowSubmarine   17 juillet 2011
Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John Grogan
Etait-il possible qu'un chien -en particulier un chien aussi déluré que le nôtre - pût montrer aux hommes les choses qui comptaient vraiment dans la vie ? Je crois que oui. Loyauté. Courage. Dévotion. Simplicité. Joie. Et les choses qui ne comptaient pas, aussi. Un chien n'avait pas besoin de belles voitures, de grandes maisons ou de vêtements griffés. Les symboles de prestige ne signifiaient rien pour lui. Un simple bâton lui suffisait. Un chien jugeait les autres non pas en fonction de leur couleur, de leurs croyances ou de leur statut social, mais simplement en fonction de ce qu'ils étaient vraiment. Un chien se moquait de savoir si vous étiez pauvre ou riche, cultivé ou illettré, intelligent ou borné. Donnez-lui votre coeur et il vous donnera le sien. C'est aussi simple que cela et pourtant, nous, humains, si sages et si sophistiqués, avons toujours eu du mal à comprendre ce qui est vraiment important.
Commenter  J’apprécie          61
Pixie-Flore   08 juin 2013
Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John Grogan
Nous étions amoureux de cette musique pour ce qu'elle était, mais aussi pour ce qu'elle représentait - un moment de notre existence où nous avions cessé d'être deux pour n'être plus qu'un.
Commenter  J’apprécie          70
HellowSubmarine   17 juillet 2011
Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John Grogan
Dans l'obscurité solitaire, je pouvais presque sentir la finitude de la vie et, au-delà, sa préciosité. Nous la tenions pour acquise, mais elle était fragile, précaire, incertaine, capable de se briser à tout instant sans prévenir. Et je me rappelai ce qui devait être évident mais qui ne l'était pas - que chaque jour, chaque heure, chaque minute était digne d'être chéri.
Commenter  J’apprécie          60
MlleLatino   11 mars 2015
Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John Grogan
Parce que nos besoins sont nos petits rêves au quotidien. Ce sont nos petites chose à faire, qui nous projettent à demain,a après-demain, à notre futur. Ces petits rien qu'on achètera la semaine prochaine et qui nous permettront de penser que la semaine prochaine, on sera encore vivant.
Commenter  J’apprécie          50
Kimysmile   29 mars 2011
Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John Grogan
Marley m'a appris à vivre chaque jour intensément avec son inépuisable énergie et sa joie, à saisir l'instant et à suivre les élans de son coeur.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Marley et moi : mon histoire d'amour avec le pire chien du monde

Quel était le prénom du premier chien de John ?

Saint Shon
Saint Shaun
Saint Shaunn
Saint Shone

11 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Marley et moi : Mon histoire d'amour avec le pire chien du monde de John GroganCréer un quiz sur cet auteur
.. ..